Nuit. Bruit. Fruit de Tomtéo Sergoï

Nuit. Bruit. Fruit de Tomtéo Sergoï

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Débézed, le 2 juin 2021 (Besançon, Inscrit le 10 février 2008, 74 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 316 

Des aphorismes comme des collages

Je ne connaissais même pas le nom de cet auteur quand j’ai reçu, à quelques jours d’intervalle, deux recueils de sa plume chez deux éditeurs différents. J’en ai alors déduit que c’était un écrivain talentueux car il a été retenu par deux éditeurs exigeants et, eux aussi, talentueux. Le présent opus est un recueil d’aphorismes mais ce qui a attiré d’abord mon attention, avant la qualité de ses aphorismes, c’est le formidable travail de mise en page produit par l’éditeur en utilisant une grande diversité de polices et en réalisant des mises page différentes pour chaque aphorisme (Bravo Styvie Bourgeois qui, à mon avis, est l’auteur de ce travail). A travers cette mise en pages l’éditeur a certainement voulu mettre en évidence les talents de collagiste que Timotéo a déjà exprimé sur les murs de certaines villes comme Tinqueux par exemple. Je me suis fait une petite idée de ce personnage à travers les quelques lignes que l’éditeur lui consacre : « Ils disent grand, ils disent barbu, ils disent maigre. Ils disent que sur les murs des villes il colle de la main droite ce qu’il écrit de la main gauche. Ils disent noir, ils disent triste, ils disent fin… ». C’est peu mais ça en dit déjà pas mal !

Cette grande diversité se retrouve dans le contenu du recueil, Timotéo est un artiste protéiforme aux talents multiples et aux préoccupations plurielles. Cet ouvrage bouillonne d’idées, de pensées, de réflexions, d’images, de traits d’esprit, d’inventions langagières, de trouvailles géniales, de drôleries, … Dans ce recueil c’est la vie qui bouillonne, la société qui respire, transpire, expire, c’est l’humanité qui déraille et les humains qui se raillent entre eux mais le fil rouge qui se faufile au travers de ces imitations de collages, c’est la poésie. J’ai relevé quelques aphorismes pour illustrer mon propos.

Timotéo est un sage :

« Ne réveillons pas nos enfants avec le cliquetis des armes ».

Un poète :

« La poésie est sans doute une couleur. A première vue, on ne la remarque pas. Mais son absence touche immédiatement… ».

Un grand manipulateur du langage, parfois même un inventeur de mots :

« IL vaut mieux, IL fait beau, IL neige, IL va de soi, IL faut, IL pleut. Que fait ce type dans ton jardin ? ».

« Etes-vous plutôt HELASTIVISTES / (Activistes désolés) ou ELASTIVISTES / (Réactifs aux rebondissements) ».

Il est capable de confondre ceux qui essaient de gouvernent notre monde :

« Ils ont acheté aujourd’hui à prix d’or. Mais nous possédons déjà demain. »

Mais, il est aussi un grand producteur de mots d’esprit
:
« Gens de peut*, vous ne devez rien au vouloir. (*non, pas de faute). »

de propos drôles et hilarants :

« Pourquoi les perses oreillent ? parce que les oiseaux mouchent !».

De jeux de mots:

« Sacrée pustule des dieux !».

Mais la poésie restera comme ça petite préférence :

« Tu es poète. Le passé a demain. Le futur a douze pieds ».

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Nuit. Bruit. Fruit

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nuit. Bruit. Fruit".