Les livres prennent soin de nous : Pour une bibliothérapie créative de Régine Detambel

Les livres prennent soin de nous : Pour une bibliothérapie créative de Régine Detambel

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Essais

Critiqué par Marvic, le 4 mai 2021 (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 62 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 126 

Très intéressant mais ardu

Voilà bien un titre qui doit interpeller tous les lecteurs que nous sommes ! Même si je pense que nous n’avons pas besoin de preuves pour confirmer que les livres prennent effectivement soin de nous (comme nous prenons soin d’eux !)
Régine Detambel présente dans ce court mais très dense ouvrage, toutes les ressources, tous les bienfaits de la bibliothérapie, s’aidant ou résumant des ouvrages déjà parus sur ce thème.
Bien loin des ouvrages "écrits pour" aller mieux, être positif… l’autrice, à l’aide de nombreux exemples d’auteurs et d’ouvrages, démontre le pouvoir des mots, des récits, qui permettent de se sentir moins seul dans le malheur, lors d’une épreuve douloureuse, mais aussi comme moyen d’évasion, de connaissance, ou pour se projeter dans l’avenir.
Mais quelquefois, un abord trop frontal peut être trop compliqué. D’où l’importance de la métaphore. "Les lecteurs sortent tout à fait transformés, c’est par l’effet de captation exercé par une page, un paragraphe, un seul mot . Cette force étrange, c’est la métaphore."
"Le bon livre finit par remodeler le cerveau du patient à petites touches de simples mots."

Après un rapide historique de cette thérapie, dont les premières expériences datent de 1916 auprès d’américains rescapés de la première guerre mondiale, l’autrice s’étonne, malgré les démonstrations avérées, que la médecine n’inclue pas cette thérapie créée pourtant il y a plus d’un siècle.

Elle nous fait découvrir la poéticothérapie, le pouvoir des vers et de leur musicalité sur différentes pathologies. Dire, écouter, répéter, apprendre, copier, retenir pour aller mieux, se laisser "soigner" par une voix, par des mots, même parfois les siens.
L’objet  livre lui-même, de même que l’écriture ou la copie, la qualité du papier, les typographies utilisées, participent aussi au bien-être du lecteur.

Un chapitre étonnant sur le sport, sur l’importance de la position ou du déplacement du corps ; "L’écriture vient aux cerveaux oxygénés".

Le chapitre sur la vieillesse est très émouvant ; une réelle "pauvreté des ouvrages sur la vieillesse", aux images stéréotypées souvent négatives où on ne sait presque rien des super-adultes. Il faudrait des ouvrages qui permettraient une identification redonnant du sens à sa vie. Et rappeler l’importance des lectures dans les maisons de retraite, des échanges qui suivent une lecture à voix haute, d’une lecture à plusieurs.

Comment devient-on bibliothérapeute ? Quel est son rôle, comment, où, avec qui, avec quoi pratiquer ?
Si ses connaissances littéraires sont bien sûr importantes, le lien qu’il tisse avec le lecteur est tout aussi primordial.
Il faut donc, comme on trouve le "bon" livre, ou le "bon" psychothérapeute choisir le bon bibliothérapeute  "même s’il n’est pas médicalement instruit, il parle le langage de la vie, il sait lire sur les visages, il redonne une identité à celui que la maladie a réduit à un niveau purement local... Le patient est malade d’être malade".

Régine Detambel termine par le récit de sa propre expérience, de son rapport aux livres qu’elle imagine dès sa naissance.

Membres de CL, nous sommes tous convaincus de l’importance de la lecture, de sa place indispensable dans nos vies mais ce livre donne un éclairage très complet des "soins" qu’ils sont capables de prodiguer.
Très intéressée, souvent surprise, j’ai cependant trouvé cet ouvrage un peu difficile à lire de par son format (publié chez Acte Sud) et la densité des informations et des références.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les livres prennent soin de nous : Pour une bibliothérapie créative

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les livres prennent soin de nous : Pour une bibliothérapie créative".