Non aux inégalités obscènes ! Oui à de plus justes partages ! : Le long confinement… Et demain ? de Gabriel Langouët

Non aux inégalités obscènes ! Oui à de plus justes partages ! : Le long confinement… Et demain ? de Gabriel Langouët

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Veneziano, le 4 avril 2021 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 436 

Des risques sociaux du confinement

Ce sociologue et universitaire à la retraite étudie, pendant le grand confinement dur de 2020, quelles peuvent devenir les conséquences économiques et sociales de cette inédite mise sous cloche. Cette dernière constitue pour lui le risque d'une aggravation des inégalités, dont il dresse l'état des lieux chiffrés. Il e profite pour proposer une remise à plat du système de production et de répartition des richesses.
Sur la base d'un constat lucide, l'auteur établit une réflexion répondant à un engagement personnel, une réflexion très ancrée à gauche, tout en assumant de manière fort sincère un parti pris, qu'il justifie. Quoi qu'il puisse être pensée des solutions avancées, ce qui relève de la conviction de chacune et chacun, cet essai offre une analyse d'une situation de fait et des conséquences prévisibles de l'arrêt forcé de notre pays, ce qui constitue un instrument fort utile de compréhension de notre monde contemporain. Et, pour cette raison, il mérite intérêt et méditation.

Message de la modération : AMH communication n'est pas un éditeur mais un "Conseil en relations publiques et communication"

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Non aux inégalités obscènes ! Oui à de plus justes partages ! : Le long confinement… Et demain ?

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Non aux inégalités obscènes ! Oui à de plus justes partages ! : Le long confinement… Et demain ?".