Celle qui pleurait sous l'eau de Niko Tackian

Celle qui pleurait sous l'eau de Niko Tackian

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Mimi62, le 10 mars 2021 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 68 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (44 876ème position).
Visites : 473 

Sans prétention mais efficace

Un polar à la construction plutôt classique mêlant cependant deux enquêtes. L'une sur un suicide a priori sans interrogation et l'autre portant sur le héros principal, Tomar, pris dans les rouages rigides de la justice.
Il faut aux enquêteurs de la détermination, de la persévérance jusqu'à dépasser les limites de la loi pour réussir à faire bouger une justice rigide plus préoccupée des respects des procédures que de rendre justice aux victimes.
Les lumières n'apparaîtront que par l'appel à des personnes étrangères à l'institution et l'emploi de moyens non conformes aux dites procédures.

L'une des enquêtes aborde le problème des violences faites aux femmes, tant physiques que morales, au sein du milieu familial ou dans un cadre plus large de simples relations privées. Est rapidement évoquée également la situation des enfants dans ces contextes.

Le récit structuré avec des chapitres assez courts et passant d'un protagoniste à un autre donne du rythme à la lecture et maintient l'intérêt du lecteur. La découverte du coupable ne constitue pas l'intérêt majeur car ils sont assez vite devinés mais par contre, le déroulement de l'enquête, les obstacles qui se lèvent devant les enquêteurs, les rigueurs d'une justice soucieuse de routine, sont les moteurs du suspense.

L'écriture s'avère agréable, fluide, avec quelques jolies images. Les personnages sont suffisamment dessinés pour qu'ils puissent prendre vie mais ne s'enfoncent pas dans la caricature. Certains peuvent apparaître comme une caricature mais ils ne sont que le reflet de ce que de tels personnages sont dans la vie : superficiels, sans profondeur, ne suscitant aucune empathie.

Un roman agréable, remplissant son rôle divertissant, éveillant le problème des maltraitances faites aux femmes sans être cependant un plaidoyer sur ce sujet.

Sans prétention mais efficace.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Sans plus

5 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 48 ans) - 15 mars 2021

Roman très court, peut-être même un peu trop, et s'il se révèle dynamique et percutant, cela ne suffit pas.

Les personnages, que l'on connaît un peu si l'on a lu les précédents volumes, n'évoluent guère, cela reste beaucoup trop superficiel et les rend finalement peu attachants.

Certes le style de l'auteur est parfaitement adapté au thriller, mais l'histoire est assez simple et manque de développement, tout comme le dénouement qui, écrit en quelques lignes, tombe dans la facilité.

Niko Tackian a déjà été mieux inspiré.

Forums: Celle qui pleurait sous l'eau

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Celle qui pleurait sous l'eau".