La position de schuss de Loris Bardi

La position de schuss de Loris Bardi

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Débézed, le 25 août 2020 (Besançon, Inscrit le 10 février 2008, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 360 

Le virage de la cinquantaine

« Lui nous parla de l’articulation des âges de la vie et des intervalles qu’il considérait être les étapes transitoires fondamentales pour passer d’un état de vie à un autre. Pour lui, tout se situait dans ces intervalles, dans le balancement des cycles ». Lui, un artiste chinois explique à Thomas le chirurgien orthopédiste ce qu’est pour lui une articulation. Thomas, chirurgien orthopédistes des stars new-yorkaises, connait parfaitement les articulations du squelette humain mais sa vie s’articule mal autour de la cinquantaine qu’il a dépassée depuis un certain temps en ne connaissant que des désagréments.

Il connait notamment un véritable dilemme avec son éthylisme croissant qui contrarie de plus en plus son brillant parcours chirurgical, mais sur lequel il compte pour démarrer la carrière littéraire dont il rêve depuis un long temps déjà. La cinquantaine passée, son travail commence à le lasser malgré la gloire et la notoriété, sans compter l’aisance financière, qu’il lui procure. Il croit fermement que tous les grands auteurs étaient des alcooliques invétérés qui ne trouvaient leur inspiration et leur audace que dans l’alcool, il aurait pu ajouter la drogue sans pour autant que cela soit avéré. Depuis son divorce, il est de plus en plus seul, son équipe le lâche peu à peu pour ne pas être, un jour, obligée d’assumer une erreur médicale qu’il pourrait commettre sous l’emprise de l’alcool. Sa solitude s’épaissit, il croit de moins en moins en lui et tend à se laisser aller. Et pourtant d’autres croiraient encore en lui s’il se reprenait.

Ce texte d’un jeune compatriote bisontin raconte une histoire new-yorkaise, du New-York des quartier chics, de la frime, de la renommée, de l’image qu’il faut toujours montrer, de la notoriété qu’il faut soigneusement entretenir, des erreurs qu’il ne faut pas commettre, des relations qu’il faut bien choisir, …, tout un ensemble de règles sociales qu’il faut scrupuleusement respecter pour ne pas se faire éjecter vers des cercles moins huppés, pour rester à la pointe de la pyramide sociale.

C’est aussi le problème de la cinquantaine que de nombreuses personnes redoutent, le moment où les couples s’usent après avoir élevé leurs enfants, où les corps commencent à fatiguer, où il faut faire de plus en plus d’efforts pour plaire et séduire, le moment où il faut accepter de ne plus être ce qu’on a été mais aussi de croire en ce qu’on est encore et en ce qu’on peut encore réaliser.

Dans ce texte d’une écriture soignée, remplie de mots savants, Loris Bardi démontre une belle connaissance de New-York, de la vie qu’y mènent ses habitants, notamment ceux qui résident dans les quartiers le plus prisés, de la médecine de pointe, du monde de l’art mais aussi de toute la puérilité qui se dégage du mode de vie, des us et coutumes et des règles sociales de cette société qui ne sait pas toujours comment dépenser l’argent qu’elle gagne trop facilement. Sa fortune n’est souvent que la mère de son ennui et de ses déboires !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La position de schuss

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La position de schuss".