La maison Windsor de Kitty Kelley

La maison Windsor de Kitty Kelley
(Royals)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances , Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Colen8, le 22 juin 2020 (Inscrite le 9 décembre 2014, 81 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 1 995 

Parasitisme doré

Les détails de la vie privée des membres de la famille royale britannique abondent depuis des lustres. Qu’on ne s’attende pas à des révélations vraiment nouvelles. Instantanément repris et commentés par les tabloïds de caniveau, ces détails qui relèvent du fait divers font plus souvent que souhaité la « une » de l’ensemble des médias people. Ils sont ici enrichis autant par les biographies autorisées ou non, que par l’accès aux archives, les témoignages des personnes de l’entourage du Palais, les familiers, parents, amis, conseillers et serviteurs. Tout y est consigné, la suite des événements à partir des parents de la Reine avant leur accession au trône jusqu’à la fin tragique de la Princesse Diana sous le tunnel de l’Alma en 1997. Les portraits psychologiques des uns et des autres font ressortir leur arrogance, froideur, pingrerie, bref un état d’esprit à des lieues de la réalité.
Par un curieux paradoxe, les ascendants et parentèles des derniers rois d’Angleterre, George V, Edward VIII(1), George VI étaient si nombreux du côté germanique qu’il leur a fallu un décret de 1917 leur attribuant le nom de Windsor pour gommer une image trop négative à l’égard de l’opinion lors des deux conflits mondiaux opposant la Grande-Bretagne à l’Allemagne. Les affinités du duc de Windsor(1) à l’égard d’Hitler dans les années 1930 ne sont pas plus un secret que celles d’autres membres de la famille qui souhaitaient ardemment la victoire nazie sur toute l’Europe. Merci au premier ministre Winston Churchill, lui qui a eu en 1940 la ténacité de poursuivre le combat contre l’avis de son propre gouvernement sous les bombardements intenses de la Luftwaffe pendant la bataille d’Angleterre. A l’heure du Brexit quelle ironie de savoir qu’il n’y a pas plus européen génétiquement parlant que les Windsor !
(1) Edward VIII poussé à l’abdication de par son désir d’épouser en 1936 la belle Wallis Simpson une roturière américaine deux fois divorcée. Il prendra le titre de duc de Windsor, vivra en exil et laissera le trône à son frère George VI, le père d’Elisabeth II.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La maison Windsor

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La maison Windsor".