Les humeurs insolubles de Paolo Giordano

Les humeurs insolubles de Paolo Giordano
(Il nero e l'argento)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Pacmann, le 23 janvier 2020 (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 55 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 644 

Hommage à Babette

Pudeur et retenue sont les maîtres-mots de ce court roman où l’auteur nous relate la maladie et la mort de Madame A., dite Babette, qui a été pour le narrateur, sa femme Nora et le fils Emanuele, leur aide-ménagère ; dans une autre époque on parlait d’une domestique.

Cette femme et son vécu sont décrits de manière non chronologique du point de vue du narrateur.
A la fin du livre, on évoque plus spécifiquement les derniers mois et les symptômes que l’on peut typiquement rencontrer lors d’un cancer en phase terminale.

Je reconnais aussi assez bien cette possible rupture entre le malade et ses proches, l’un ne voulant pas d’apitoiement et créer une fracture et les autres, prêts à accompagner le malade se voient écartés alors qu’ils sont pleins de bonnes intentions.

Un bon roman mais plus modeste que « La solitude des nombres premiers » car ici les personnages bien que séduisants sont plus effacés et sans doute, le caractère trop personnel de cette histoire aux relents probablement autobiographiques, conduit à s’égarer dans la commémoration plus que dans une narration construite et séduisante.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les humeurs insolubles [Texte imprimé], roman Paolo Giordano traduit de l'italien par Nathalie Bauer
    de Giordano, Paolo Bauer, Nathalie (Traducteur)
    Seuil
    ISBN : 9782021220742 ; EUR 16,00 ; 01/10/2015 ; 144 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les humeurs insolubles

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les humeurs insolubles".