Âme brisée de Akira Mizubayashi

Âme brisée de Akira Mizubayashi

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Alma, le 21 décembre 2019 (Inscrite le 22 novembre 2006, - ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 247ème position).
Visites : 1 585 

La musique : un message d'universalité

Un violon sauvagement brisé par un soldat en 1938 à Tokyo dont les morceaux ont été pieusement conservés par l'enfant de l'interprète, qui, longtemps après, l'a patiemment reconstruit puis confié plus tard à une violoniste japonaise renommée .

Jouant constamment sur le double sens du mot âme, l'auteur fait de ce violon non seulement le fil directeur du roman passant de 1938 à aux années 2005, du Japon en Europe, mais aussi l'un des deux personnages principaux de l'oeuvre . En réparant l'âme brisée du violon de son père, cette petite pièce de bois qui assure la qualité des vibrations des cordes, le fils devenu luthier redonne vie à l'instrument . En ressuscitant les sons de cet instrument qui sait si bien « rendre les sons de l'âme, de la vie intérieure » le fils rétablit les liens avec l'âme de son père mort, cette ombre chère qui n'a cessé de l'accompagner .

Comment traduire tout ce qui a fait de ce roman une belle découverte et un vrai coup de cœur ?
C'est peut-être d'abord l'atmosphère de sérénité qui s'en dégage le plus souvent . Tout est espoir, douceur, lenteur, patience comme si le temps n'avait pas de prise sur les êtres .
C'est sûrement aussi son intérêt didactique. Il m'a fait pénétrer dans les lieux où se fabrique le violon, dans les salles où on le pratique. J'ai ressenti l'atmosphère concentrée des répétitions, vécu les moments suspendus des concerts .
Le roman m'a fait saisir également combien la musique est partage, message d'universalité, véritable patrimoine qui transcende les nationalités et « fait fondre toute l'épaisseur du temps ».
Mais je me suis surtout sentie emportée, happée par les passages où l'auteur analyse avec finesse et sensibilité les morceaux interprétés, les sonorités des différents instruments et les modulations de la phrase musicale. J'ai pris soin de relire ces passages en écoutant les œuvres auxquelles ils faisaient référence.
Akira Mizubayashi sait parler avec grâce de le magie de la musique !

AME BRISEE: un roman qui a su faire vibrer mon cœur .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

"A la mémoire d'un ange" (Alban Berg)

10 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 55 ans) - 6 avril 2021

Akira Mizubayashi (1951- ) est un écrivain japonais d'expression japonaise et française.
"Âme brisée" parait en 2019 et reçoit le Prix des libraires 2020 et le Prix de L'Algue d'Or 2020.

Tokyo 1938.Yu - professeur de violon japonais- et ses 3 étudiants chinois répètent le "Rosamunde" de Schubert quand des militaires japonais soupçonneux et violents envahissent les lieux. Yu a juste le temps de cacher son fils Rei dans une armoire avant d'être molesté et embarqué avec ses 3 amis.
La Guerre de 15 ans, le nationalisme exacerbé japonais, auront peu de considération pour ce quatuor rebelle.
C'est terré dans cette armoire que Rei va observer la destruction du violon de son père et les évènements traumatiques qui le hanteront toute sa vie.
Quelques années plus tard, Jacques Maillard, brillant apprenti luthier va rencontrer son âme soeur, Hélène, en voie de devenir archetière.
2 histoires qui vont rapidement s'entremêler pour n'en faire qu'une, troublante, passionnante et émouvante.

Un incroyable roman, hommage à la Musique (Schubert, Bach, Berg, ....) et à la littérature.
Une oeuvre sur la reconstruction (celle d'un petit garçon et de son violon détruit)
Un voyage musical entre le Japon et la France.
Mais avant tout l'indispensable "élévation de l'Âme" nécessaire pour faire face aux monstruosités de l'Histoire (La Guerre de 15 ans et la bombe à Hiroshima auront fait plus de 20 millions de morts... )
J'ai aimé cette petite phrase glissée par l'auteur lors d'une interview :
"On perd de l'Harmonie quand l'âme est déréglée.... "
(Je vous renvoie au dictionnaire pour bien en comprendre les 2 sens)
Précipitez vous sur cette pépite littéraire et n'hésitez pas à écouter (et écouter encore) les partitions essaimées au fil des pages .
Un moment de lecture unique ! (Grand merci à Alma et à Marvic pour le conseil de lecture)



Âmes sensibles

10 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 62 ans) - 2 avril 2021

1938 à Tokyo, Rei Mizusawa, jeune garçon de 11 ans, assiste distraitement, plongé dans sa lecture, à la répétition d’un quatuor à cordes dont son père est le premier violon. Quand des bruits de bottes se font entendre, Yu a juste le temps de cacher son fils dans une grande armoire avant d’être emmené brutalement, son violon brisé.
Ce violon brisé accompagnera toute la vie de Rei. Il deviendra luthier "la meilleure manière de demeurer dans le jeu des infinies combinaisons des sons musicaux et dans le vaste monde des émotions foisonnantes et profondes qui en émanaient".
Il attendra l’âge de 76 ans avant de léguer ce violon qu’il aura mis des années à reconstruire à une jeune japonaise prodige Midori Yamazaki qui l’aidera à combler les lacunes de ce passé douloureux.
"Ce violon est son père. Mais en même temps son enfant. Aujourd’hui, c’est le jour du mariage de son fils ou de sa fille… Il se sépare définitivement de lui ou d’elle... en vous le confiant. Je crois que c’est un événement heureux pour lui."
Rei, artiste luthier, compagnon d’Hélène elle même artiste archetière, est un personnage admirable, attachant, touchant, loyal.
Moi qui ne suis pas mélomane, le récit du concert et du discours qui a suivi, m’ont bouleversé.
Les termes techniques n’altèrent en rien l’émotion, la sérénité et la délicatesse de ce coup de coeur partagé avec Alma.

Forums: Âme brisée

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Âme brisée".