L'Affaire Zola de Jean-Charles Chapuzet (Scénario), Christophe Girard (Dessin), Vincent Gravé (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire , Littérature => Francophone , Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Shelton, le 19 octobre 2019 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 373 

Du bon travail !

Question éternelle, naïve ou inutile… Faut-il encore parler de l’Affaire Dreyfus, de l’Affaire Zola ou même de l’antisémitisme en France ? Je crois que malheureusement, les faits sont tenaces et obsédants, tout montre qu’il n’est jamais inutile de parler de ces thèmes sensibles, forts et cruels… De plus, parler de Zola et de Dreyfus, c’est aussi parler de la justice (de l’injustice) et du courage de certains… Donc, puisque les éditions Glénat nous donnent cette opportunité, saisissons-là et reparlons, une fois encore, de la double affaire Dreyfus-Zola ! Il semblerait aussi qu’un film sorte très prochainement et donc c’est bien l’occasion !

Parlons d’abord de l’Affaire Dreyfus en quelques lignes… Je crois qu’aujourd’hui c’est assez clair : un officier français de confession juive et d’origine alsacienne, a été accusé, à tort, d’espionnage. Il a été condamné, dégradé et envoyé au bagne de Cayenne… Dit ainsi, c’est simple… Aujourd’hui, on sait qui était l’espion et comment la machine judiciaire et militaire s’est mise soudain à dérailler violemment…

Là où le bât blesse, là où on va commencer à parler d’Affaire, c’est que cette erreur judiciaire va durer très longtemps, surtout à l’échelle du pauvre Alfred Dreyfus oublié dans son bagne sur l’île du Diable… Tout commence en 1894, la condamnation date de 1895… Très vite certaines voix, peu nombreuses, crient à l’erreur judiciaire, au complot… En 1898, le véritable coupable, le commandant Esterhazy, est innocenté et c’est là que l’explosion populaire commence, avec le 13 janvier 1898, la lettre ouverte au président de la République, Félix Faure, d’Emile Zola, J’accuse.

Dans un premier temps ce sera la condamnation d’Emile Zola lui-même, puis, enfin, en 1899 la révision du procès avec grâce immédiate avant qu’en 1906 on puisse avoir la réhabilitation du capitaine Dreyfus…

La bande dessinée de Jean-Charles Chapuzet (scénario), Vincent Gravé (story-board) et Christophe Girard (dessin, couleurs, story-board), va nous raconter tout cela mais du strict point de vue de Zola, de sa famille, de ses proches et c’est tout simplement réussi et passionnant !

Dès le départ, au bout de quelques minutes de lecture – oui, attention, une bande dessinée c’est bien de la lecture – on est pris et on débarque à la fin du dix-neuvième siècle. On est immergé dans la vie de Zola, avec le regard de sa femme, plongé au cœur de l’Affaire et on tremble pour Dreyfus, pour Zola et quelques autres…

La narration est faite par Gabrielle, la femme d’Emile devenue veuve et la thèse des auteurs c’est que Zola a bien été assassiné en septembre 1902… La réalité de l’assassinat n’a jamais été totalement écartée tant Zola avait d’ennemis depuis sa prise de position en faveur de Dreyfus… Alors, pourquoi ne pas suivre les auteurs de cette excellente bande dessinée ?

Bande annonce du film J’accuse qui sort le 13 novembre 2019
https://youtube.com/watch/…
Bonne lecture à tous !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'Affaire Zola

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'Affaire Zola".