Le Meurtre du Commandeur Livre 1 : Une idée apparaît de Haruki Murakami

Le Meurtre du Commandeur Livre 1 : Une idée apparaît de Haruki Murakami
(Kishidancho Goroshi (騎士団長殺し) 1/2)

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique

Critiqué par Sotelo, le 12 février 2019 (Sèvres, Inscrit le 25 mars 2013, 37 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 378ème position).
Visites : 1 379 

Une étrange retraite.

Le narrateur est un portraitiste qui, suite à sa séparation d'avec sa femme, est amené à habiter une vieille maison en haute montagne, qui se trouve être l'ancienne maison de Tomohiko Amada, un peintre japonais très renommé. La découverte dans le grenier de la maison du "Meurtre du Commandeur", d'un tableau inconnu du maître, va déclencher une série d'évènements étranges dans la vie de notre narrateur. Un excellent livre du grand Murakami, qui contient tous les ingrédients typiques de son univers : des personnages solitaires et un peu perdus, une histoire simple de prime abord, mais qui laisse peu à peu place à l'onirisme et au surnaturel. Tout n'est pas parfait, le livre traîne parfois en longueur, mais difficile ne pas succomber devant cette écriture si fine et cette poésie si délicate. Ce premier volume du diptyque remplit ainsi aisément sa mission : installer efficacement son intrigue et ses personnages et nous donner furieusement envie de lire le second livre, pour voir de quoi il en retourne réellement.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une cloche qui tinte ...

9 étoiles

Critique de Odile93 (Epinay sur Seine, Inscrite le 20 décembre 2004, 66 ans) - 22 février 2020

Une cloche qui tinte dans les bois, un tableau énigmatique caché dans un grenier, un voisin mystérieux et richissime prêt à payer très cher son portrait, une petite fille épiée à la longue vue ...

Haruki Murakami nous invite dans une succession de mystères, petits et grands et finalement, on en vient à partager les interrogations du héros principal, un peintre portraitiste "exilé" dans une maison isolée en haut d'une montagne.

Le style est fluide et le ton du livre mystérieux voire troublant .

Un livre où la frontière entre le réel et l'irréel est parfois bien ténue.

"L'Idée", surgi de l'imaginaire surdimensionné de Murikami, m'a déstabilisée et son langage trop familier, déplu mais tant de mystères, d’étrangetés planent autour du peintre que cette apparition surnaturelle trouve finalement sa place dans le roman.

Pas de temps à perdre, je vais lire le tome 2 !

Forums: Le Meurtre du Commandeur Livre 1 : Une idée apparaît

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Meurtre du Commandeur Livre 1 : Une idée apparaît".