Le jour où j'ai appris à vivre de Laurent Gounelle

Le jour où j'ai appris à vivre de Laurent Gounelle

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Cristina21, le 9 octobre 2015 (Inscrite le 7 décembre 2014, 50 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (25 094ème position).
Visites : 8 614 

Doux comme du coton... Acidulé comme un bonbon

Et si tout commençait aujourd'hui ? Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle. C'est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie. Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie.

Un nouveau roman lumineux et positif de Laurent Gounelle par l’auteur de L’homme qui voulait être heureux, Les dieux voyagent toujours incognito et Le philosophe qui n’était pas sage. Les romans de Laurent Gounelle sont tous des best-sellers, traduits dans le monde entier.


Je ne connaissais pas cet auteur, c’est une amie qui m’a prêté ce livre. On suit Jonathan qui, suite à la prédiction d’une bohémienne, va remettre en question sa vie et son travail, et qui petit à petit trouvera la sérénité. A l’histoire du personnage principal viennent aussi se greffer celles de personnages secondaires, apportant elles aussi matière à réflexion.
L’écriture est fluide et l’histoire sympathique, presque simpliste mais pleine de bon sens. Sur un ton léger et un brin caricatural, avec un peu de psychologie et de philosophie, l’auteur nous suggère d’être à l’écoute de notre corps et nous amène à réfléchir sur soi, sur le développement personnel, sur la vie et la mort et sur l’importance de vivre l’instant présent.
Une lecture douce comme du coton… Acidulée comme un bonbon… à lire bien au chaud pendant un week-end pluvieux

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le jour où j'ai appris à vivre [Texte imprimé], roman Laurent Gounelle
    de Gounelle, Laurent
    Kero
    ISBN : 9782366580983 ; 19,80 € ; 02/10/2014 ; 288 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bon livre pour découvrir, réfléchir, sourire

8 étoiles

Critique de Cédelor (Paris, Inscrit le 5 février 2010, 52 ans) - 22 juin 2017

Voilà un petit livre positif qui se lit facilement, dans notre langue actuelle de tous les jours, très accessible, et qui nous fait réfléchir sur certaines considérations qui y sont expliquées, ma foi, très clairement. Il y est rapporté beaucoup d’instructives informations, certaines qu’on connaissait déjà, d’autres non, mais une révision n’est jamais inutile, surtout en de telles matières ! Et la matière principale du livre reste l’humain, ce qu’il est, comment il vit dans son environnement dans lequel il agit et dont il dépend. Et l’humain, c’est soi. Lire parler de soi, peu de choses est aussi intéressante que ça !

Ça reste tout de même léger, et le but de ce roman n’est pas d’approfondir les thèmes qui y sont abordés, mais à les faire découvrir aux lecteurs et à les inciter, s’ils ont suscité leurs intérêts, à en savoir plus par ailleurs. C’est donc un livre à la fois d’introduction et de découverte à la spiritualité, à la psychologie, à la science, à l’écologie, où l’on parle sens de la vie et de la mort, liens interhumains et interdépendance homme-nature et bien d’autres choses…

Quant à la construction de l’intrigue et au style de l’écriture, on comprend vite que Laurent Gounelle n’est pas un grand écrivain. Ce serait évidemment un plus qu’il sache écrire dans un grand style un scénario élaboré. Sans doute que pour Laurent Gounelle et ses lecteurs, ce n’est pas là le plus important. Cela ne m’a pas empêché de prendre plaisir à sa lecture et de toujours garder la curiosité de savoir ce que qui va se passer après.

Un bon livre qui donne matière à réflexion, sans prétentions littéraires.

Eloge de la bonté contagieuse

9 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 56 ans) - 25 octobre 2015

Jonathan vit une vie insatisfaisante : il vient de se séparer d'Angela qui a cru qu'il la trompait, à tort; son travail le rend morose… jusqu'au jour où une bohémienne lui prédit une mort imminente. Tout-à-coup, Jonathan est obligé de réfléchir à sa vie, de sortir la tête du guidon. Il part faire le point chez sa tante Margie qui lui prodigue force conseils existentiels (sur le bonheur, les illusions de bonheur, la connaissance de soi, etc.) et qui tente de le remettre sur le bon chemin.
Certains passages ne peuvent s'empêcher, comme d'habitude, d'être un peu trop didactiques, mais ce livre reste captivant et très intéressant. Il fera immanquablement réfléchir tous les lecteurs.

Forums: Le jour où j'ai appris à vivre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le jour où j'ai appris à vivre".