Mirage de Douglas Kennedy

Mirage de Douglas Kennedy
(The heat of betrayal)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Monde imaginaire, le 20 juillet 2015 (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans)
La note : 4 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (42 650ème position).
Visites : 3 644 

Une lecture très poussive …

Voici ce que nous dit le résumé :

Robyn le sait, son mari Paul est loin d'être parfait. Artiste fantasque, insouciant, dépensier, ce jouisseur invétéré a du mal avec les limites du quotidien. Le couple s'aime encore mais la crise couve. Sans compter la question des enfants. Robyn en veut un, Paul est d'accord. Mais le temps presse, et rien ne se passe... Pourquoi pas un voyage au Maroc ? Changer d'air, prendre le temps de vivre, se redécouvrir, et faire enfin ce bébé qui leur manque tant. Sur place, la magie opère : Paul se remet à peindre et Robyn à espérer. C'est alors qu'une nouvelle tombe, un secret révélé, si lourd, si explosif qu'il dévaste tout. Et Paul disparaît. Folle de douleur, terrifiée à l'idée de perdre celui qu'elle ne peut s'empêcher d'aimer, Robyn va se lancer à sa recherche. Une quête qui la conduira au bout d'elle-même...

Mon avis :

Ben mince quelle déception … Autant j’avais beaucoup aimé Cinq Jours du même auteur, autant j’ai mis un temps infini à lire Mirage. Et en général, quand je glande sur un bouquin ça n’est pas très bon signe …

Pourtant la première partie de l’histoire laissait présager une lecture agréable mais ensuite que c’est poussif !

J’avoue que j’ai plusieurs fois failli lâcher l’affaire tellement je m’ennuyais mais je n’aime pas laisser en plan un livre. Alors j’ai persévéré, en vain … L’histoire ne prend pas, c’est soporifique à souhait, peu crédible, insipide, et les personnages beaucoup moins attachants que d’habitude, au point que j’en suis arrivée à me foutre un peu de ce qui pourrait bien arriver à Robyn.

Le décor de l’intrigue est plus ou moins bien traité car il permettait d’offrir au lecteur un véritable voyage des sens, il est ici tout juste esquissé.

Bref une déception pour moi, car je sais que Douglas Kennedy peut écrire des livres de grande qualité, ce qui n’est malheureusement pas le cas dans Mirage.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Dépaysant

7 étoiles

Critique de Bafie (, Inscrite le 19 juillet 2004, 57 ans) - 23 juillet 2018

Un Douglas Kennedy qui m'a tenue en haleine.

L'exploration du couple, de l'autre que l'on ne connaît jamais vraiment, la légèreté et l'engagement, des thèmes déjà explorés par cet écrivain constituent la trame de ce nouveau roman.

La cadre : le Maroc et les confins du Sahara décrits par un amoureux de ces cieux. Plusieurs passages donnent l'envie de retrouver ces lieux, de les découvrir.

L'histoire : celle d'une quarantenaire qui va devoir faire face à la trahison de son mari lors d'un voyage qui avait des allures d'idylle.

C'est léger, parfois cousu de fil blanc et pourtant l'exploration psychologique des personnages est menée de main de maître et résonne à la lecture; l'intrigue m'a happée dès les premières pages, et en même temps, à la lecture de certains passages, je me disais que l'histoire s'était laissée écrire comme cela mais qu'il y avait du capillotractage dans l'air.

J'ai particulièrement apprécié la douceur, la tendresse, l'humanité de la retraite dans cette famille berbère, les heures bleues, le personnage d'Aatif.

L’opiniâtreté de Robyn qui fait face à mille embûches et revirements en relevant toujours la tête m'a impressionnée, quant à Paul, il semble représenter l'archétype masculin, ces grands gamins tellement peu aptes à se prendre en charge et qui laisse les femmes porter le monde sur leurs frêles épaules, c'est caricatural, quoique.

Bref monsieur Kennedy m'a séduite et m'a permis de passer un bon moment, une belle lecture de vacances.

Pas mal.

6 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 57 ans) - 17 décembre 2016

Je ne serai pas aussi dure que les autres critiques, mais c'est vrai que ce roman d'un auteur que j'aime beaucoup m'a un peu déçue...
Dommage, mais on ne peut pas faire mouche à chaque fois, le prochain sera meilleur!

Bof

5 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 59 ans) - 25 février 2016

Voilà mission accomplie, j'ai lu le fameux Douglas Kennedy qui manquait à mon palmarès.
Les 200 premières pages sont comme on s'attend qu'elles soient. Cela se lit bien, mais peu à peu tout glisse dans le style "en veux tu ? en voilà".
Bilan : ce n'est pas le plus mauvais Douglas mais on n'en est pas loin.

Moins bien qu’annoncé

6 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 66 ans) - 18 décembre 2015

Toujours agréable à lire, l’histoire de la brave Robyn, moi je l'ai trouvé passionnante tout au long de ses mésaventures causées surtout à cause de son artiste de mari. Le mystère qui l’entoure on va le découvrir certes, mais le dénouement final a fait que je suis resté sur mon appétit et j’ai trouvé ça un peu dommage.

Il y a de très beaux passages sur certains aspects du Maroc. La station balnéaire où se déroule une partie du roman donne le goût d'y aller.

Roman d'aventures

7 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 45 ans) - 27 septembre 2015

Un petit parfum du Maroc, ça vous dit?
Partons en voyage à travers les villes et le désert marocain.
Au début tout va bien, mais au fur et à mesure de la lecture ça dégénère,
un peu comme dans "Cul-De-Sac", mais en moins original, et d'un niveau plus faible.
Donc au final, pas si mauvais que ça.

"Mirage" est un mirage...

2 étoiles

Critique de Cristina21 (, Inscrite le 7 décembre 2014, 45 ans) - 17 septembre 2015

J’ai découvert Douglas Kennedy avec son roman "Cet instant-là" que j’ai ADORE. Puis, j’ai lu "Murmurer à l’oreille des femmes" que je n’ai pas du tout apprécié… Cependant, cela ne m’a pas détourné de cet auteur et j’ai choisi "Mirage" dont on nous a tant parlé. Une écriture fluide pour cette histoire d’amour, de mensonges et de trahison qui se lit rapidement.
Au départ, j’ai eu du mal à accrocher, trop guimauve à mon goût, puis c’est devenu plus intéressant une fois le méga secret du mari dévoilé à Robyn. Dès lors, on suit les aventures d’une femme forte, trahie, blessée, brisée, mais bien trop naïve en ce qui concerne son couple. Je dirais même que le titre "Mirage" lui est approprié.
Des longueurs, des personnages trop caricaturés et des questions sans réponse au bout des 550 pages : pourquoi Paul a trahi sa femme et pourquoi a-t-il cherché à renouer avec certaines personnes pour s’enfuir juste après ? Et pour terminer, une fin qui me laisse perplexe…
La lecture n’a pas été désagréable mais ce roman ne fera pas partie de ceux dont je me souviendrai longtemps… Je ne retiendrai qu’une phrase du livre : "Pouvons-nous réellement connaître la personne qui partage notre vie ?".

grande déception

2 étoiles

Critique de GéraldineA (, Inscrite le 20 juillet 2015, 46 ans) - 20 juillet 2015

Je suis complètement d'accord avec cette critique.
Ce roman est très décevant, on s'ennuie ferme ! A croire que Douglas Kennedy se contente de peu à présent que la célébrité est gagnée.
Dommage.

Forums: Mirage

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Mirage".