Nullipare de Jane Sautière

Nullipare de Jane Sautière

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Henri Cachia, le 17 juin 2015 (LILLE, Inscrit le 22 octobre 2008, 57 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 091 

Etre une femme sans avoir d'enfant

Jane Sautière est éducatrice en milieu carcéral. Dans son premier livre « Fragmentation d'un lieu commun », elle relate son expérience professionnelle par le biais de cent petits textes. On y voit les différents protagonistes qui font exister cette grande machine qu'est la prison, mais également la justice et ses différentes ramifications : prisonniers, mais aussi avocats, gardiens, juges, policiers, etc... Ce premier bouquin paru aux éditions Verticales, dans la toute jeune collection « Minimales » (petit format très séduisant) a été récompensé par deux prix : « Rhône-Alpes 2003 » et « Lettres Frontière 2004 ».
Une critique de ce livre a été faite ici, il y a quelques années.

Dans celui qui nous concerne directement « Nullipare », l'auteure « interroge l'ahurissant mystère de ne pas avoir d'enfant comme on interroge l'ahurissant mystère d'en avoir. », sans culpabilité ni revendication d'aucune sorte.

A travers ses écrits, elle questionne ses ascendants, les lieux qu'elle a occupés, les terres qu'elle a habitées, les hommes qu'elle a connus.

J'ai beaucoup apprécié la démarche, entre autres, de Jane Sautière, parce que je suis un homme (certes père), mais comme elle, je ne sais rien de ce que porter un enfant veut dire. Quoi de plus excitant que de s'intéresser à quelque chose dont on sait pertinemment que ce quelque chose restera un « mystère ».

Voici un extrait (figurant dans les toutes premières pages), qui me semble bien présenter le sujet et le style très singulier de l'auteure :

« « Nullipare ». Bien sûr, j'entends d'abord « nulle ». Mais il y a aussi « pare », « part ». Une femme nullipart, non partagée dans (entre?) ses enfants, restée indivise. Une femme de nulle part, irrecevable quant à la question des origines (ce sont bien les origines que la descendance questionne, comment l'ignorer ?).
Vacuité des lieux et viduité de la promeneuse.
Nullipare.
Territoire et être.
Sol et sang.
Je me demande s'il existe un mot semblable qui désignerait un homme qui n'aurait pas d'enfant. Je comprendrais qu'il n'y ait rien. »


Un bel ouvrage. Une minutie de couturière.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Nullipare

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nullipare".