Post-scriptum à la logique de la découverte scientifique, tome 2: L'Univers irrésolu, Plaidoyer pour l'indéterminisme de Karl Raimund Popper

Post-scriptum à la logique de la découverte scientifique, tome 2: L'Univers irrésolu, Plaidoyer pour l'indéterminisme de Karl Raimund Popper
(The Postcript to the logic of scientific discovery)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Scientifiques , Sciences humaines et exactes => Philosophie

Critiqué par Elya, le 10 janvier 2014 (Savoie, Inscrite le 22 février 2009, 34 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 3 393 

Réfutation du déterminisme scientifique

Au nom de Karl Popper, je rattachais jusqu’alors l’établissement du principe de réfutabilité (utilisé vis-à-vis de la psychanalyse) ainsi que l’écriture d’un ouvrage, La logique de la découverte scientifique, dont la densité m’avait effrayée. Je l’avais seulement survolé, me disant que j’aurai l’occasion de revenir plus tard vers le travail de ce philosophe des sciences. C’est chose fait avec la lecture de L’univers irrésolu. Cette appellation m’évoque plutôt le titre d’un article de Sciences&Vie. Ce qu’il y a derrière est bien loin du contenu de cette revue de vulgarisation, même s’il est précisé en préface que cet ouvrage s’adresse aussi au grand public.

Je suis à l’heure actuelle incapable de rédiger un résumé exhaustif, critique ou synthétique de ce livre. J’ai eu beaucoup de mal à suivre les démonstrations de l’auteur et surtout à saisir leur finalité concrète, leur application. Le but de Karl Popper est de réfuter le déterminisme scientifique qu’il définit ainsi ; croire au déterminisme scientifique, c’est croire que « tout évènement peut être rationnellement prédit, au degré de précision voulu, à condition qu’une description suffisamment précise des évènements passés, ainsi que toutes les lois de la nature, nous soit donnée ». Il présente tour à tour les différents arguments avancés par ceux qui le revendiquent et montre en quoi ils sont erronés. Il évoque également d’autres formes de déterminisme (religieux, métaphysique) et précise leur caractère irréfutable. C’est finalement plutôt ces remarques subsidiaires qui m’ont le plus plu, car elles sont plus faciles à comprendre.

A côté de cette critique du déterminisme, Karl Popper pose quelques bases d’épistémologie intéressantes. Il rappelle le « caractère approximatif de toute connaissance scientifique – ce filet dont nous essayons de resserrer les mailles ». Il explique également en quoi il est important que les sciences appliquent le plus possible la méthode réductionniste, sans être optimiste quand à son succès, car il reste toujours des « résidus » qui permettent de découvrir de nouveaux problèmes. Le réductionnisme n’implique donc pas forcément le déterminisme scientifique et c’est en cela qu’il est légitime.

En parcourant cet ouvrage, et surtout ses parties introductives, on se rend également compte d’un caractère qui semble spécifique à l’œuvre de Karl Popper : la continuité et l’homogénéité de ses écrits, qui sont à considérer dans leur ensemble et forment une dialectique. Il revient fréquemment sur ce qu’il a dit par le passé, dans d’autres ouvrages, en essayant de repréciser, d’éclaircir ou de rectifier. On perçoit une certaine rigueur et continuité de raisonnement qu’il souhaite partager en évitant les contradictions, mais aussi les redites au sein de ses différents travaux. Ce qui entraîne parfois de petites déceptions, lorsqu’il ne prend pas le temps d’expliciter à nouveau certains de ses positionnements épistémologiques. Ici, il répète 3 ou 4 fois qu’il ne veut pas trop se prendre la tête avec des définitions, et qu’on se crée plus de problème qu’on en résout en cherchant trop le sens des mots. C’est intriguant, on aimerait être éclairé tout de suite sur cette manière de faire, plutôt que de devoir se référer à un autre livre.

J’ai lu cet essai dans le but de m’initier à l’œuvre de Karl Popper. J’ai eu du mal à suivre le fil de son raisonnement, bien qu'il écrive assez simplement et illustre souvent ses propos. Mais il s’appuie souvent sur des notions de physique, sur des courants philosophiques que je ne maîtrise voire ne connaît pas. La lecture n’est pour autant pas fastidieuse.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Post-scriptum à la logique de la découverte scientifique
  • Post-scriptum à la logique de la découverte scientifique, tome 2: L'Univers irrésolu, Plaidoyer pour l'indéterminisme

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Post-scriptum à la logique de la découverte scientifique, tome 2: L'Univers irrésolu, Plaidoyer pour l'indéterminisme

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Post-scriptum à la logique de la découverte scientifique, tome 2: L'Univers irrésolu, Plaidoyer pour l'indéterminisme".