American death trip de James Ellroy

American death trip de James Ellroy
( The cold six thousand)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Nothingman, le 10 janvier 2003 (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 41 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (36 799ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 5 142  (depuis Novembre 2007)

Novembre 63- Mai 1968

James Ellroy reprend là où il nous avait laissé, le 22 novembre 1963, le jour où l'Amérique a vacillé sur ses fondations, le jour où John F. Kennedy fut assassiné dans les rues de Dallas. Il nous raconte avec son style inimitable les jours qui ont suivi l'attentat, la capture d'Oswald, l'assassinat de ce dernier par Jack Ruby,...
Toujours ce mélange réalité-fiction, les mêmes personnages ou presque: Littell, Bondurant et un petit nouveau Wayne Tedrow junior, fils d'un propriétaire raciste de Las Vegas. Ces personnages se mouvant au gré de l'Histoire et de leurs relations, opportunistes en diable. Une plongée dans le monde du crime organisé, de la pègre, où tout se règle soit dans le sang soit par l'argent. Nous sommes confrontés dans ce deuxième volume aux suites de l'assassinat Kennedy, à la guerre du Vietnam, aux assassinats successifs de Martin Luther King et Robert Kennedy,... C'est aussi une description vivante et réaliste de Las Vegas et de son mode de fonctionnement.
Toujours cette écriture brute de décoffrage, ces documents en encart et toujours ce sentiment que la vérité a sans doute été cachée bien souvent. Etourdissant et effrayant...
Vivement le dernier tome!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Abracadabra

4 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 38 ans) - 20 novembre 2011

Comme d'habitude une histoire de detective story qui en contient tous les gimmicks avec les répétitions: le coté sombre plaira sans aucun doute à certains et les clichés des années 50 à propos du monde du crime et de la police (pas si démodés, vu le succès énorme de cet auteur !), les lobbys, l'idéologie, les clans, les Reine Rouges, la drogue, et, bien sûr, Mickey Cohen: ce gangster juif est le héros véritable du monde typique et à part de Ellroy.

Cependant les personnages sont tellement tous menteurs, sourds de préjugés, racistes, hystériques, moches, partisans, sournois et stupides, que l'ensemble sonne parfois faux sinon quelque peu satirique. ATTENTION la lecture d'American Death Trip et de ses intrigues peut être longue.

Une belle suite

9 étoiles

Critique de Loic3544 (Liffré (35), Inscrit le 1 décembre 2007, 42 ans) - 26 décembre 2010

Après une toute petite pause pour faire redescendre la pression, j'ai donc attaqué ce 2° tome avec impatience. Et petite déception : on a changé de traducteur, et, malheureusement, ça se sent. Et c'est quand même dommage car, si Gratias n'est pas mauvais (loin de là), il me semble un ton en dessous de Michalsky. Cependant, rapidement, cela s'estompe.
Le style reste percutant, direct et va à l'essentiel. Sur ce second roman, j'ai l'impression que la fiction a pris plus d'importance sur le réel. Evidemment les événements historiques continuent à ponctuer l'histoire, mais les aventures de Bondurant, Tedrow jr et Little sont très présentes.
Ellroy nous raconte une suite d'événements : il sait où il va, mais il n'y a pas forcément de buts à son histoire. C'est déroutant pour le lecteur, mais ça change et ce n'est pas pour me déplaire.
Dans cette suite, de nouvelles alliances se créent, les héros évoluent, l'Histoire les happe et les passe à l'essoreuse. Emporté dans un tourbillon qui les dépasse, manipulés, trahis, ils ne seront que l'ombre d'eux-mêmes à la fin de cette terrible histoire.
Comme toujours chez Ellroy, tout est gris, gris foncé même, et les parts d'ombre de chaque personnage sont clairement soulignés. Tout cela participe au "coup de poing" que représente ce roman, on se laisse emporter, on tremble face aux terribles machinations ourdies au plus haut sommet de l'Etat...

Un roman noir, plutôt long, très dense ; un style percutant, une succession d'événements liés entre eux plus qu'une simple histoire avec un début, un développement une fin ; tout cela fait que, clairement, American Death Trip ne pourra pas plaire à tout le monde. Mais, personnellement, j'adhère, et je trouve intéressant cette lecture "différente".

Trop noir

5 étoiles

Critique de Jlc (, Inscrit le 6 décembre 2004, 77 ans) - 8 août 2005

Livre emporté pour les vacances et une déception car j'avais bien aimé American tabloid. Ici, même type d'histoire, même style mais trop systématique, mêmes genres de personnages, mêmes milieux.
De la littérature influencée par l'écriture cinématographique. Une construction habile donne envie de connaitre la suite. En un mot, je l'ai lu d'une traite.
Mais le monde ne peut pas être si sombre, si dénué d'espérance que ce que décrit Ellroy. Je suis de la génération qui a cru en Kennedy et je garde quelques illusions même si le personnage public s'est révélé à la longue bien différent et...décevant.

Forums: American death trip

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  James Ellroy à Paris 1 Folfaerie 22 mars 2004 @ 14:05

Autres discussion autour de American death trip »