Histoires de France, Tome 1 : XVIe siècle - François 1er et le connétable de Bourbon de Lorànt Deutsch (Scénario), Sylvain Runberg (Scénario), Eduardo Ocaña (Dessin)

Histoires de France, Tome 1 : XVIe siècle - François 1er et le connétable de Bourbon de Lorànt Deutsch (Scénario), Sylvain Runberg (Scénario), Eduardo Ocaña (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Adultes , Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par JulesRomans, le 7 décembre 2012 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 61 ans)
La note : 9 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 123 

Le connétable de Bourbon : chevalier sans peur mais pas sans reproche

Pour tous ceux qui ont été scolarisés avant 1970 à l’école élémentaire la mort du chevalier Bayard fait partie des images d’Épinal les plus fortes qui doivent leur rester de leur cours d’histoire. Cette mort est associée au personnage du Connétable de Bourbon. L’association des Amis de Bayard est visiblement en sommeil, aussi il y aura vraisemblablement pas de polémique sur les dernières paroles attribuées au chevalier sans peur et sans reproche. Toutefois compte-tenu de la date de la mort de Bayard en 1524 et de la trace dès 1511 du mot "patrie" on aurait aimé savoir à partir de quels documents le scénariste modifie les tout derniers mots prêtés au chevalier en enlevant précisément ce mot. Ceci est d’ailleurs assez important du point de vue historique car jusqu’à la fin du Moyen-âge on fait serment d’allégeance à un suzerain, le fait de nier que Bayard fasse mention d’une fidélité à la patrie relève soit d’une information (dont il faut donner les sources) soit d’une des nombreuses entorses à l’histoire que Lorànt Deutsch commet dans ses ouvrages. Cela est d’autant regrettable que sur le fond il y a, sinon à réhabiliter, du moins à expliquer la logique toute empreinte de la notion de vassalité qui conduit le connétable de Bourbon à se tourner vers son second suzerain (il est prince des Dombes, une terre de l’Empire) après que le premier ait contribué (à ses yeux) aux actions visant à la dépossession des biens appartenant à son épouse lorsque celle-ci décède.
Il est extrêmement dommage de devoir signaler cet aspect pour une BD historique à volonté didactique. Le dos de la couverture parle de la première qualification de traître à la nation à juste raison et ce choix-là de commencer ces "Histoires de France", en mettant en parallèle deux destins de personnages ayant vécu durant les mêmes années, était extrêmement pertinent. L’idée aurait pu être ici de renverser l’idée reçue du Roi chevalier et du seigneur félon par celle du roi sans parole (il revient sur tous les contenus d’un traité de paix qui redonnait au cardinal de Bourbon ses biens) et du seigneur homme d’honneur, cela n’est qu’esquissé. Le scénariste professionnel de BD qu’est Sylvain Runberg est expérimenté et l’usage perfectionné qu’il fait des feed-back explicatifs se révèle très dynamique tant dans l'intérêt pour l'action que dans la volonté expliocative. Les pages faites de couleurs chaudes se succèdent aux pages de couleur froides mais le même visage tourmenté du connétable persiste. Le graphisme est fidèle à celui qui depuis les années 80 s’est imposé dans la BD historique, toutefois il se fait remarquer par ses très bonnes qualités pour faire saisir l’intensité dramatique qui court d’un bout à l’autre du récit. Le récit étant complexe et faisant l’impasse totale sur certaines années de la vie des deux personnages principaux, il est à réserver à un lectorat de lycéens et d’adultes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Histoires de France, Tome 1 : XVIe siècle - François 1er et le connétable de Bourbon