Vers la féminisation ? Démontage d'un complot antidémocratique de Alain Soral

Vers la féminisation ? Démontage d'un complot antidémocratique de Alain Soral

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Essais

Critiqué par Aktukritik, le 14 janvier 2012 (Nantes, Inscrit le 23 août 2011, 39 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (50 283ème position).
Visites : 7 323 

Un essai anti-féministe

En bref:

Alain Soral nous présente une analyse de l’arrivée au pouvoir des femmes dans les partis politiques et le secteur tertiaire. Il offre au lecteur une critique acerbe et lucide du féminisme à la française ainsi que ce qu’il appelle le “communautarisme victimaire” qui s’est construit par imitation et opposition au communautarisme judaïque en érigeant leur souffrance comme atrocité castratrice. De plus, il développe la thèse selon laquelle, l’entrée des femmes sur le marché du travail constitue une manipulation du pouvoir capitaliste. C’est selon lui, un moyen pour faire pression sur les salaires et les utiliser dans le secteur tertiaire. Elles constitueraient ainsi un instrument de séduction utile pour réduire les Hommes à un simple consommateur. Il s’inscrit dès lors en faux contre la vision poétique du monde proposée par Aragon qui affirmait “la femme est l’avenir de l’Homme”. Ainsi, cet essayiste livre au lecteur une lecture désenchantée et cinglante d’une conception féministe et féminine du monde et prône un retour aux valeurs patriarcales et aux luttes sociales et non sociétales. C’est pourquoi, le sous-titre s’intitule “démontage d’un complot anti démocratique.

Présentation d’extrait

“Dans l’imaginaire collectif, la femme sexuellement opprimée a remplacé le prolétaire. Une vision fantasmatique de l’Histoire nous la montre coupée en deux: avant, souffrant le joug d’un machisme fasciste, aujourd’hui Mai 68, l’a émancipée d’un coup par la société de consommation.” “Ainsi, la bourgeoise de gauche , par le féminisme, a réussi à spolier le travailleur de son unique prestige: le prestige moral de l’opprimé.”

Brève analyse:

Alain Soral met ici en relief l’imposture du féminisme en tant qu’émancipation mise en oeuvre par la révolution libertaire de 68. Ainsi, il met ici en évidence le communautarisme victimaire du féminisme. La révolution libérale libertaire a permis au capitalisme commercial de féminiser le secteur professionnel par la tertiarisation du système productif. Par conséquent, la mise au travail des femmes dans le secteur tertiaire a permis au système capitaliste de substituer l’ouvrier ou l’employé précaire à la femme, néo pseudo modèle victimaire aux yeux de la société.

L’avis du blogueur:

Essai visionnaire incontournable pour comprendre pourquoi le féminisme constitue une véritable imposture. Les Chiennes de Garde et Ni Putes Ni Soumises constituent les associations les plus représentatives de ce mouvement libéral libertaire, communautariste et victimaire qui instituent la lutte des sexes comme nouveau combat sociétal au détriment du véritable combat social qu’est la lutte des classes.

Message de la modération : Alain Soral: idéologue d'extrême droite, antisémite, négationniste, conspirationniste

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Vers la féminisation ? [Texte imprimé], démontage d'un complot antidémocratique Alain Soral
    de Soral, Alain
    Éd. Blanche
    ISBN : 9782911621567 ; 9,41 € ; 14/04/1999 ; 196 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un phénomène vu à la loupe

6 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 41 ans) - 27 mai 2021

Comme mes ancêtres disaient toujours, en France dans notre beau pays le français très cartésien a toujours besoin d'un intello de base ou d'un pseudo-penseur pour lui dire où aller faire ou ne pas. Donc les gens comme cet auteur ne peuvent évidemment que prospérer, et même si la caste médiatique qui l'a créé ne le contrôle plus en prétextant sa folie pour cacher sa peur. Ne serait-ce qu'en lui interdisant tout droit de réponse, ce qui est bien digne d'une intolérance rétrograde et féodale !

Or, dans cet ouvrage que j'ai lu presque en entier, il y a malgré tout beaucoup de vérités et nul ne prétendra que cet Hallal Saurin n'arrive pas à vous caler sa grosse saucisse dans un coin, que vous aimiez ou non son cassoulet (de plus il faut parfois compter le nb d'ennemis envers quelqu'un pour réaliser son importance.) Le seul hic étant que le livre n'étant pas toujours bien écrit et empli d'alinéas et d'astérisques nombreuses qui précisent un peu trop: ensuite le second c'est que nous sommes en présence d'un POLÉMISTE et qu'il met 3 jours à prouver les processus les plus élémentaires.


Si, de même, l'importance des lobbys américains avec ceux des GAFA est primordiale en France avec quelques autres encore, il n'y aura certes qu'un imbécile heureux pour affirmer le contraire. On peut aussi se demander quelle importance réelle ont tous ces gens qui ont tellement besoin d'être protégés, par des lois sécuritaires et par un "politiquement correct" qui censure déjà quelques-uns des plus grands artistes français !

La culture WASP ou hyper-sioniste faisant le reste... Donc oui, l'auteur sait de quoi il parle en général et pour ma part je n'ai pas pensé une seule fois POURQUOI et POUR QUELLE RAISON il faudrait tant le bâillonner, parce qu'il dérange ces "fils de de" et autres privilégiés de la caste des médias.

Et puis n'en déplaise à ces nombreuses intellectuelles l'auteur a effectivement raison sur de nombreux points précis dans son contenu pur, à commencer quand il parle de cet arrivisme vulgaire à école de commerce mais souvent toléré lorsque féminin, de l'importance des pauvres pétasses hystériques en général, de sa pingrerie géante, de sa simple mesquinerie, et aussi des prétextes "féministes" qu'exploitent les bourgeoises parvenues de la société de consommation et bien souvent planquées - *à commencer par ces avortements vengeurs considérés au mieux comme un micro-ondes efficace **qu'utilisent même les filles de philosophe cocues...

On peut aussi considérer que l'abrutissement des masses ne dérangera pas trop ces femmes à principe du moment que ça rapporte du pognon et que tout cela utilise une imagerie faussée à la base qui prétendrait vouloir la diversité.On pourrait aussi parler de cet harcèlement plus que toléré quand l'argent et le groupe tribal sont présents avec le travail, et aussi de cette avidité mondaine contradictoire présente chez certaines, comme de cette misére affective prenant la forme d'un tsunami à venir, comme également de cet autre hyper-narcissisme grandissant et pourtant à crever...

On pourrait donc... si on pouvait discuter.

Forums: Vers la féminisation ? Démontage d'un complot antidémocratique

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Vers la féminisation ? Démontage d'un complot antidémocratique".