L'individu qui vient...après le libéralisme de Dany-Robert Dufour

L'individu qui vient...après le libéralisme de Dany-Robert Dufour

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Philosophie

Critiqué par TELEMAQUE, le 4 décembre 2011 (Inscrit le 9 février 2006, 73 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 3 050 

Pour en sortir

Pour paraphraser le Marx du Manifeste, on pourrait dire aujourd'hui qu'un spectre hante le monde: celui du néolibéralisme.

"En philosophe, mais dans un langage accessible à tous, Dany-Robert Dufour s'interroge sur les moyens de résister au dernier totalitarisme en date".
Le projet de ce livre, résumé dans cet extrait de la quatrième de couverture, est donc bien de nous donner les moyens de résister au néolibéralisme, "dernier totalitarisme en date".

Il en est que cette assimilation du néolibéralisme à un totalitarisme révulsera: "Quoi? Vous assimilez le régime de liberté auquel nous parvenons en ce début de XXIème siècle aux totalitarismes du XXème, responsables de tant de dommages pour l'humanité, communisme et fascismes qui avaient réduit l'homme à l'état d'objet alors qu'émerge maintenant un sujet rationnel, libre et conscient de ses choix?"

L'auteur met à plat le discours de la posmodernité qui se fonde sur la fin des "grands récits théo-logico- politiques tant anciens (ceux des monothéismes) que modernes (les récits de l'émancipation individuelle par l'accès à la raison critique ou ceux de l'émancipation sociétale comme le marxisme)" et qui indirectement promeut l'avènement de l'ego, du "laisser-faire les égoïsmes privés" cher à Adam Smith et à Mandeville (les vices privés font les vertus publiques).

Comme Christian Laval ( L' Homme économique: essai sur les racines du néolibéralisme) il fait remonter le néolibéralisme à la scission fondamentale entre les Lumières Allemandes (Kant principalement) et les Lumières Anglaises (Smith, Hume..) et à l' élaboration par ces dernières d'un sujet dominé par l'amour de soi parallèlement à la disparition de l'esprit critique.

Faisant la part des choses, D.R Dufour retient des grands récits anciens ce qui était fondateur de civilisation, la répression nécessaire des instincts et en rejette ce qui était abusif: la domination patriarcale et la réduction des femmes à l'état d'objet pour les monothéismes et la nécessité de l'existence d'une classe exploitée pour qu'émerge l'esprit dans le grand récit grec du Logos.

Professeur en sciences de l'éducation D.R Dufour est pédagogue et pratique. Les trente propositions qu'il élabore pour sortir de l'emprise du néolibéralisme sur tous les aspects de la vie humaine et qui figurent en fin de l'ouvrage valent à elles seules les 22 euros que vous coûtera son achat.

Si vous ne pouvez l'acheter, ce livre, volez-le: je suis sûr que l'auteur ne vous en voudra pas...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'individu qui vient...après le libéralisme

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'individu qui vient...après le libéralisme".