Le Soupçon de Laura Grimaldi

Le Soupçon de Laura Grimaldi
(Il sospetto)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Carmen, le 17 mai 2011 (Inscrite le 15 mai 2011, 76 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (40 012ème position).
Visites : 3 064 

L'angoisse du soupçon d'une mère

Depuis la mort de son époux, un chirurgien réputé, Matilde vit seule dans sa grande et belle maison avec son fils Enée, toujours célibataire, qui parait beaucoup plus que ses 48 ans à cause de son aspect physique très particulier. La mère et le fils vivent bien sous le même toit, mais chacun reste enfermé dans sa solitude.
Deux évènements bouleversent sa petite vie tranquille : des policiers, qui enquêtent sur des meurtres commis dans la région, viennent frapper à sa porte et demandent à rencontrer son fils, détenteur d’un pistolet Beretta, calibre 22 semblable à celui du tueur et un petit incident attire son attention : la trousse de bistouris de son mari a été déplacée… En lisant dans les journaux les articles relatifs aux crimes de celui que l’on a surnommé « le Monstre de Florence », Matilde ne peut s’empêcher de nourrir des soupçons à l’égard de son fils : il a la même silhouette que celle que l’on attribue au criminel, comme lui, non seulement il est un excellent tireur, mais de plus il est capable de manipuler très adroitement les scalpels et les bistouris. Et elle ignore tout de ce que fait Enée quand il sort la nuit…
Enée a rencontré une jeune droguée, Nanda, dont il est tombé amoureux. Il rêve de la sortir de cet enfer et de ce fait, sa vie tranquille et bien réglée en est toute chamboulée. Pour lui, rien ne sera plus comme avant.
Plus qu’un roman policier, c’est un roman sur la solitude et sur l’angoisse de cette mère qui recherche sans cesse des preuves irréfutables de l’innocence ou de la culpabilité de son fils et qui se convainc peu à peu qu’il est un monstrueux criminel, sur la solitude et sur la souffrance de Enée, trop généreux, trop sensible et tellement naïf dans ce nouveau monde qu’il découvre et d’où il croit pouvoir en extraire Nanda .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

bon polar

6 étoiles

Critique de Nina2 (, Inscrite le 18 juillet 2011, 41 ans) - 22 juillet 2011

Enée est un homme d'une cinquantaine d'années diabétique et impuissant qui vit avec sa mère dans une villa paisible à Florentine.
Au même moment, une série de meurtres se succèdent en l'espace de 30 ans. Des coïncidences troublantes portent à croire qu'Enée en est l'auteur. En effet, deux faits important vont éveiller les soupçons de sa mère sur l'implication de son fils aux crimes commis.
Primo, le calibre 22 que son fils détient est le même que l'assassin utilise pour commettre ses horribles crimes. secundo, les bistouris sont déplacés de quelques centimètres de leur position de départ, sur la table de la cheminée.

A partir de ce moment, Matilde entamera de longues recherches pour connaitre la vérité et qui ne feront que l'enfoncer dans ses convictions...

un roman au dénouement tragique dont l'intrigue nous tient en haleine du début à la fin avec la description des crimes, d'une violence à vous couper le souffle...

Forums: Le Soupçon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Soupçon".