Le saint et l'autoroute de Gérard Adam

Le saint et l'autoroute de Gérard Adam

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Sahkti, le 19 février 2011 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 47 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 797 

Drôlement humain !

Gérard Adam est un auteur fécond, dont une des caractéristiques est de réussir à sortir de son registre habituel pour nous surprendre. C'est le cas ici, avec ce roman au titre qui donne le sourire. Un sourire qu'on ne quitte pas du début à la fin, tant le sens du détail et de la moquerie sont habilement utilisés.

Armand Garret est commercial, il représente la marque de montres Smash, il aime bien l'opérette et la belle vie. Jusqu'à ce qu'il tombe en panne un vendredi soir, près du petit village d'Orsennes. Un endroit étonnant où se mêlent un curé qui joue au druide, un saint local qui n'a sans doute jamais existé (mais n'est-ce pas le cas de la plupart des saints locaux), un bourgmestre quelque peu autoritaire, un intégriste religieux, des amateurs de jeux de cartes et de petit salé... une cour des miracles qui va égayer ce roman du début à la fin. Parce qu'une grosse fête se prépare, celle du saint local en question qui n'a pourtant pas de statut officiel auprès des autorités religieuses.
Oui, sauf que tout n'est pas si rose, sinon ça deviendrait vite moins intéressant. Et c'est ainsi que débarque Alizée Trouillot, une commissaire pas du tout à l'image qu'on se fait des commissaires. Là, les choses vont se gâter, mais ça va tout de même rester toujours aussi amusant. Cela tient sans aucun doute à la plume de l'auteur, qui s'est joliment amusé sur ce coup, on le sent, mais aussi au caractère des personnages, des êtres touchants et plus profonds qu'ils n'y paraissent, constituant à eux-seuls un résumé de tout ce qui fait notre humanité hétéroclite et fragile.
Le village décrit est un poème, sorte de trou perdu et de centre d'un monde, habile mélange d'espoirs et de résignation, avec un bon sens réaliste qui me paraît typiquement belge, ce flegmatisme lucide qui donne beaucoup de force à l'histoire. Pas étonnant que Gérard Adam réussisse à ce que le lecteur s'y sente bien, c'est le sien !
Un lieu qui va fêter un martyr qui n'a sans doute jamais existé, avec les querelles de clocher, les villageois qui savent tout sur tout et sur tout le monde.... déjanté et folklorique comme j'aime, avec une fluidité dans l'écriture qui rend ce roman très plaisant à lire.
J'ai beaucoup ri, j'ai également éprouvé pas mal de sympathie pour les héros du livre, même lorsqu'ils se montrent détestables, car ils sont tous profondément humains et sincères, natures dans leur façon d'être. A l'image de Gérard Adam me semble-t-il, entier et sincère

Vous trouverez un extrait sur le site de l'auteur:
http://www.gerard-adam.eu/saint.html

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le saint et l'autoroute
    de Adam, Gérard
    MEO
    ISBN : 9782930333373 ; 15/01/2011 ; 312 p.
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le saint et l'autoroute

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le saint et l'autoroute".