Providence de Valérie Tong Cuong

Providence de Valérie Tong Cuong

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Didoumelie, le 4 février 2011 (Inscrite le 5 septembre 2008, 50 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (37 540ème position).
Visites : 3 455 

Une goutte d'Anna Gavalda

Ce livre est l'histoire croisée de plusieurs personnes, qui vont être par le hasard de la vie, mises en relation et voir leur vie bousculée tout autant que basculée face aux petits événements que la "Providence" jette sur leur passage.

L'écriture est fluide, facile à lire et on s'attache aux personnages. La construction des chapitres est faite de telle sorte qu'on a la narration de chacun des personnages, à tour de rôle.

Ce livre m'a fait penser à "Ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda, la fraîcheur en moins...
Mais c'est une histoire intéressante que nous propose Valérie Tong Cuong, nous permettant de réfléchir sur le côté éphémère de certaines situations, sur la chance jetée parfois sur notre chemin comme autant de signes à saisir.

Un bon moment de lecture, qui me donne envie de lire d'autres livres du même auteur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

vent de fraîcheur, esprit es-tu là?

8 étoiles

Critique de Deashelle (Tervuren, Inscrite le 22 décembre 2009, 13 ans) - 1 mai 2011

« À cause du clou, le fer fut perdu.
À cause du fer, le cheval fut perdu.
À cause du cheval, le cavalier fut perdu.
À cause du cavalier, le message fut perdu.
À cause du message, la bataille fut perdue.
À cause de la bataille, la guerre fut perdue.
À cause de la guerre, la liberté fut perdue.
Tout cela pour un simple clou. » Benjamin Franklin

Avec cette histoire, Benjamin Franklin montre qu’un détail peut engendrer le pire, mais pourquoi pas aussi le meilleur. Le champ d’imagination est immense, et le hasard parfois heureux.

L’auteur nous invite à jeter un regard optimiste sur les aléas qui surviennent chez petites et grandes gens, et à ne pas se fier aux apparences. Une petite suite candide et rafraîchissante qui se savoure avec plaisir comme un bonbon rare, une histoire qui se cloue à plusieurs mains dans un lieu particulier, un hôpital, microcosme où la vie s’arrête et où chacun revisite son destin et examine son ciel.
Car la providence s’en mêle: parce que Charlie le SDF a décidé de se jeter sous les rails d’un métro dans lequel se trouve Marylou, Marylou n’arrivera pas à son rendez-vous où elle doit porter un dossier ultra confidentiel et sera la seule rescapée d'une explosion qui aura soufflé tout un étage de bureaux d’affaires. A l’hôpital, elle croisera Tom qui vient d’avoir un accident de vélo très grave à cause d’un chien mal tenu en laisse par une femme sur stilettos, collègue d'une autre aussi bloquée dans le même hôpital pour avoir avalé un macaron à la violette. L’hémorragie interne de Tom va lui faire frôler la mort mais Paulo, le fils de Marylou lui donnera le sang O négatif dont il a besoin. Et ainsi de suite, les personnages qui au départ n’avaient rien en commun, se retrouvent liés comme par miracle ou par la poésie, et cloués dans une constellation de bonheur nouveau… C'est l’atmosphère d'un jour pas comme les autres, où tout semble tourner mal et pourtant....il y a ce nouveau souffle dans l'air comme si le temps lui-même suspendait son vol! On s'y laisse prendre avec bonheur.

L’écriture est légère, précise et envoûtante, et rend la fiction presque vraisemblable, comme si le mystère présidait à une distribution nouvelle de cartes, pour tout le monde et que l'on ait décidé d'y croire. Vent de fraîcheur bienvenu dans un monde où règnent surtout le désordre, l'angoisse et le manque d'amour.

Forums: Providence

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Providence".