Une petite ville sans histoire de Greg Iles

Une petite ville sans histoire de Greg Iles
( Turning angel)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Pipierre, le 29 mai 2009 (Inscrit le 28 juillet 2006, 64 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (26 790ème position).
Visites : 3 997 

Ça s'essouffle

Penn Cage, avocat devenu romancier, devra venir en aide à Drew, son ami d'enfance, soupçonné du meurtre d'une adolescente avec qui ce dernier avait une aventure. Le tout se passe à Natchez, petite ville du Mississippi.
Si le début est intéressant et qu'on ressent la vie d'une banlieue, avec ses histoires ordinaires et ses secrets extraordinaires, dès le milieu, le roman d'action prend le dessus et notre héros, Penn Cage se change en superman en s'évadant d'un guêpier grâce à ses connaissances tenues d'on ne sait trop où.

Dommage , car si la lecture est facile grâce à une écriture et un style maîtrisés, l'intrigue devient banale et ne sert que des rebondissements qui m'ont semblé artificiels.

Nettement en dessous de ses précédents.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Une petite ville sans histoire [Texte imprimé], roman Greg Iles traduit de l'anglais (États-Unis) par Jacques Martinache
    de Iles, Greg Martinache, Jacques (Traducteur)
    Presses de la Cité / Sang d'encre (Paris)
    ISBN : 9782258071773 ; 19,13 € ; 05/02/2009 ; 509 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

penn cage, sans plume ni cage

10 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 75 ans) - 18 novembre 2023

Natchez, Mississippi. Joyau du Sud profond, cette petite ville tranquille, qui a connu son heure de gloire mais vit aujourd’hui essentiellement du tourisme, est le jouet de nombreuses rivalités cachées. Rivalité entre le chef de la police de l’état et un shérif aux méthodes particulièrement toxiques, mais aussi entre bandes rivales se disputant un juteux trafic de drogue. Le meurtre de Kate Townsend, une élève brillante de l’institution Saint Stephen, va réveiller les haines toujours vives entre blancs et noirs, les jaunes s’y mettant aussi, le tout sur fond de politique locale, avec un procureur peu scrupuleux et surtout avide de gagner la mairie. Greg Iles nous plonge dans le mal ordinaire de la ville qui l’a vu grandir, ce mal qu’il décrira si bien dans sa trilogie "Natchez burning", où l’on retrouvera Penn Cage, narrateur et héros de la présente histoire. Avocat, ancien procureur, aujourd’hui écrivain à succès, Penn Cage va tout faire pour innocenter son ami le Dr Drew Elliott, soupçonné du meurtre de Kate Townsend, une condamnation qu’attend avec impatience l’actuel procureur. Les péripéties ne manquent pas dans cette course haletante en quête d’une vérité pas belle à voir, où bien et mal se mêlent inextricablement. Une vision pessimiste de l’humanité, des adultes comme de la jeunesse, très personnelle mais cependant dotée d’un profond humanisme. Une réussite du genre…

Glauque..

6 étoiles

Critique de Darius (Bruxelles, Inscrite le 16 mars 2001, - ans) - 25 mars 2019

Une petite ville du Sud des Etats-Unis et son collège où les jeunes filles, dès l'âge de 16 ans, se farcissent tous les gamins de la classe, draguent les professeurs, sont plus expertes que n'importe quelle épouse..

Le meurtre d'une jeune fille de 17 ans, la plus douée du collège, mais aussi la plus délurée..... Son amant, Drew, un médecin, admiré de tous, la quarantaine et honorable père de famille est suspecté et envoyé en prison.. Sa femme délaissée, se drogue..

Tension entre Noirs et Blancs.. Qui sera le nouveau maire de la ville ? Un procureur noir ? Un écrivain blanc ?

On sent que l'auteur s'est beaucoup documenté sur les trafics de drogue orchestré par les Asiatiques, sur les diverses drogues en vogue lors des rave parties, sur les méandres de la justice qui est loin d'avoir un parcours parfait et tranquille, sur les inimitiés entre Noirs et Blancs, entre Noirs qui ont réussi et les autres.. et sur cette manie qu'ont les Américains à sortir armés, et s'en servir, quoi qu'il arrive...

On passe cependant un bon moment, mais il y a pas mal de longueurs, des passages glauques, des incohérences pour des super héros qui passent trop aisément entre les mailles..

Première lecture...

8 étoiles

Critique de FranBlan (Montréal, Québec, Inscrite le 28 août 2004, 82 ans) - 18 juillet 2010

Première lecture pour moi de cet auteur et j'ai apprécié la distraction et le divertissement que cette lecture m'a apportés, les raisons principales de ma passion pour les polars!
J'ai lu ce livre dans sa version originale, "Turning Angel"; dans la première partie, j'ai particulièrement été fascinée par le contexte du complot; c'est-à-dire un portrait beaucoup plus réaliste du milieu étudiant des "high schools", l'équivalent américain des écoles secondaires québécoises ou lycées français, que ce que nous pouvons concevoir dans le déni de ces réalités...
Un portrait tout aussi fascinant du phénomène "Lolita" entre un des citoyens les plus en vue de la ville et l'étudiante la plus brillante et populaire des finissants de l'école...
Bref, un début de lecture passionnant, mais trop tôt tempéré par un débordement abracadabrant dans tous les clichés du genre: trafic de drogues, guerre de gangs afin de justifier un dénouement plus ou moins crédible, comme trop souvent aussi dans ce genre de littérature.
La ville de Natchez au Mississippi comme toile de fond est aussi un élément fort séduisant, l'écriture est solide, fluide, concise.
Sans devenir un souvenir mémorable de lecture, plusieurs éléments positifs contribuent à en faire un fort agréable moment de lecture...
Résultat tout aussi essentiel!

Forums: Une petite ville sans histoire

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Une petite ville sans histoire".