Les feuilles mortes de Thomas H. Cook

Les feuilles mortes de Thomas H. Cook
( Red leaves)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Erta, le 23 octobre 2008 (Inscrit le 23 octobre 2008, 47 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 526ème position).
Visites : 4 120 

Excellent roman sur la suspicion et les fêlures familiales

La suspicion et les fêlures au sein d'une famille après qu'un fils soit soupçonné d'avoir enlevé une fillette du voisinage...
Vu les émotions et l'immense plaisir de lecture ressentis, je le qualifie sans hésiter de chef d'oeuvre !
Une histoire très touchante et vraiment prenante jusqu'à la dernière page. Son écriture est limpide et aérée.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les feuilles mortes [Texte imprimé] Thomas H. Cook traduit de l'américain par L.
    de Cook, Thomas H. L., (Traducteur)
    Gallimard / Collection Série noire
    ISBN : 9782070779789 ; EUR 22,50 ; 04/09/2008 ; 274 p. ; Broché
  • Les feuilles mortes [Texte imprimé] Thomas H. Cook traduit de l'américain par Laetitia Devaux
    de Cook, Thomas H. Devaux, Laetitia (Traducteur)
    Gallimard / Folio. Policier
    ISBN : 9782070438211 ; EUR 6,95 ; 09/09/2010 ; 305 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Du suspense jusqu'au bout

9 étoiles

Critique de Chris (Bruxelles, Inscrite le 30 décembre 2003, 46 ans) - 22 septembre 2014

D'autre personnes ont bien résumé le livre, donc je ne vais pas revenir sur l'histoire.
Le suspense est vraiment bien entretenu tout au long des pages et ne nous faire suivre l'enquête que du point de vue de la famille de Keith était une bonne idée. Certitude de l'innocence, puis quand même des doutes, et finalement la vérité éclate tragiquement avec des répercussions sur les 2 familles.
Lu en 1 jour, je pense que je tenais entre mes mains un bon thriller dont je voulais absolument connaître le dénouement rapidement. Je pense lire d'autres ouvrages de l'auteur maintenant en espérant retrouver le même intérêt.

Les feuilles mortes

6 étoiles

Critique de Sentinelle (Bruxelles, Inscrite le 6 juillet 2007, 50 ans) - 5 janvier 2014

Troisième roman que je lis de l'auteur, après Les leçons du mal (que j'avais beaucoup aimé) et Au lieu-dit Noir-Etang..., je ne peux que souligner les similitudes dans les thématiques abordées par Thomas H. Cook : un cadre familial qui éclate en mille morceaux - l'adolescence comme réceptacle, vecteur et ensuite victime des ombres du passé qui resurgissent, sorte de victime expiatoire d'un retour du refoulé familial - la transmission et le mal en héritage.

Comme toujours, l'aspect psychologique prime sur l'aspect thriller : il est avant tout question des doutes d'un père face à la culpabilité éventuelle de son fils dans l'enlèvement d'une jeune enfant et son cheminement personnel pour parvenir à dénouer les fils de sa propre histoire familiale. Suspicion, doute, mensonge, tout le monde a quelque chose à cacher.


Moins prenant que Les leçons du mal, un roman qui se lit sans déplaisir mais sans plus.

Roman noir

8 étoiles

Critique de Paofaia (Moorea, Inscrite le 14 mai 2010, - ans) - 13 décembre 2013

Au début, il y avait une famille. Des parents, deux fils et leur petite soeur. Il y a une photo qui en témoigne, classique, sur laquelle tous sourient. Et puis, d'année en année, ils vont moins sourire. La petite soeur meurt d'une tumeur cérébrale, le père fait faillite, la mère meurt dans un accident, le frère aîné ne se remet jamais vraiment de n'avoir pas été aimé par son père. Il nous reste Eric Moore, qui est le genre de personnages qui a suivi son chemin sans vraiment chercher à s'expliquer ce qui s'était vraiment passé. Il s'est marié, a eu un fils, Keith, tient un magasin de photos dans une petite ville, rend visite à son père qui végète dans une maison de retraite, et prend en charge Warren, le frère aîné.
Jusqu'au jour où les voisins demandent à Keith de garder leur petite fille un soir, et qu'elle disparait.
Et que tout ce qu'Eric a construit, tout ce à quoi il s'est accroché va exploser.
Ce n'est pas du tout un roman policier classique, l'enquête importe peu.
C'est un roman d'atmosphère familiale , très noir, qui décrit comment le soupçon, "qui ronge tout ce qu'il touche" parvient à détruire un équilibre qui était bien sûr déjà très précaire.
Comment on accepte certaines choses sans vouloir vraiment les comprendre ( la mort assez suspecte d'une mère, le désespoir d'un frère, l'isolement d'un fils) parce que sans doute les comprendre mettrait trop en péril cet équilibre.
C'est finement analysé , lucide et très juste.

Un thriller fade

4 étoiles

Critique de Ravenbac (Reims, Inscrit le 12 novembre 2010, 54 ans) - 25 décembre 2012

Un soir Keith, un adolescent de quinze ans, fait du baby-sitting chez les Giordano. Il garde la petite Amy. Les parents rentrent vers 10h et Keith repart chez lui. Le lendemain la fillette est introuvable. Les jours passent et la police ne trouve aucune trace de l’enfant. Et tous les soupçons se portent sur Keith. Alors les Moore commencent à douter de leur propre enfant.
L’histoire est pauvre en rebondissement. L’intrigue se traine. Ce roman à la psychologique à deux balles est mièvre. Les dialogues sont improbables. L’écriture est plate.

Les photos de famille mentent !

8 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 54 ans) - 16 août 2012

Auteur américain né en 1947 en Alabama; Thomas H.Cook a écrit de nombreux romans policiers primés dont "Les feuilles mortes" paru en 2010 en France.

C'est souvent quand l'Harmonie et l'Amour règnent de façon outrageante dans une famille que le choc se fait des plus violent.
Un simple coup de téléphone et le bel édifice vacille.
En effet, au lendemain d'une soirée de baby sitting effectué par Keith, Amy Giordano est introuvable. Elle s'est purement et simplement volatilisée.
Les demandes d'explications et les soupçons s'orientent immédiatement vers le jeune Keith.
Comment Amy a-t-elle pu disparaître alors qu'il en avait la garde ?
Débute alors un travail de "déconstruction psychologique" épouvantable.
Personne et tout le monde dans l'entourage proche d'Eric (le narrateur et chef de famille) peut avoir joué un rôle, avoir une part de responsabilité.
"L'effet papillon" qui fait ressurgir les maux du passé, les blessures, les incompréhensions et met à nu de lourds secrets de famille .

Un roman autour de la fragilité de nos vies . Du poids du doute et des soupçons.
" On vit avec des gens que nous croyons connaitre mais qui ont -tous- une part d'ombre ".
Un roman superbement construit, très original et dont le dénouement est inattendu.
L'originalité tient dans le fait que l'enquête policière passe au second plan.
C'est le cheminement intellectuel du narrateur et sa plongée progressive dans la psychose, qui sont prenantes.
" Connait-on jamais quelqu'un ? " se répète à l'infini Eric.

Un excellent moment de lecture !

Angoissant...

9 étoiles

Critique de Nathafi (SAINT-SOUPLET, Inscrite le 20 avril 2011, 53 ans) - 18 février 2012


Connaissons-nous nos enfants ? Pouvons-nous douter d'eux ?
Cette histoire est réellement angoissante, crée le trouble et nous amène à réfléchir à ce que nous ferions si, un jour, le doute s'installait...
Doté d'un très bon suspense, ce thriller bien écrit vaut le détour, indéniablement.

Très bon thriller

8 étoiles

Critique de Gnome (Marseille, Inscrit le 4 décembre 2010, 49 ans) - 6 décembre 2010

Mon avis :

Un très bon thriller qui tient le lecteur en haleine jusqu'au bout et qui donne la part belle aux sentiments. L'écriture est juste et sensible. Une valeur sûre.

Quand le trouble est semé

10 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 45 ans) - 19 février 2010

Ce roman policier nous montre à quel point nous sommes fragiles, tous autant que nous sommes. En effet, dans cette famille tranquille, on ne pouvait pas imaginer qu'un drame la bouleverserait en profondeur. Mais lorsque le doute et la suspicion entrent en compte, on s'aperçoit que les choses changent plus vite que l'on ne le pense.
L'auteur a su retranscrire cette ambiance troublée, et au fur et à mesure qu'on avance dans le roman, on sombre dans les abimes de cette famille. Du très bon travail, avec un suspense rondement mené et une histoire qui nous parait tout à fait réaliste. C'est du grand art, je ne peux que vous en recommander la lecture car à coup sûr vous serez surpris...

L'angoisse d'un père

9 étoiles

Critique de Pipierre (, Inscrit le 28 juillet 2006, 61 ans) - 28 mars 2009

À travers une intrigue policière. l'auteur nous amène sur la piste des angoisses. Est-ce qu'on peut prétendre connaître ses enfants à fond. Et si le pire était vrai, saurions nous le reconnaître. Quelle maîtrise de l'écriture, quand l'auteur nous fait vivre l'ambivalence du pere entre la crainte que son fils soit un criminel et l'envie d'avoir la foi du contraire.

Une beau thriller sentimental dont l'intrigue policière m'a comblé. Et une fin, comme je les aime...
Chapeau!

Forums: Les feuilles mortes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les feuilles mortes".