La fille des batailles de François Place

La fille des batailles de François Place

Catégorie(s) : Enfants => Contes et légendes

Critiqué par Shelton, le 19 octobre 2008 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 68 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 5 393 

Très beau conte !!!

François Place est entré dans notre univers du livre illustré en 1992 avec Les derniers Géants, un récit qui sera salué et apprécié unanimement, dès sa sortie. C’est assez rare pour être salué. Mais que pouvait-il nous proposer par la suite pour prolonger notre admiration ?

Il réussit à nous offrir un atlas général des pays d’un univers imaginaire, L’Atlas des géographes d’Orbae. Dans ces trois beaux livres, il arrivait à mettre en lien des contes illustrés qui étaient, au moins pour certains, d’une très grande qualité émotionnelle.

Il ne fallait donc rien attendre d’autre de François Place que des contes pétris d’humanisme et de philosophie – parfois même de politique – accompagnés d’illustrations dignes des plus grands créateurs d’images…

Certains s’en lamentaient, attendant de lui je ne sais quoi de plus commercial, politiquement correct ou médiatiquement plus populaire… D’autres s’arrêtaient aux géants au cœur tendre, en disant que depuis ce n’était que de la redite…

Heureusement, il existe des lecteurs de contes qui attendaient que des auteurs aient le courage de reprendre le travail derrière des Grimm, Perrault, Andersen, Voltaire, Swift… Que des illustrateurs osent ce que Gustave Doré avait initié (même s’il n’était pas le premier) avec certains de ces travaux…

François Place, lui, sans se donner d’objectifs trop précis, raconte l’homme dans tous ses aspects, ses qualités comme ses défauts, sa douceur et sa violence, son envie de vivre et sa force délirante à détruire… Comme il joue aussi bien de sa plume que de ses pinceaux, le résultat vient combler une attente réelle et profonde que certains n’osaient pas exprimer…

« La fille des batailles », le dernier opus de François Place, est de la même veine. Un conte, l’histoire de cette jeune femme, petite Sarrasine colorée et muette, seule survivante d’un naufrage, recueillie par un bailli qui n’hésite pas à la céder à un aubergiste pour payer ses dettes… Femme, de couleur, sans famille, muette, vendue comme une esclave… la vie aurait pu lui être plus favorable !

Garance va tenter de traverser la vie en l’aimant malgré la méchanceté de certains, les guerres du royaume, la pauvreté du peuple… Quand elle sera mère, elle fera tout, aussi, pour offrir à sa fille la liberté d’exister et aimer…

Les illustrations de François Place offrent autant de richesse, si ce n’est plus, que le texte qui est déjà un trésor à lui seul… Du coup – que puis-je vous dire de plus ? – cet ouvrage, une fois de plus a été un plaisir pour le lecteur que je suis et j’espère que vous en tirerez autant de joie que moi !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La fille des batailles

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La fille des batailles".