Ourika de Claire-Louisa-Rose-Bonne Lechal de Kersaint Duras

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Cuné, le 3 août 2008 (Inscrite le 16 février 2004, 56 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 3 643 

Les bienfaits qui sont doux à recevoir sont ceux dont le coeur s'acquitte

Ecrit en 1821-1822, Ourika raconte la vie d'une jeune Sénégalaise, achetée par le gouverneur à l'âge de 2 ans alors que sa mère était morte et qu'elle allait être embarquée sur un bâtiment négrier. Confiée aux bons soins d'une tante de la bonne société, elle est élevée comme une fille de la famille, dans l'amour et le respect. Un jour, elle entend une amie de sa protectrice s'inquiéter de son avenir : ses yeux se dessillent. Elle se laisse alors dépérir, avant de narrer par le détail l'enchaînement de ses pensées au médecin venu tenter de la sauver, en vain.

Tout sonne très juste dans ce court roman (cette longue nouvelle) que l'on dévore sans s'arrêter. Avec une économie de mots charmante, et un procédé en abîme (confession à une tierce personne, qui la rapporte), ce sont d'éternelles pensées qui sont articulées : Qui suis-je ? Ma couleur détermine-t-elle immanquablement mon avenir ? Comment vivre ma solitude, ma jalousie ? Quelle est la responsabilité de ceux qui m'ont amenée ici ?

L'épilogue arrive lui très abruptement, mais ce faisant, renforce encore, en quelque sorte, l'espèce de charme désuet qui nous saisit dès les premiers mots.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Ourika

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ourika".