Redemption Falls de Joseph O'Connor, Carine Chichereau (Traduction)
(Redemption Falls)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Sentinelle, le 26 janvier 2008 (Bruxelles, Inscrite le 6 juillet 2007, 54 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (50 276ème position).
Visites : 5 383 

Tous là pour fuir quelque chose...

Nous sommes en Amérique, en 1865. La fin de la guerre de Sécession est proche.
Il y a comme une atmosphère de fin du monde à cette époque : dévastation, exécutions sommaires par pendaison, grandes tempêtes, villes fantômes, émeutes d'affamés, granges brûlées, villages saccagés, demeures calcinées, escadrons de vétérans quittant les lieux du massacre pour s'en retourner à leur domicile ou ce qu'il en reste.

Sur la route, la jeune Eliza Duane Mooney. Elle a mis plus d'un mois pour franchir à pied la Louisiane, à raison de 20 kilomètres par jour. Elle est à la recherche de son jeune frère Jeremiah, pris dans les filets de la guerre et perdu de vue depuis. Leur dernière entrevue s'était mal passée mais Eliza sait que la seule famille qui lui reste est ce jeune frère disparu.
Plus rien d'autre n'importe que de le retrouver parmi les décombres de la guerre.

Extrait :
Ses talons sont constellés d'ampoules ; elles suintent. Elle arrache des bandes au bas de son habit pour panser. A chaque pas, clopin-clopant, son sarrau raccourcit. Elle s'imagine nue, haillons aux pieds et feuille de vigne. Errant dans le jardin des peines.


Redemption Falls, ville en construction située dans une contrée sauvage et montagneuse au Nord de l'Amérique, appelée les Territoires du Nord.
Cette région inhospitalière s'étend sur une zone immense en majeure partie non cartographiée.
Les crevasses et les canyons escarpés regorgent de desperados et leurs hordes, déserteurs de la guerre.
Les habitants de la ville ne valent guère mieux : visages de sauvages, traits taillés à la serpe, ils sont anciens tireurs d'élite confédérés, dragons de l'Union, esclaves affranchis, contremaîtres en disgrâces. Beaucoup de nationalités sont présentes : prussiens, français, hollandais, écossais, irlandais. Tous portent un masque. Tous là pour fuir quelque chose.


Le gouverneur des Territoires du Nord ne fait pas exception à la règle.
Le général O'Keeffe, ancien révolutionnaire en Irlande, a vu sa condamnation à mort commuée en bannissement à vie dans la colonie pénale de la Terre de Van Diemen (Tasmanie).
Il s'en évadera pour accoster en Amérique, laissant un bébé mort et une femme, qui dit-on, se suicidera de chagrin après son départ. Général des armées du Nord, il a levé une armée de zouaves irlandais. Sa brigade sera anéantie.
Il s'est remarié depuis à la trop belle Lucia. Le couple va mal, très mal. Depuis des années maintenant. Le général O'Keeffe n'est plus celui qu'elle a connu au début de leur rencontre.
C'est un homme détruit, pétri de culpabilité d'avoir abandonné sa première femme mais aussi d'avoir mené à la mort des centaines d'hommes qui avaient une totale confiance en lui.
Il refuse de lui faire un enfant, ils font chambre à part depuis des années, il boit, elle tempête, il l'insulte, elle se laissera séduire par un autre. Elle le rejoindra à Redemption Falls.


Jeremiah Mooney, garçon de 11-12 ans, "jeune tambour" ruisselant portant un uniforme confédéré en loques, va trouver refuge au domicile du général. Il fait partie de ces milliers d'enfants qui suivront les armées. Il ne parle plus depuis la guerre et pourtant il chante comme un ange.


Extrait :
La nuit, je me tire sous la maison. Quand on se fait tout petit, on arrive à se faire une place comme y faut. Si tu te tortilles assez, tu disparais. Comme une tortue dans sa carapace. Tu flottes tout autour du monde comme une poussière sur l'œil de Dieu. Et plus personne t'emmerde.


Une autre histoire est en train de se mettre en place, au dénouement forcément tragique, à l'image de ces Territoires du Nord au paysage frustre et sauvage.


Voici en quelques lignes les personnages principaux que nous rencontrerons tout au long de cette sublime mais néanmoins cauchemardesque épopée à laquelle nous convie Joseph O'Connor.
Redemption Falls commence là où finissait L'étoile des mers : des milliers d'irlandais fraîchement débarqués en Amérique pour fuir la famine en Irlande vont s'engager dans cette guerre de Sécession, indifféremment du côté de l'Union ou des Confédérés. Beaucoup paieront de leur vie le prix de leur intégration aux Etats-Unis d'Amérique.


Pour nous parler de cette guerre, Joseph O'Connor va utiliser le même procédé que celui dans son roman L'étoile des mers, multipliant les points de vue, les perspectives, les narrateurs, les sources d'informations. Ce sont peut-être une centaine de voix qui nous conteront cette épopée, avec l'exploit de ne jamais nous perdre en cours de route malgré la diversité des témoignages. C'est un grand roman. Je gage que Jeremiah Mooney, Eliza Duane Mooney, le général O'Keeffe et sa femme Lucia ne quitteront pas vos mémoires avant longtemps après cette lecture…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

A n'y rien comprendre !

2 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 80 ans) - 17 août 2009

Il est vrai que O'Connor part dans un livre qui a pour but de montrer à quel point la guerre de sécession a fait des ravages.

Pour être ravagé, c'est ravagé !...

J'ai lu les soixante premières pages de ce livre sans rien comprendre. Qui est qui dans cette histoire ? Qui sont les fédéraux et les confédérés ? Qui est ce pendu ? Qui est ce gouverneur provisoire ?

Il n'y a aucune suite dans ces premières pages. Cela va jusqu'à se demander si O'Connor n'a pas mis tous les mots dans un bocal pour les jeter en vrac sur les pages.

Et voilà un homme qui s'évade de Tasmanie dans une barque avec deux autres personnages bien bizarres. Qui est-il ? Il abandonne une femme et un enfant... Pourquoi et où va-t-il ? Quel est son but ?

Non ! Complètement lassé de ne rien comprendre à rien, j'ai mis fin à ce calvaire !...

Je suis peut-être passé à côté d'un grand livre, mais ma patience était épuisée...

Forums: Redemption Falls

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Redemption Falls".