Dix-huit heures pour mourir de Jeffery Deaver

Dix-huit heures pour mourir de Jeffery Deaver
(A Maiden's Grave)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Martell, le 1 décembre 2006 (Inscrit le 27 février 2004, 60 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (40 007ème position).
Visites : 4 335  (depuis Novembre 2007)

Prise d'otages

La vie de huit écolières sourdes-muettes bascule un matin d'été quand trois criminels en cavale s'attaquent à leur autobus scolaire, les prennent en otages et se retranchent dans un abattoir abandonné au fin fond du Kansas. Le meneur est un psychopathe de la pire espèce qui n'hésitera pas à en tuer une uniquement pour montrer sa détermination.
Le négociateur du FBI, Arthur Potter sera confronté à des choix impossibles.

Un roman où la tension est maintenue d'habiles manières et la dernière partie du roman est complètement déroutante. C'est d'ailleurs la raison qui m'a poussé à lui faire critique. Parce que normalement ce genre de thriller, ça se ressemble tous. J'ai bien aimé celui-là, mais pas au point de l'estimer génial.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Haletant

9 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 51 ans) - 11 mars 2013

Ce roman haletant du début à la fin est mené sur un rythme d'enfer, sans aucun temps mort. L'auteur nous maintient sur la brèche avec un scénario solide et un suspense efficace. L'atmosphère est tendue, oppressante à souhait, et un rien peut faire basculer la situation dans un bain de sang.

Les personnages sont certes nombreux mais l'on s'y retrouve aisément, et les principaux bénéficient d'une réelle profondeur psychologique. Tour à tour l'équipe de négociation et les preneurs d'otages prennent le contrôle et mènent la danse jusqu'au final totalement inattendu.

De plus Jeffery Deaver nous dévoile en quelque sorte la machinerie qu'il faut mettre en place lors d'un évènement dramatique tel que celui-ci. Que ce soient les différentes instances policières et fédérales, les politiques et les journalistes, les enjeux sont énormes et certains n'ont que peu de scrupules quand il s'agit de retirer ne serait-ce que le plus petit des bénéfices.

Trois dangereux criminels s'évadent de prison et kidnappent un groupe de huit jeunes filles sourdes et muettes ainsi que leurs deux professeurs pour assurer leur retraite. Ils se retrouvent alors dans un abattoir désaffecté situé au milieu des immenses champs de blé du Kansas.
Rapidement la police de l'état et le FBI arrivent sur les lieux, et s'engage alors entre les preneurs d'otages et les négociateurs menés par Arthur Potter, un véritable bras de fer.

Forums: Dix-huit heures pour mourir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Dix-huit heures pour mourir".