Dégats des eaux de Donald Westlake

Dégats des eaux de Donald Westlake
( Drowned hopes)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Grass, le 19 septembre 2006 (montréal, Inscrit le 29 août 2004, 46 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 262ème position).
Visites : 5 989  (depuis Novembre 2007)

Dans la boue jusqu'aux genoux

C'est ma première incursion dans le monde de Westlake (et de son personnage, John Dortmunder) et je m'en veux presque de ne pas y être venu plus tôt.

De ce que j'ai lu dans d'autres résumés et critiques, Dortmunder semble être un cambrioleur malchanceux en général, et ce roman ne fait pas exception à la règle. Pauvre gars.

Ça commence avec Tom Jimson, un ancien compagnon de taule qu'on a laissé sortir pour ses 70 ans afin de faire un peu de place. Il a pour réflexe de se pointer chez Dortmunder et de lui proposer un marché: qu'il l'aide à récupérer les 700 000 dollars qu'il a enterrés dans un cercueil à l'arrière de la bibliothèque d'un petit village il y a 18 ans. Le problème: entre-temps, ce village a été rasé pour devenir un immense réservoir à eau.

Jimson, qui est la personne la plus méchante et cruelle que Dortmunder n'ait jamais connue, n'y voit aucun problème. On dynamite, on déterre, on sépare le magot et je m'envole au Mexique pour une retraite bien méritée. Mais la dynamite supposerait aussi la mort de plusieurs villages environnants. Alors Dortmunder se lance dans l'aventure, davantage pour sauver la miser que pour l'appât du gain, car il sait Jimson capable de tout faire sauter.

Mais comment on fait pour aller récupérer ce cercueil? Dortmunder se démerdera pour trouver les solutions, pendant que Jimson attend...

Et qu'est-ce que vous pensez? Ça dérape solide et Dortmunder n'est pas au bout de ses peines.

Et on sent que Westlake a eu un plaisir fou à écrire ce livre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Franche rigolade

8 étoiles

Critique de Aria (Paris, Inscrite le 20 juin 2005, - ans) - 8 avril 2010

Voilà un auteur génial ! Il réussit à écrire un polar avec des personnages qui ne sont qu'une bande d'hurluberlus au point qu'on se demande si on rêve ou si l'auteur a réellement voulu écrire cette histoire.
Tout est fou, on se marre tout le temps. Les zygomates s'en fatiguent.

A conseiller vivement, même si certaines longueurs affaiblissent le tout !

Trop de longueurs

6 étoiles

Critique de Cyrus (Courbevoie, Inscrit le 3 novembre 2008, 47 ans) - 3 juillet 2009

J'ai passé des moments plutôt agréables à la lecture de ce livre, truffé de bonnes idées, qui m'a régulièrement fait sourire. Le gros point noir est qu'il y a vraiment trop de longueurs, parfois trop de détails inutiles qui m'ont pesé de plus en plus en avançant dans la lecture. C'est dommage. Ce livre aurait mérité de faire au moins 150 pages de moins.

Je plonge avec Dortmunder

7 étoiles

Critique de El grillo (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 50 ans) - 18 août 2008

Quels bandes de crétins !! Je m'autocite volontairement car c'est la phrase qui m'est revenue le plus à la lecture du roman. C'est drôle, loufoque, et toujours crédible. On a bien compris que Dortmunder et sa bande sont de gentils loosers prêt à pas mal de sacrifices pour rafler la mise... ou pas d'ailleurs... mais alors, 'sont pas finis ceux là.
L'ambiance est excellente, tout pour passer un très bon moment de détente. Les persos "à la Coen" sont décrits au plus juste pour bien nous faire comprendre l'absurdité des situations dans lesquels ils se fourrent... et on plonge tellement c'est crétin mais plausible. Juste, j'ai trouvé le bouquin un peu gros pour le propos, quelques chapitres en moins auraient rendu le tout peut être un poil plus dynamique.

Une aventure inoubliable !

10 étoiles

Critique de JEANLEBLEU (Orange, Inscrit le 6 mars 2005, 56 ans) - 15 avril 2007

Ce Westlake est décidément un génie !
Il continue dans ce roman sa saga Dortmunder (cet anti-héros cambrioleur de génie à la malchance légendaire).
On retrouve John Dortmunder et sa clique plus quelques nouveaux personnages tout aussi savoureux.
Westlake réussit une fois de plus le tour de force d'écrire une histoire passionnante tout en étant dans son registre "ironique/caustique/détaché" habituel. Le résultat est un roman de grande qualité où Westlake égratigne, sans en avoir l'air, les travers de notre société moderne. Les personnages sont toujours aussi déjantés mais toujours aussi attachants.
Dortmunder se transforme en héros dans ce roman où il se lance sur un projet de récupération d'un butin d'abord et avant tout pour sauver la vie de centaines ou de milliers de personnes...
En plus du scénario impeccable, des reflexions que Westlake nous amène à avoir sur notre société actuelle, des personnages inoubliables, il y a un nombre incalculable de scènes d'anthologie dans ce merveilleux roman.
Un roman qu'il est difficile de quitter après l'avoir fini...

Dortmunder, un peu poussé, fait dans le sauvetage

7 étoiles

Critique de Vda (, Inscrite le 11 janvier 2006, 49 ans) - 19 septembre 2006

On ne dira jamais assez quel héros peut être John Dortmunder.

Cambrioleur de génie mais poursuivi par la guigne, il est dans ce livre rattrapé par son passé en la personne du vieux et patibulaire 'Tom Jimson'.Le magot est enterré, enseveli sous des mètres cube d'eau qui constituent une retenue d'eau.Pour le vieux schnock, rien de plus simple. Il prend quelques associés, dont Dortmunder, pour l'aider à manier les explosifs et la pelle, lui se chargera du revolver.

Les tentatives se succèdent, malheureuses, mais drôles et Dortmunder aurait bien abandonné si son amie et la mère du chauffeur ne s'étaient installées dans la vallée qui risque d'être noyée en cas d'explosion du barrage.

Voici comment naissent les héros d'apèrs Donald Westlake.

Forums: Dégats des eaux

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Dégats des eaux".