La Virevolte de Nancy Huston

La Virevolte de Nancy Huston

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Saint-Germain-des-Prés, le 19 juillet 2001 (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 51 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 995ème position).
Visites : 4 367  (depuis Novembre 2007)

Splendide, un petit bijou...

Les mots me manquent pour décrire l'émotion que ce livre a suscitée en moi. Je vais donc commencer par essayer d’en résumer le propos sans trop le dévoiler.
Lin et Derek sont mariés et heureux. Pendant la première partie du livre, Nancy Huston décrit leur vie commune, leur bonheur lorsqu'Angela paraît, renouvelé à la naissance de Marina. Mais déjà, l'on sent poindre quelque chose d'indéfinissable, de flou, le grain de poussière qui va gripper le mariage et la famille. Lin est danseuse. Danseuse passionnée. Une carrière internationale s’offre à elle une première fois, mais elle résiste. Puis elle finit par se lancer corps et âme (c'est le cas de le dire) dans la danse, sa raison de vivre. Elle laisse alors derrière elle mari et enfants.
Ce récit n’a rien à voir avec la description d’un carriérisme outré. Nancy Huston a quelques pages superbes d'une part sur le déchirement que s'impose cette mère, sur les blessures de ses filles, sur le désarroi du mari et d’autre part sur la danse.
L’écriture est sobre, n’attendez pas de pages larmoyantes. Nancy Huston n’a vraiment pas besoin de ça. L'émotion, elle la distille de main de maître, avec retenue. Rien dans la psychologie des personnages n'est si simple qu’il n'y paraît.
Tout est dans la nuance.
Découvrez ce livre toute affaire cessante !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Maternité, danse et abandon

8 étoiles

Critique de Elya (Savoie - Dauphiné - Ardèche, Inscrite le 22 février 2009, 29 ans) - 26 février 2012

Nous retrouvons dans ce roman de Nancy Huston à nouveau toutes les difficultés et les délices de la maternité, comme dans L'empreinte de l'ange, Prodige ou encore Visages de l'aube. N Huston souligne comme à chaque fois ce changement de statut, ce chamboulement drastique, parfois merveilleux, parfois amer, où la femme passe d'enfant à mère. Baby blues, dépression post-partum ... ? Peut-on vraiment mettre des mots sur ce que ressent Lin à la naissance de ses deux filles ?
Lin avant d'être mère est une danseuse ; la danse et la musique sont en effet aussi des thèmes chers à Nancy Huston. Cette passion dévorante influera d'une manière violente sur la vie de couple et de mère de Lin, de manière irrévocable.
Mais c'est aussi l'enfance et l'adolescence de Lin que nous découvrirons ; une enfance rythmée par les pas de danse, les coups de blues et les coups tout court. Tout s'explique ?

Une vie rêvée... après la maternité !

7 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 30 juillet 2011

Le message important de ce roman est qu'il y a une vie possible pour les femmes après la maternité, qu'il est à portée de main de réaliser ses rêves, tout en préservant sa vie familiale, à condition que chacun y joue son rôle. La finalité en est donc éminemment morale et belle.
Je ne partage néanmoins pas l'enthousiasme de mes prédécesseurs sur la forme et la construction de cet opus. Le fondement en deux parties donne un tour trop manifestement manichéen à la trame, et le style, certes assez fin et tout en retenue, manque un peu d'ampleur et d'emphase, à mon goût, la précision ayant son importance, pour évoquer une passion, de surcroît quand elle est réalisée.
C'est dommage, et bien moins anecdotique que cela en a l'air : j'ai eu l'impression que cela affadissait le contenu, le message principal, alors qu'il m'avait convaincu. Je constate que j'en attendais un peu trop : je m'attendais à être transporté, ce que j'espérais, d'où ma réserve, qui est loin d'entamer totalement mon enthousiasme pour l'oeuvre dans son ensemble.

Famille ou passion ? Famille et passion ?

6 étoiles

Critique de Ichampas (LAMBALLE, Inscrite le 4 mars 2005, 55 ans) - 20 décembre 2010

Je pense que je n’ai pas pu apprécier ce livre à sa juste valeur, Lin fait le choix de sa passion au détriment de sa famille. Ne peut-on pas concilier les deux ? Les êtres vivants, surtout les siens, constituent un bien inestimable.

Très beau roman

9 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 33 ans) - 7 novembre 2010

Toute la beauté de cette histoire réside dans la simplicité avec laquelle elle nous est contée. C’est sans fioritures. On ne recherche pas le suspense ni les rebondissements : on nous raconte une histoire familiale avec toute la délicatesse nécessaire pour créer un roman dans lequel il n’y a pas de coupable, mais que des êtres humains en quête de leur destin. C’est tout en finesse, en nuances et raconté avec beaucoup de tendresse. Il y a aussi certains passages avec les enfants que j’ai trouvés très drôles… Je suis encore une fois sous le charme de l’écriture de Nancy Huston!

Vive la compagnie

6 étoiles

Critique de Maylany (, Inscrite le 11 novembre 2007, 39 ans) - 31 janvier 2009

Le récit est construit en 2 parties.

La 1ère partie intitulée "La soliste" correspond à la vie de Lin avant sa virevolte; c'est à dire quand elle essayait de conjuguer vie maritale, vie familiale et danse ... et là on s'ennuie ! il y a vraiment très peu d'intérêt dans ce qu'on lit. La lecture est presque désagréable par ces mini-bouts d'histoires, ces phrases sans point qui se poursuivent au paragraphe suivant. on est au bord de l'abandon lorsqu'arrive la 2ème partie.

Intitulée "La compagnie", cette partie est immédiatement beaucoup plus agréable voire entraînante. On est soudainement surpris par cette virevolte, on cherche à comprendre, à savoir ce qui va se passer. Je ne sais pas si l'écriture de cette partie est différente de la précédente mais elle ne m'a plus aucunement gênée.

Au final un 3 étoiles alors que la dernière partie du livre vaut à elle seule un 4.

Vive la danse!

9 étoiles

Critique de Pepe (, Inscrite le 18 février 2008, 38 ans) - 13 septembre 2008

J'aime beaucoup ce que fait Nancy Huston et je crois que cet opus est l'un de mes préférés (avec lignes de faille!)... ce mélange entre légèreté, poésie et drame familial est détonnant et ne peut que susciter plaisir et admiration.

Convaincue, une fois de plus!

8 étoiles

Critique de Krystelle (Région Parisienne, Inscrite le 10 juin 2004, 39 ans) - 29 septembre 2005

Souvent Nancy Houston nous offre de bons moments de lecture et c'est encore le cas avec La Virevolte.
Son écriture m'a une fois de plus touchée...

Oh oui !

8 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 75 ans) - 26 juillet 2001

Ce livre est vraiment très beau et rédigé dans une langue tout en finesse et souplesse. Des personnages attachants nous y accrochent encore davantage. Il se dévore malheureusement beaucoup trop vite. Si vous restiez sur votre faim, ne désespérez pas ! Nancy Huston a également écrit "Prodige"... Là, vous serez dans la musique...

Je suis convaincue...

8 étoiles

Critique de Bluewitch (Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 40 ans) - 25 juillet 2001

... par cette critique. J'ai déjà eu l'occasion d'apprécier Nancy Huston et Saint-Germain-des-Près a trouvé les mots juste pour me donner l'envie de découvrir ce roman. Et un livre de plus sur la liste...

Forums: La Virevolte

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Virevolte".