Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr


sans couverture

Under the Line de May

critiqué par Mayy - (18 ans)
6 etoiles
Il est difficile de juger son propre travail.
Bonjour à vous. En effet, je suis l'écrivaine de ce livre donc je ne dirais absolument pas mon avis dessus. Courte présentation : Mon nom d'auteur est May et j'ai tout juste 18 ans. Je viens de publier mon tout premier livre. Je suis dans l'obligation de noter ce manuscrit mais ne tenez pas compte de cette note. Je poste cette critique...

sans couverture

Nelson - Tome 23 : Totalement ingérable de Christophe Bertschy

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
6 etoiles
NELSON 2001 – 2021, VINGT ANS DE GAGS!
Il fait 50 cm de haut, est de couleur orange, mange comme un cochon, et rend la vie de son propriétaire et de son chien, impossible... Et pourtant non... Ce n’est pas Garfield!.. Vous l’aurez compris, c’est ...Nelson! Le diablotin qui «pourrit» la vie de la jeune et jolie Julie, et de son labrador, un peu lent à la...

sans couverture

Alt-Life - Tome 2 de Thomas Cadène (Scénario), Joseph Falzon (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
4 etoiles
Grande déception !
Le premier volume de "Alt-life" fut pour moi une de mes plus belles lectures de l'année 2018, une véritable révélation, et je le relis souvent. Je me suis donc précipité chez mon libraire pour découvrir ce second opus. Mais j'avoue avoir été complétement désorienté par le scénario de ce second volume . En effet, nous retrouvons ici René, qui s'est inventé un...

sans couverture

Une falaise au bout du monde de Carl Nixon

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Evaporés chez les All Blacks
Le 4 avril 1978, John Chamberlain conduit sa famille pour une visite touristique dans la région la plus sauvage de Nouvelle-Zélande, la West Coast de l’île du sud. Il est en retard, la nuit tombe, la pluie aussi, la route est très dangereuse, la voiture dérape sur une large flaque d’eau, dévale le ravin avant de plongée dans les gorges...

sans couverture

Les Gestes du chinois de Jean François Billeter

critiqué par Page - (Rennes - 33 ans)
10 etoiles
L’ordre des mots est capital en langue chinoise
Voici un ouvrage qui commence par rappeler que la Chine se passa de grammaire pour sa langue avant que la présence conséquente des occidentaux dans le pays ne pousse à en créer une, ce qui se fit évidemment sur le modèle des langues européennes donc de la langue latine. D’ailleurs le premier auteur d’une grammaire chinoise n’est autre que Ma...

sans couverture

Coupable d’Aimer de Bertha G. Verderosa

critiqué par Lamarquise_ - (40 ans)
10 etoiles
Chapeau
J'ai vraiment apprécié lire ce livre . Je trouve également beaucoup sur la personnalité de l'auteur . En lisant ce livre j'y ai perçu de la sérénité, de la persévérance et énormément d'amour. Je vous le recommande fortement ...????...

sans couverture

L'Art d'enseigner le chinois de Jean François Billeter

critiqué par Page - (Rennes - 33 ans)
10 etoiles
Le chinois par l’usage et pas par la grammaire
L’auteur donne les principes de l’enseignement du chinois qu’il a pu mener, avec son épouse, en toute liberté pendant quelques décennies dans une université suisse, celle de Genève en l’occurrence. Il a pris sa retraite en 1999 et depuis la Chine pèse, de diverses façons, sur le contenu des cours universitaires de chinois dispensés dans tous les...

sans couverture

Les Fugitives. Partir ou mourir en Arabie saoudite de Hélène Coutard

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
un roman qui dépeint une triste réalité
« Les fugitives Partir ou mourir en Arabie Saoudite » livre enquête d'Hélène Coutard éditions du Seuil 235 pages février 2021 Un roman qui n'est pas de la fiction C'est une enquête qui se lit comme un roman, l'auteure s'intéresse à l'histoire de ces femmes qui fuient leur famille, leur pays mais surtout ce carcan ultra réactionnaire qui les transforme en esclaves . Ce pays, l'Arabie Saoudite qui a pignon...

sans couverture

A Hauteur d'Homme de Régis Penet

critiqué par Kostog - (48 ans)
8 etoiles
Plus près du trottoir
Un déclassé, un paria, regarde passer le monde. Observateur et miroir des déambulations des autres, il est, lui, invisible, ignoré de tous. On l'imagine affalé sur un bord de rue passante ou à proximité de quelque supermarché. À terre, devenu transparent aux autres, cet inconnu dont on ne verra jamais le visage, raconte qui il était et ce qu’il est devenu....

sans couverture

Au soleil redouté de Michel Bussi

critiqué par Ayor - (48 ans)
5 etoiles
Thriller domestique décevant
Je ressors un peu mitigé de cette lecture, je ne lui ai pas trouvé le même intérêt que pour les autres. Le suspense est toujours aussi bien entretenu mais le dénouement est sacrément décevant, habitué que je suis aux rebondissements dont sait nous régaler Michel Bussi. De même, l'histoire se lit certes avec fluidité mais ne m'a pas transporté plus que cela....

sans couverture

Le dernier été en ville de Gianfranco Calligarich

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Mésaventures d'un dilettante sensible
Leo, originaire de Milan, s'installe à Rome, qui lui plaît bien davantage. Il succède les petits boulots, dont il cumule généralement plusieurs, survit financièrement comme il peut, en fonction des difficultés et des maigres opportunités du moment. Il tombe amoureux d'une grande jeune femme mystérieuse, vaporeuse et assez peu liante, ce qui n'épanouit pas franchement le jeune homme, dilettante, mais...

sans couverture

Huit crimes parfaits de Peter Swanson

critiqué par Yeaker - (Blace (69) - 48 ans)
7 etoiles
Le libraire mène l'enquête
Nous sommes à Boston où règne un hiver froid et neigeux comme c'est souvent le cas. Un libraire célibataire qui a déjà roulé sa bosse affronte la météo pour travailler quelques heures dans sa librairie spécialisée dans le roman policier et nourrir le chat devenu la mascotte du magasin. Quand survint un agent du FBI enquêtant sur une série de...

sans couverture

Amabilia - tome 3 de Candice Solère (Scénario), E. T. Raven (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
8 etoiles
Un dessin élégant au service de l'érotisme
Troisième intégrale pour cette série érotique qui possède deux atouts de taille dans le monde des bandes dessinées pour adultes. D'une part un dessin d'une élégance que je n'ai pas retrouvé ailleurs, et d'autre part un scénario inspiré, ce qui est assez rare dans ce domaine. Nous retrouvons ici notre couple, Simon et Iris, mais séparément,leur mariage n'ayant pas résisté aux assauts...

sans couverture

Douze palais de mémoire de Anna Moï

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 69 ans)
8 etoiles
UNE MEMOIRE SELECTIVE
La mémoire, nous dit-on fréquemment, est essentielle : pour la transmission, la cohésion d’une communauté, le maintien de valeurs morales indispensables au bon fonctionnement d’une société équilibrée. Dans les pays de tradition bouddhiste, où le culte des ancêtres joue un rôle dans la mémoire de chacun, les mécanismes de la mémoire peuvent faire appel à d’étranges associations. Anna Moï a beaucoup...

sans couverture

Évacués de Isabelle Joannette

critiqué par Katia - (29 ans)
9 etoiles
Évacués, une nouveauté incontournable
Ce livre est inspiré d'un fait réel. La narration est originale car l'autrice jongle avec les différents niveaux de langues et les figures de style pour personnaliser chacun des personnages. Le chapitre sur l'évacuation, qui est au cœur de l'histoire, fait vivre du suspense au lecteur. La fin boucle bien le récit. Si vous voulez découvrir ce qui s'est passé...

sans couverture

Sa dernière chance de Armel Job

critiqué par Catinus - (Liège - 70 ans)
8 etoiles
Entre Liège et Verviers, son coeur balance
Elise, 39 ans, est célibataire. Elle habite depuis déjà longtemps chez sa sœur Marie-Rose, doctoresse à l’hôpital Saint-Jean à Verviers. Le beau-frère d’Elise est patron d’une agence immobilière. Le couple a quatre enfants ados ou pré-ados. C’est surtout la tantine qui s’occupe d’eux, et du ménage. En échange, elle est nourrie, logée, blanchie et peut, comme elle le veut, plonger...

sans couverture

La Petite Rouge Courroux de Victoria Dorche

critiqué par Jeanne60 - (22 ans)
10 etoiles
Le Petit Chaperon rouge en précoce féministe
Voici une nouvelle adaptation du récit du Petit Chaperon rouge, dans sa version des frères Grimm où l’on sort la grand-mère du ventre du loup avec un objet tranchant. Rappelons que dans le conte de Perrault, grand-mère et Petit Chaperon rouge ne reviennent pas au monde mais restent dévorés par le féroce animal. Dans le scénario de Raphaële Frier,...

sans couverture

Nous et les oiseaux de Carino Bucciarelli

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)
9 etoiles
Drôles d'oiseaux !
Par une nuit d’un hiver rude comme on n’en connaît plus guère dans nos régions, après que son véhicule a été immobilisé le long d’une autoroute, Stéphane Delatour laisse son épouse, prénommée Olga, et ses deux jeunes enfants dans l’habitacle pour partir en quête d’une borne téléphonique. En route, il aperçoit sur un bas-côté un anorak rouge qui recouvre vraisemblablement...

sans couverture

L'histoire secrète Tome 36: Les 7 tours du diable de Jean-Pierre Pécau (Scénario), Igor Kordey (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 65 ans)
9 etoiles
Toujours fan !!!
Comment pourrais-je vous présenter cette série « Histoire secrète » dont le tome 36 vient de sortir ? Bien sûr, en étant objectif, honnête et sans vous faire fuir en courant ? Disons, tout d’abord, qu’il s’agit d’une série historique, fantastique et d’aventures… ce n’est donc pas rien ! On pourrait commencer par dire que le principe est simple, reprendre toute...

sans couverture

La Maison du Belge de Isabelle Bielecki

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
L'amour chez les seniors
Dans ce troisième tome d’une trilogie qui comporte « Les mots de Russie », évoquant les origines russes de son père, et « Les tulipes du Japon », racontant l’époque où elle travaillait dans une société nippone, Isabelle Bielecki raconte la vie d’Elisabeth, une femme qui lui ressemble étrangement, quand elle est tombée amoureuse d’un homme riche exerçant de nombreux...

sans couverture

La Traversée des temps - Paradis perdus - tome 1 de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
7 etoiles
Noé traversant les siècles
Noam est né il y a huit mille ans, dans un village lacustre, jouissant d'une nature paradisiaque. Il se rebelle contre le pouvoir de son père, passablement autoritaire, ce qui l'invite à fuguer un temps. Son clan affronte les avanies, les contraintes, les drames, et lui rencontre la troublante Nouram. Puis il doit affronter une catastrophe naturelle d'un type inédit...

sans couverture

La malédiction des mots de Evelyne Guzy

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Histoire d'une famille juive au XX° siècle
Descendante de familles juives ayant subi les terribles épreuves qui leur ont été infligées tout au long du XX° siècles, Evelyne Guzy confie sa plume à une narratrice anonyme pour raconter la morbide épopée de ses ancêtres à travers l’Europe trop souvent antisémite. Elle a choisi la fiction car les sources qu’elle possède, ou qu’elle dépouille dans de nombreux gisements...

sans couverture

Gemma de Jean-Pierre Mabille

critiqué par Jean-Pierre Mabille - (68 ans)
10 etoiles
Comité de lecture Editions Il est midi
Votre roman, écrit d’une belle plume nous a vraiment emportés dans sa spirale; nous l’avons tous lu d’un trait. Cette dualité entre éthique et conscience et ce huis-clos autour de l’éducation de cet enfant différent, donnent à ce roman une dimension bien particulière. Les détails de la vie de tous les jours, de l’éducation de Jean-Roger, ce trio organisé autour de cette...

sans couverture

La tarasque de Emmanuel Cruvelier

critiqué par Blaquieres - (49 ans)
10 etoiles
MACHIAVELISME ET SEDUCTION ...
Après le décès du notaire de Fontvieille, mêlé depuis longtemps à de sordides opérations immobilières, sa veuve se voit confrontée à un de ses anciens clercs, une jeune femme qui s’est muée en maître chanteur. Son salut réside dans un cavalier, Christian Aurel, champion de sauts d’obstacles et redoutable séducteur, qui va se changer, pour elle, en un redoutable chevalier...

sans couverture

Nuit close de Philippe Leuckx

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Poèmes de deuil
Philippe, je le connais depuis quelques années maintenant, ce sont plutôt nos mots qui se croisent, les miens s’inclinant avec respect, ils n’ont ni le prestige ni l’élégance des siens, sur le blog de notre ami commun. Ainsi, je sais que Philippe a traversé des épreuves difficiles dont une au moins fut très douloureuse. Si je l’évoque aujourd’hui, alors que...

sans couverture

Lignes de flottaison de Mario Alonso

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
En quelques mots seulement ...
Mario Alonso est un Français d’origine ibérique, « Les Espagnols m’ont appris le sens du ridicule, les Français l’art de la moquerie. Avec ça je suis paré. », et joliment paré. C’est, du moins pour moi, un nouveau venu dans « l’écurie Cactus inébranlable », son premier P’tit cactus est une véritable réussite, il comporte de très nombreuses et très...

sans couverture

Papiers de soie de Isolde Kovalitchouk

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
9 etoiles
Poèmes ciselé dans de la soie
Isolde est une artiste de la matière et de la couleur, elle plisse et elle teint, mais surtout elle crée des vêtements pour le théâtre, les défilés, pour d’autres circonstances encore, elle dessine et coud aussi des vêtements de luxe mais, parfois, elle pose ciseaux, aiguilles et tout son attirail de couture et de teinture pour prendre la plume. Ecrire...

sans couverture

La déréliction de l'épouvantail de Mythic

critiqué par HelloLivres - (35 ans)
8 etoiles
Du fantastique par un scénariste de bédé
Le fantastique commence lorsque c’est le « berceau » qui se penche sur la fée.Dès son jeune âge, Mythic invente des histoires pour ses condisciples et avant la fin de ses humanités, il écrit et joue des pièces de théâtre pour enfants. Début des années 70, il se tourne vers le graphisme et l’écriture de nouvelles, son œuvre étant centrée...

sans couverture

Construis tes aliens avec des autocollants de Simon Tudhope, Gong studios (Dessin)

critiqué par JulesRomans - (Nantes - 63 ans)
8 etoiles
Alien fais-moi peur
Il s’agit ici de mettre, sur chacun des onze personnages, une quinzaine d’autocollants. Ces aliens sont tous sortis d’une imagination fertile et leur couleur renvoie quelque peu au pop-art. Ils ont généralement un côté effrayant avec pour une idée de base un humain, un animal o une machine. Présentés sur une double-page, ces êtres sont accompagnés d’un texte descriptif d’une...

sans couverture

Le carnaval - Ma petite collection J'habille mes amies de Fiona Watt, Lizzie Mackay (Dessin)

critiqué par JulesRomans - (Nantes - 63 ans)
9 etoiles
Habille-moi pour carnaval
Mises en scène sur une simple page, ces filles sont présentées par un texte descriptif d’une vingtaine de mots. Les près de 300 autocollants seront placés par douzaine sur chacun des vingt-cinq personnages. Un minimum d’attention et de compréhension en lecture est conseillé afin de bien placer les parties à coller. Ces derniers ont un prénom et ils peuvent renvoyer...