Les dernières critiques


sans couverture

Tyrannie de la poussière de Philippe Simon

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
8 etoiles
Gourmandise de la pensée
Voilà un nouvel auteur que je découvre chez Cactus inébranlable et dès son troisième aphorisme, il m’a déjà convaincu … ou presque : « En général ceux qui sont revenus de tout ne sont jamais allés bien loin. » Vous conviendrez avec...

sans couverture

Transparences de Jean-Michel Aubevert, Joëlle Aubevert (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
8 etoiles
Des vers dans la canopée
Dans la transparence des feuillages et canopées déposés par Joëlle Aubevert pour illustrer ce recueil, Jean-Michel a glissé ses poèmes courts, fluides comme des rus serpentant dans la campagne, frais comme les ombrages illustrant ses vers et lumineux comme les...

sans couverture

Les clés retrouvées de Benjamin Stora

critiqué par Pierraf - (Paimpol - 64 ans)
7 etoiles
Juif à Constantine
4ème de couverture : "Lorsque la mère de Benjamin Stora est décédée il y a quelques années, il a découvert, au fond du tiroir de sa table de nuit, les clés de leur appartement de Constantine, quitté en 1962. Ces...

sans couverture

Sa préférée de Sarah Jollien-Fardel

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)
8 etoiles
Roman choc
Jeanne, personnage principal du roman, vit son enfance dans le Valais, au sein d’une famille où le père, d’une extrême violence, la frappe, ainsi que sa sœur et sa mère. Mais Jeanne se rebelle. Son père la blesse à un point...

sans couverture

Les vrilles de la vigne de Colette

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)
10 etoiles
des nouvelles de Colette
Vingt nouvelles de Colette, rassemblées par l’auteure elle-même parmi les articles qu’elle composa pour "La vie parisienne", publiées sous son nom en 1908 mais assorties de quelques autres plus tardives, rassemblées dans l’édition dite "Ferenczi" de 1934. Telles quelles, dans...

sans couverture

Ma vie de cafard de Joyce Carol Oates

critiqué par Monocle - (tournai - 62 ans)
9 etoiles
Un des meilleurs Oates
MA VIE DE CAFARD de Joyce Carol Oates "Points 2021 - traduit de l'anglais US 2020" 456 pages En Novembre 1991, Violet Rue a douze ans. Une petite fille timide qui vit avec ses sœurs...

sans couverture

Les hommes ont peur de la lumière de Douglas Kennedy

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)
9 etoiles
Rien ne justifie la violence
Douglas Kennedy ne nous avait pas habitués à des romans aussi engagés (ou alors, je ne l’ai pas remarqué). Brendan en est réduit à être chauffeur Uber suite à son licenciement en tant que responsable de ventes dans une société et...

sans couverture

Escal-Vigor de Georges Eekhoud

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)
9 etoiles
Amour, homosexualité et morale
« Escal-Vigor » fit scandale en son temps et coûta un procès retentissant à son auteur car ce roman ne véhiculait pas des idées conformes à son époque. Oscar Wilde, Baudelaire et bien d’autres ont connu ce genre de réactions...

sans couverture

L'impudence des chiens de Aurélien Ducoudray (Scénario), Nicolas Dumontheuil (Dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
8 etoiles
Bien plus historique qu'on pourrait le croire !
Le Comte de Dardille se fait du souci ! Beaucoup de soucis ! Le brave homme, militaire dans l’âme, mais retiré depuis peu des champs de bataille, est marié à une splendide comtesse, Amélie de Figule, qu’il n’arrive point à...

sans couverture

Birgit Pécuchet n'est pas une sainte de Sophie Chabanel

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)
6 etoiles
pas belle la vie ?
Birgit (prononcez "Bireguitte") Pécuchet (comme le copain de Bouvard, pas Philippe, l’autre) a 33 ans et une envie folle de mordre dans la vie, après plusieurs déceptions amoureuses et une toute récente mise au chômage. En plus de l’ANPE elle...

sans couverture

Un homme sans titre de Xavier Le Clerc

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)
7 etoiles
Un bel hommage
Xavier Le Clerc, d’origine kabyle, a francisé son nom pour trouver du travail en France, puis en Italie, et finalement réussir une très belle carrière. Dans ce livre, il rend hommage à son père, illettré, sans le moindre diplôme (sans titre)...

sans couverture

Star Wars - The Mandalorian de Alessandro Ferrari (Scénario), Igor Chimisso (Dessin), Matteo Piana (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)
2 etoiles
TELLE EST LA VOIE!
"Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...." alors que l’Empire Galactique n’est plus, Din Djarin plus connu sous le nom de «Mando le Mandolorien», - un des meilleurs chasseur de primes de la galaxie -, s’apprête...

sans couverture

La Croatie de Pierre Josse, Bernard Pouchèle, Jean-Denis Joubert (Photographies)

critiqué par Tistou - (66 ans)
6 etoiles
Photos de Jean-Denis Joubert
»Surprenante Croatie. Surprenant pays, à la fois par sa situation dans l’espace, sa météorologie qui définit ses géographies, son histoire qui est toute dans ses géographies, tant physique qu’humaine, et par la qualité de son entêtement patriotique séculaire. Ce pays...

sans couverture

Brève histoire des origines de l'humanité de Antoine Balzeau

critiqué par Colen8 - (81 ans)
8 etoiles
7 millions d’années, 70 000 siècles, quand même
Parmi les ancêtres reconnus bipèdes, Australopithèques, Paranthropes et genre Homo, 27 espèces distinctes sont dorénavant identifiées. Un synoptique dépliant hors-texte les positionne sur l’échelle chronologique, et montre comment certaines ont pu cohabiter sur des périodes plus ou moins longues. Un...

sans couverture

Schinkel de Martin Steffens

critiqué par Vince92 - (Zürich - 44 ans)
7 etoiles
Néo-classique
Figure centrale de l'architecture en Allemagne, Karl Friedrich Schninkel n'est pas très connu en France. Mort en 1841, l'architecte prussien a surtout construit dans son pays, et encore, le nombre de ses réalisations est assez limité. C'est le mérite de...

sans couverture

La tente rouge de Anita Diamant

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 39 ans)
9 etoiles
Aux origines
1 500 av. J.C, entre le pays de Canaan et l'Egypte, la tribu de Jacob (ses 4 femmes, 10 fils et son unique fille) vivent avec leurs troupeaux ancrés dans la tradition. C'est la vie de cette tribu que l'on suit,...

sans couverture

Chaos de famille de Franz Bartelt

critiqué par Monocle - (tournai - 62 ans)
8 etoiles
Très osé !
CHAOS DE FAMILLE de Franz Bartelt "Gallimard 2006" 224 pages Voici un Bartelt hors norme. Sans doute le plus osé et le plus graveleux à ma connaissance. Certains pourront être choqués du cru mais...

sans couverture

Schluss ! de Walter Kempowski

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)
6 etoiles
Ambiance de fin de règne
La littérature germanophone recèle parfois des perles mais aussi des romans qui ne passent pas toujours. Cet ouvrage, présenté comme "le grand roman épique de la guerre" a attisé ma curiosité, moi qui suis toujours intéressé par cette période. L'auteur...

sans couverture

T'as fait tes devoirs ? - tome 02 de Domas

critiqué par Page - (Rennes - 34 ans)
8 etoiles
Rabâchage et accrochage sont les deux mamelles des devoirs à la maison
On est là, en matière humoristique, dans le gag en une page avec une chute dans la case finale. On retrouve là quelques allusions culturelles comme la fable du "Loup et l’agneau" de La Fontaine ou la fondation de l’empire...

sans couverture

Vive la guerre de Albin-Georges Terrien

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)
8 etoiles
Souvenirs d'un enfant ardennais
Albin-Georges Terrien : « Vive la guerre » Fils et frère de paysans, Albin-Georges Terrien est né en 1934 à Engreux, petit village près de Houffalize. Il fut instituteur rural de 1956 à 1986. « Vive la guerre » n’est...

sans couverture

Mort aux femmes nues de Gypsy Rose Lee

critiqué par Ravenbac - (Reims - 56 ans)
5 etoiles
The G-string murders
Présentation éditeur: "Les strip-teaseuses de l'Old Opera ne vont pas se laisser marcher sur les pieds. Que cette soi-disant princesse Nirvena, danseuse vaguement russe débarquée d'un bastringue de Toledo les snobe, passe encore. Mais qu'elle sème le chaos dans le...

sans couverture

Shirley de Charlotte Brontë

critiqué par Monocle - (tournai - 62 ans)
7 etoiles
Caroline et Shirley
SHIRLEY de Charlotte Brontë "Feuilletons du "National" 1850 traduit de l'anglais 1849, 700 pages L'histoire se déroule dans le Yorkshire en pleine guerre Napoléonienne. L'industrie naissante se paralyse faute de pouvoir commercer avec le...

sans couverture

La Mort immortelle de Ci xin Liu

critiqué par Waitforspring - (28 ans)
8 etoiles
La conclusion dans l'infini du Problème à Trois Corps
Le Problème à Trois Corps est un roman captivant et particulièrement réussi de hard SF, très abordable, et La Mort Immortelle est la conclusion de la trilogie, après la Forêt Sombre. Ne pas lire si vous craignez les spoils (ce qui...

sans couverture

Le rêve de l'assimilation: De la Grèce antique à nos jours de Raphaël Doan

critiqué par Colen8 - (81 ans)
8 etoiles
Et l’identité nationale ?
La Grèce conquise par Rome ne lui en a pas moins transmis un héritage majeur, celui qui s’était imposé après les conquêtes d’Alexandre autour de la Méditerranée orientale et au-delà en acculturant des empires multimillénaires. Par ailleurs la politique romaine...

sans couverture

Seven Deadly Sins, tome 4 de Nakaba Suzuki

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 33 ans)
9 etoiles
Des légendes dans une impasse
Après être enfin parvenus à la capitale des défunts, Méliodas et ses compagnons réussissent à retrouver King. Ce dernier s'est cependant allié aux chevaliers sacrés car il tient Ban pour responsable de la mort de sa sœur. King n'est toutefois...

sans couverture

Une aventure de Wilde et Chase, T4 : L'Alliance de la Genèse de Andy McDermott

critiqué par Incertitudes - (38 ans)
8 etoiles
100% action
Au cinéma, ce serait un bon gros blockbuster réalisé par Renny Harlin ou Michael Bay. L'action ne s'arrête jamais. Il y a des centaines de cadavres qui meurent de mille façons différentes : tués par balles, empalés, écrasés, au fond...

sans couverture

Toute la violence des hommes de Paul Colize

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)
7 etoiles
un polar efficace et éclairant
Sur les murs de Bruxelles, des œuvres violentes d’un graffeur sont apparues à la grande surprise des habitants qui se sont réveillés au beau matin en découvrant ces peinturess éphémères. Elles sont l’œuvre de Nikola Stankovic, surnommé le Funambule. Ce...

sans couverture

La soutane de Albin-Georges Terrien

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)
8 etoiles
Souvenirs douloureux dans un collège catho
Albin-Georges Terrien : « La Soutane » Nous sommes en 1947. L’histoire se déroule dans l’Ardenne belge, tout particulièrement dans l’Ardenne luxembourgeoise et plus précisément encore au collège de Tarbe (nom d’emprunt) à quelques kilomètres de Bastogne. Tout au long de...

sans couverture

Superior, tome 4 de Ichtys

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 33 ans)
8 etoiles
La fin d'une vie
Attaqués par des monstres pouvant prendre forme humaine, Exa et les soldats du château sont en mauvaise posture. En effet, blessé et acculé, le héros commence à ployer sous le nombre et un coup de main ne lui serait pas...

sans couverture

Vous êtes fous d'avaler ça ! de Christophe Brusset

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)
9 etoiles
La cuisine du diable
Que de découvertes surprenantes ne fait-on pas quand on analyse nombre de produits de l’industrie agro-alimentaire ? On trouve du piment indien rempli de petites crottes de souris, du thé vert de Chine plein de pesticides, du faux safran marocain, de...