Septularisen

avatar 10/04/2018 @ 22:45:37

Je lis "188 contes à régler" du belge Jacques STERNBERG, vraiment magnifique, dommage que cet auteur soit si peu connu!

Débézed

avatar 11/04/2018 @ 19:46:42

Je lis "188 contes à régler" du belge Jacques STERNBERG, vraiment magnifique, dommage que cet auteur soit si peu connu!


Sternberg, ne pas oublier !

Saint Jean-Baptiste 16/04/2018 @ 11:39:17
@SJB, je serai curieux de lire ton avis sur Sapiens.
Je suis arrivé à peu près au milieu quand il explique que les religions soudent une communauté et servent de prétexte à la conquête et au maintien des empires.
Mais je l’ai un peu lâché pour terminer Louisiane de Maurice Denuzière, un livre que j’ai trouvé sur une vente-de-fond-de-grenier, tout à 1 euro (je l’ai eu pour 50 cents après négociation…), c’est magnifiquement écrit, c’est un peu le décors de « Autant en emporte le Vent » avec un côté à l’eau-de-rose mais c’est très amusant à lire.

Je trouve que Sapiens a un côté didactique un peu gênant ; au risque d’être taxé d’élitisme, je le trouve vraiment trop appuyé.
Et puis il y a beaucoup d’affirmations présentées comme sûres et certaines à partir d’hypothèses assez discutables. Par exemple il prétend dur comme fer que les hommes vivaient mieux du temps des chasseurs-cueilleurs qu’après la Révolution agricole. Il va jusqu’à dire que la Révolution agricole est la plus grande escroquerie (?) de l’Histoire...

Ses théories sur les espèces humaines, dont Neandertal, ne sont pas celles de tous les anthropologues – enfin je crois, j’ai entendu dire. Mais il présente ce qu’il dit comme des certitudes. Il serait plus intéressant s’il donnait les versions des autres spécialistes.

Mais il y a des choses intéressantes comme, par exemple, les rapports entre la morale et la culture, l’invention du monnayage et le mythe universel de l’argent… j’ai l’impression que la deuxième partie sera de plus en plus intéressante.

Saule

avatar 16/04/2018 @ 17:42:17
Pour la revolution agricole, il dit que ce fut une malédiction pour l'homme d'un point de vue individuel mais par contre, pour l'humanité dans son ensemble, ce fut le déclencheur d'une nouvelle vague d'expansion du Sapiens (au détriment des autres especes). Je pense que c'est vrai dans le sens que avant la révolution agricole on ne connaissait pas les famines, l'homme avait de tout en abondance et ne se préocupait pas plus que ca du temps et des saisons. Il dit aussi tres justement que l'homme de cro-magnon, chasseur cueilleur, avait probablement une vie plus agréable que l'ouvrière chinoise de notre époque...

En gros il ne faut pas confondre le succès du Sapiens au niveau planétaire avec le bonheur individuel des gens, ca se verifie d'ailleurs avec la revolution industrielle et avec la nouvelle revolution en cours (celle des technologies internet, les data, etc.) : rien ne dit que ces progrès nous rendent plus heureux.

Sinon pour la suprématie de Sapiens sur Neanderthal, je pense qu'il expose un peu le consensus de la communauté scientifique. A priori il y aurait eu un métissage et donc il resterait quelques genes de Neanderthal en nous.. ce qui n'est pas politiquement correct (ca pourrait légitimer le racisme) mais ca écarte l'hypothèse d'un génocide (triste spécialité du Sapiens..)

La dernière partie est la plus intéressante, il explique comment la croyance en un Dieu extérieur (religions monothéistes) est devenu la croyance en un Dieu intérieur : l'humanisme, notre religion actuelle, individualiste et égo-centrée.

Frunny
avatar 16/04/2018 @ 18:57:25


En gros il ne faut pas confondre le succès du Sapiens au niveau planétaire avec le bonheur individuel des gens, ca se verifie d'ailleurs avec la revolution industrielle et avec la nouvelle revolution en cours (celle des technologies internet, les data, etc.) : rien ne dit que ces progrès nous rendent plus heureux.


Il me semble qu'il le souligne d'ailleurs (le fait que ces progrès ne rendent pas nécessairement plus heureux)

Saule

avatar 16/04/2018 @ 20:36:04
Oui, en plus c'est difficile de mesurer le bonheur.

Saint Jean-Baptiste 17/04/2018 @ 10:58:20
Il dit aussi tres justement que l'homme de cro-magnon, chasseur cueilleur, avait probablement une vie plus agréable que l'ouvrière chinoise de notre époque...

Oui bien sûr mais c’est la loi du plus fort version XXIème siècle.
Du temps des chasseurs cueilleurs, la fille qui aurait eu une épine dans le pied et qui ne savait pas suivre la bande, on l’aurait poussé dans la rivière pour calmer les crocodiles.

Le plus fort prenait la meilleure part et les autres avaient les restes.
Je crois que c’est Marcel Pagnol qui raconte que les femelles observaient quel était le mâle le plus costaud et le suivaient en se disant qu’avec lui elles auraient plus à manger.
Mais dans Sapiens il a l’air de croire que les chasseurs-cueilleurs vivaient en joyeuse bande comme dans un camp de vacances.
Mais c’est naturel, l’homme s’imagine toujours que c’était mieux avant. C’est peut-être ça le mythe du paradis terrestre.

J’ai lu les chapitres sur les religions et les idéologies avec la comparaison du nazisme et du communisme. C’est nettement plus intéressant.
Mais il y a de temps en temps des choses étonnantes : par exemple, il dit que le démon est une invention des religieux, il n’apparaît jamais dans la Bible… Mais c’est un détail.
Et puis le chapitre sur déterminisme ou l’évolution chaotique de l’Histoire est bien expliqué et amusant à lire mais ce n’est rien de nouveau.

Vince92

avatar 18/04/2018 @ 20:22:58
Je viens de commencer Demian d'Hermann Hesse. De cet auteur, j'ai lu l'Ornière et surtout le Loup des steppes qui m'ont laissé une forte impression, j'espère avoir autant de satisfaction avec ce petit roman.

Goupilpm
avatar 19/04/2018 @ 11:02:50
Je viens de commencer "L'élu de la dame noire" de Gail Z Martin Tome 4 des "Chroniques du Nécromancien"

Fanou03
avatar 19/04/2018 @ 13:07:27
Après "Les corps glorieux" de Céline Maltère, remarquable Fantasy très noire (voire cruelle) imprégnée par les romans médiévaux, je vais commencer "Les peaux-rouges" d'Emmanuel Brault.

Débézed

avatar 19/04/2018 @ 14:16:08
Je viens de commencer Demian d'Hermann Hesse. De cet auteur, j'ai lu l'Ornière et surtout le Loup des steppes qui m'ont laissé une forte impression, j'espère avoir autant de satisfaction avec ce petit roman.


Moi, j'ai lu Siddartha et Narcisse et Goldmund, j'ai beaucoup apprécié tous les deux, je pense que c'est un grand auteur.

Myrco

avatar 19/04/2018 @ 19:25:33
J'ai commencé " L'échelle de Jacob " le dernier Oulitskaïa ( le premier pour moi), une femme d'une grande culture semble-t-il, aussi bien scientifique que littéraire ou musicale !

Saule

avatar 19/04/2018 @ 21:08:42
Il dit aussi tres justement que l'homme de cro-magnon, chasseur cueilleur, avait probablement une vie plus agréable que l'ouvrière chinoise de notre époque...


Oui bien sûr mais c’est la loi du plus fort version XXIème siècle.
Du temps des chasseurs cueilleurs, la fille qui aurait eu une épine dans le pied et qui ne savait pas suivre la bande, on l’aurait poussé dans la rivière pour calmer les crocodiles.

Le plus fort prenait la meilleure part et les autres avaient les restes.
Je crois que c’est Marcel Pagnol qui raconte que les femelles observaient quel était le mâle le plus costaud et le suivaient en se disant qu’avec lui elles auraient plus à manger.
Mais dans Sapiens il a l’air de croire que les chasseurs-cueilleurs vivaient en joyeuse bande comme dans un camp de vacances.
Mais c’est naturel, l’homme s’imagine toujours que c’était mieux avant. C’est peut-être ça le mythe du paradis terrestre.

J’ai lu les chapitres sur les religions et les idéologies avec la comparaison du nazisme et du communisme. C’est nettement plus intéressant.
Mais il y a de temps en temps des choses étonnantes : par exemple, il dit que le démon est une invention des religieux, il n’apparaît jamais dans la Bible… Mais c’est un détail.
Et puis le chapitre sur déterminisme ou l’évolution chaotique de l’Histoire est bien expliqué et amusant à lire mais ce n’est rien de nouveau.

Oui c'est ça, tu as le mot juste : il est amusant à lire (une bien belle plume et le sens de l'anecdote) mais en général rien de nouveau. Et par moment c'est clairement ses propres idées qu'il exprime, en particulier sur la religion. Mais même si je ne pense pas souvent comme lui je le trouve très stimulant. Ce qui m'étonne chaque fois dans ce genre d'ouvrage c'est la théorie de l'évolution mise à toute les sauces : j'en viens à penser que la théorie de l'évolution c'est juste une manière de dire Dieu mais sans se l'avouer.

Pour les hommes de caverne je crois qu'on ne sait pas grand chose, on ne sait même pas si ils parlaient (enfin je me suis posé la question, j'ai chercher sur google et je n'ai pas eu la réponse). Mais je pense qu'il y a tout autant un mythe qui est de penser que notre époque est plus heureuse (grâce au progrès) que à l'inverse de penser qu'avant c'était mieux. Ce qu'il relève justement c'est que le point de vue d'un occidental bien nourri et qui vit dans un certain confort matériel n'est pas le même que celui de l'ouvrière chinoise qui se tue dans un usine ou de l'agriculteur africain qui lutte contre la sècheresse.

Débézed

avatar 20/04/2018 @ 20:28:42
J'ai commencé " L'échelle de Jacob " le dernier Oulitskaïa ( le premier pour moi), une femme d'une grande culture semble-t-il, aussi bien scientifique que littéraire ou musicale !


Une grande auteure ! J'ai lu Sonietchka et Les pauvres parents.

Débézed

avatar 20/04/2018 @ 20:31:12
J'ai commencé " L'échelle de Jacob " le dernier Oulitskaïa ( le premier pour moi), une femme d'une grande culture semble-t-il, aussi bien scientifique que littéraire ou musicale !


Elle était au dernier Salon du livre, quand je suis passé sur le stand, il y avait un débat qui, comme toujours, n'était destiné qu'à dire du bien de la Russie. je ne me suis pas arrêté, elle n'avait pas l'air enchantée de jouer ce rôle. J'ai eu pitié !

Veneziano
avatar 22/04/2018 @ 14:14:35
J'ai commencé L'île d'Arturo, d'Elsa Morante.

Veneziano
avatar 25/04/2018 @ 14:04:58
J'ai commencé N'oubliez jamais, de Michel Bussi.

Fanou03
avatar 25/04/2018 @ 14:44:08
Enchanté par ma lecture de la BD "Et il foula la terre avec légèreté", je viens aussi de finir "Cessez d'être gentil, soyez vrai !" un livre de développement personnel de Thomas d'Assembourg. Et ensuite je pense que je partirai sur "Le changement climatique : Menace pour la démocratie ?", qui est aussi candidat au Prix Régional du Livre Environnement, avec la BD que je viens de lire.

Début Précédente Page 748 de 748
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier