Darius

avatar 08/02/2021 @ 20:55:56
Le repas embaume la cuisine, une douce chaleur aromatise l’atmosphère, la lumière accentue les murs colorés et les plafonds décorés. Sur la table, de nouveaux sets de tables aux semences de pissenlits jetées au vent me rappellent la campagne. On faisait la chasse aux soleils jaunes, mais le plus gai, c’étaient les semences grises et blanches qui se dispersaient sous notre souffle. Les feuilles vertes, c’était pour papa qui en ramenait de pleines brassées pour que maman puisse les cuisiner.
En ville, ne restent que les dessins pour tout souvenir.. Posés sur une nappe fleurie. Les invités apprécient ou non. Parait que la maison ressemble à un capharnaüm …

Il fait parfois des réflexions, cet agencement n’est pas sa tasse de thé.. Il préfère le vide. Pour ne pas se sentir dépaysé ? J’aime poser mes yeux sur les couleurs, les formes rondes, les tiges qui ondulent, les fleurs qui éclosent, les boutons qui éclatent, les pousses qui germent. J’enfonce tout dans la terre, les pépins de pommes, de poires, les graines de poivrons, de courges, de potirons, les noyaux d’avocats. La maison est une ménagerie de plantes.

Repas du soir, boulets à la liégeoise, des boulettes de viande qui se pressent dans une sauce à base de sirop et de raisins agrémentée de thym, laurier et clous de girofles. Cela me rappelle mon enfance, le seul plat carné que j’avale avec bonheur et sensualité.

Il n’est pas très heureux ces temps-ci, mais je ne le questionne plus.. Il lance les sujets de conversation, ton professoral du maître qui exulte lorsqu’un élève est pris en faute. Ce soir, devinette des outils utilisés par les bricoleurs: clés à molette, à cliquets, plate, anglaise, à tubes, à 6 pans, mixte, à contre-coudée, à pipe débouchée… Un autre jour, ce sera les divers types de clous, de chevilles, de pompes… Non, il préfère brouiller les pistes .. Il nous emmènera du côté de Descartes ou d’Aristote, bref de quoi nous dégouter de la philosophie et du bricolage…

J’aimerais y glisser quelque silence. Ce serait une mauvaise idée.. il serait glacial et glaçant et les boulets à la liégeoise passeraient mal.. Sitôt le repas englouti, c’est préférable de plonger ses yeux dans un tricot et de noyer son esprit dans le comptage des mailles. Pour grossir l’inutile quantité d’écharpes, bonnets et gants multicolores qui déborde des tiroirs

Cyclo
avatar 09/02/2021 @ 11:45:42
Qui est ce mystérieux "il", déjà apparu à la fin de la première livraison ?
C'est un nostalgique : bien aimé l'image de "ménagerie des plantes". Qu'est-ce que ça fait du bien d'écrire ?

Darius

avatar 10/02/2021 @ 09:12:57
Qui est ce mystérieux "il", déjà apparu à la fin de la première livraison ?
C'est un nostalgique : bien aimé l'image de "ménagerie des plantes". Qu'est-ce que ça fait du bien d'écrire ?


merci Cyclo... oui un brin d'écriture chaque matin.. enfin presque..
Ah ! le "il" j'ai essayé de ne pas trop l'esquinter... apparemment j'ai réussi puisque tu le trouves "nostalgique"..enfin si j'ai bien compris que tu parlais de lui ...

Saint Jean-Baptiste 11/02/2021 @ 11:12:19

oui un brin d'écriture chaque matin.. enfin presque..
Très curieux ce plaisir d’écrire !
Pourtant c’est un vrai plaisir même si personne ne lit.
Ça doit être un peu comme de jouer aux échecs contre soi-même ou de faire des mots croisés ou de jouer du piano tout seul dans une chambre vide…
Mais après, quand on lit le livre d’un maître, on le lit autrement, on se rend compte de ce qu’est « l’art d’écrire ».

Marvic

avatar 11/02/2021 @ 11:22:14
J'aime ces descriptions très sensorielles où je me retrouve. Les odeurs, les couleurs, et même le goût y sont très bien décrits.
Et nous avons un autre point commun, le plaisir de tricoter ;-)
Quant au "il"... je donne ma langue au(x) chat(s) !

Darius

avatar 11/02/2021 @ 12:22:49
Merci les amis ça fait chaud au cœur ♥️ toutes vos remarques encourageantes..

Tistou 13/03/2021 @ 12:01:28
Dans ce second "épisode", celui du lundi donc, ça prend un tour plus ... revendicatif.
Le "il" de la cafetière à réparer semble s'avérer petit tyran domestique, qui terroriserait presque ...
Philosophie, bricolage, les outils pour les "Nuls", ... et apparemment peu de sensibilité à la décoration, aux plantes. Bon ... on sent comme un hyatus avec la narratrice. Narratrice qui semble fort regretter la campagne.
Ah les boulets à la liégeoise ! Lors de rares incursions liégeoises (et notamment l'une qui m'a donné l'occasion de rencontrer Catinus !), j'ai eu l'occasion de déguster cette spécialité. Originale et bonne.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier