Darius

avatar 06/02/2021 @ 10:21:52
Jogging matinal quotidien, nouvelle baisse de régime : 8 minutes 52 secondes par kilomètre me martèle mon smartphone, votre 34è temps record répète t’il en boucle..
Après 4 tours de parc au lieu des 5 prévus, je m’arrête pour contempler les arbres sans feuilles, le lierre rampant sur lequel quelqu’un a déposé une peinture orange, remarqué que des sarclages ont été opérés à certains endroits. Pour y planter des fleurs ? Je vois que les arbres se penchent de plus en plus vers la route. J’espère qu’un médecin des plantes ne détectera pas qu’ils sont malades à l’instar de notre société dont nos gouvernants ont décidé que la santé est devenu subitement le critère numéro 1. Alors on abat les arbres, on sanctionne ceux qui nourrissent les pigeons et les mouettes, mais on autorise les pesticides, les produits chimiques, la bétonisation des quartiers citadins.

Je me retourne sur un « bonjour »
Un homme, bonnet noir sur la tête, barbe poivre et sel, ce genre de barbe de trois jours à la mode, pas bien haut de taille, alors que je n’aime que les grands, promène son chien muselé, un chien couleur cannelle, relativement haut sur pattes, avec de petits yeux, . J’aurais dû lui demander la race, mais la conversation s’est subitement interrompue.
« Oh, le pauvre, doit-il garder sa muselière tout le temps ? »
« Oui, car il a des problèmes de comportement »
« Ah bon, lesquels ? »
« Ah, il mord les jambes des cyclistes, court derrière les trottinettes… »
Sur ce, le chien se précipite sur moi, mais avec sa muselière rigide, il me cogne méchamment la jambe »
« Ouille, ça fait mal »
Je vois que l’homme est confus et s’éloigne sans un mot.
Prise de remord, comme à mon habitude, je lance :
« J’ai 3 chats, alors votre chien les sent, c’est pour cela qu’il se dirige vers ma jambe.. »
Bref, la conversation se termine et chacun suit son chemin, lui, vers la droite et moi vers la gauche.

J’observe les nouveaux bâtiments en train de se construire, des tours énormes, on est samedi mais des ouvriers s’affairent sur des échafaudages dans une langue que je ne connais pas. Je reste un instant à les contempler, sur l’affiche rien n’indique l’objet du chantier, juste une publicité pour le constructeur.
Plus loin à même la rue, quelqu’un s’est débarrassé cette nuit, de son frigo dont la porte s’ouvre béante sur une nuée de pigeons qui y ont déniché quelque reste de nourriture anciennement congelée.

Je me précipite au supermarché acheter mon croissant quotidien, personne à la caisse, une employée trainarde arrive, j’introduis ma carte dans le moyen de paiement, elle maugrée cependant
« Par carte ? »
« Ben oui, elle est dedans »
Comprend-elle que cela me met de mauvaise humeur ? Sans doute répétera-t-elle la même phrase au suivant. Serait-ce sa manière de communiquer ? Ne dire que des banalités inutiles ?
Je rentre chez moi préparer mon café avec ma cafetière italienne qui a perdu son anse et avec laquelle je me brûle les doigts.
Il m’a dit hier qu’il allait la réparer avec de la ficelle.

Cyclo
avatar 06/02/2021 @ 18:14:52
Je vois qu'il n'y a pas que les gens à être rendu hargneux par le covid et ses contraintes, un chien aussi !
Bonne petite histoire...

Darius

avatar 06/02/2021 @ 19:12:40
Merci Cyclo pour ton commentaire.. j’étais si contente de mon premier jet et je me demandais si qqun allait le lire.. grazie mille

Martin1

avatar 07/02/2021 @ 08:14:35
J'aime bien ces petites observations que nous faisons tous en silence, surtout le matin. Les arbres penchants, les ouvriers étrangers, la muselière du chien, les banalités de la caissière, les petits remords pendant les conversations, l'anse de la tasse brisée. Et le texte se termine sur un "il" si évident que l'auteur n'a pas jugé utile de préciser qui... Narratrice observatrice, physionomiste, vive, avec ces petits pleins d'évidences, d'évidences que nous disons rarement ;-)

Darius

avatar 07/02/2021 @ 20:48:44
C’est vraiment très sympa de ta part Martin d’avoir relevé tous les détails de mon histoire.. bravo d’avoir mentionné le « Il » qui est un personnage un peu mystérieux qui reviendra de temps en temps si je poursuis mes observations quotidiennes

Béatrice
avatar 08/02/2021 @ 11:45:11
J'ai bien aimé. D'une certaine manière, cela fait écho à mon état d'esprit à présent.
Les détails qui résument notre univers, notre quotidien.

Déjà le début : Jogging matinal, nouvelle baisse de régime ...
Sans oublier le titre : "un banal samedi matin de février"

Darius

avatar 08/02/2021 @ 11:53:40
Merci Béatrice .. j’ai décidé de consacrer un peu de temps pour une écriture quasi quotidienne .. influencée par une vidéo que j’ai vue récemment qui suggère de « cracher » tous les jours qch sans structure avec tout ce qui vient à l’esprit .. ensuite on peut structurer et en faire des chapitres plus clairs .. etc .. mais je n’en suis pas encore là...

Saint Jean-Baptiste 09/02/2021 @ 10:43:21
Bonjour Darius, tu nous raconteras la suite avec ta cafetière raccommodée avec de la ficelle, ça promet d’être joyeux…;-))
C’est un récit très sympathique, tu as raison d’écrire, tu fais ça très bien, beaucoup de choses en peu de mots. On a l’impression que tu nous donnes de tes nouvelles et ça nous fait plaisir, par ces temps de confinement où on ne peut plus voir personne pour du vrai… Continue.

Darius

avatar 10/02/2021 @ 09:08:19
Merci Jean Baptiste.. effectivement une cafetière raccomodée par un bricoleur.. qui en jette des tonnes pour épater la galerie...voir le banal lundi suivant...
Oui, je me suis mise à écrire un peu chaque matin... je n'ai pas encore eu le temps de m'ennuyer et je remplis mes journées à ras bord...

Tistou 13/03/2021 @ 11:52:53
Donc Darius se livre à un exercice d'écriture libérateur chaque matin et nous livre, ce faisant, ses "petits riens" (à l'image d'Arundhati Roy ? Non, Darius ne vit pas au Kerala !). C'est vrai qu'on a du coup l'impression de mieux te connaître (jusqu'à tes performances de jogging !) et c'est vrai aussi qu'en peu de mots tu en donnes beaucoup.
La partie la moins aboutie est le dialogue. Pour le reste, le fond notamment ça m'a bien intéressé. D'ailleurs je vais voir la suite !
(au fait, le jogging c'est pour expier le crissant ou le croissant c'est pour récompenser le jogging ?)

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier