Asphodèle, tome 2 : La corde d'argent de Eric Corbeyran (Scénario), Djillali Defali (Dessin)

Asphodèle, tome 2 : La corde d'argent de Eric Corbeyran (Scénario), Djillali Defali (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Shelton, le 6 août 2005 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 670  (depuis Novembre 2007)

Ne tremblez pas, amis lecteurs !

Pour ceux qui ont lu la critique du premier volume, je ne vais pas tout reprendre mais disons que ce deuxième volume va permettre au lecteur de comprendre les dessous de l’histoire…
Nos trois hommes, ceux qui sont venus implorer l’aide, le secours, y compris par la pression, de la sorcière Asphodèle, ne sont pas que des victimes… Ils ont commis, il y a quelques années, un crime… Et, il leur faut envisager de payer cet acte… au pris fort ? Vous le découvrirez le moment venu…
Mais nous commençons aussi à connaître cette charmante Asphodèle, la sorcière magnifique mais tourmentée, qui risque sa vie à tout moment… surtout quand elle part dans une autre dimension…
Mais je voudrais insister sur la qualité de cette série bédé. Le scénariste, Eric Corbeyran, visite le monde des diableries de toute nature et il veut le faire comme celui qui raconte l’histoire, qui distille les éléments de compréhension à son gré, en nous manipulant… C’est pour cela qu’à la fin de ces deux albums, les deux premiers de la série, nous ne savons pas encore tout sur Asphodèle, il garde des réserves pour le reste de la série, et elle devrait être très longue…
Quant au dessinateur, il est vraiment génial. Que ce soit dans les phases réalistes – là il est à la hauteur d’un grand nombre d’auteurs contemporains –, ou dans les séquences situées dans les autres dimensions – là, il déploie un talent proche de celui de Rosinsky quand il envoie Thorgal à la rencontre des dieux – enfin, dans les scènes de combats entre Asphodèle et certains esprits malins, il est tout simplement hors-normes et j’ai beaucoup apprécié. Il continue, comme dans le premier album, à laisser son imagination prendre de l’espace et nous avons un magnifique dessin, en pleine page, lors de la rencontre, mouvementée, d’Asphodèle avec son… Mais je vais vous laisser encore quelques surprises, vous les avez bien méritées…
A la fin de cet album, un premier cycle se termine, mais je vous promets que nous avons qu’une seule envie, celle de lire la suite et Eric Corbeyran a réussi son pari, emmener dans ces mondes parallèles tous les lecteurs y compris ceux qui étaient réticents au départ… Quel narrateur…
Reste le sujet des couleurs. Elles sont excessivement bien faites et elles participent abondamment à la narration et je crois normal de rendre hommage à Pierre Schelle pour son travail, un travail souvent oublié et pourtant la même histoire en noir et blanc ne donnerait pas du tout le même résultat…
C’est aussi l’occasion de parler rapidement de cette collection des éditions Delcourt, Insomnie. La maison d’édition a donné un espace aux thrillers en général, parfois pour des histoires très criminelles, parfois plus fantastiques, enfin, comme dans ce cas là, à des histoires diaboliques… Dans tous les cas, nous y rencontrons des auteurs de qualité qui s’attaquent à des domaines délicats. Ils le font bien, je prends beaucoup de plaisir à les lire et j’espère ne pas être le seul…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La corde d'argent [Texte imprimé] scénario, Corbeyran dessin, Djillali Defali...
    de Defali, Djillali (Illustrateur) Corbeyran, Eric (Scénariste)
    Delcourt / Insomnie (Paris)
    ISBN : 9782847890709 ; EUR 13,50 ; 15/10/2003 ; 48 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Asphodèle

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Asphodèle, tome 2 : La corde d'argent

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Asphodèle, tome 2 : La corde d'argent".