Asphodèle, tome 3 : L'ange noir de Eric Corbeyran (Scénario), Djillali Defali (Dessin)

Asphodèle, tome 3 : L'ange noir de Eric Corbeyran (Scénario), Djillali Defali (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Shelton, le 31 octobre 2006 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 727  (depuis Novembre 2007)

Ah ! L'amour...

Cette deuxième histoire de la sorcière Asphodèle qui se déroule sur deux albums, L’ange noir et La nuit du masque, va permettre aux scénaristes, Eric Corbeyran et Richard Guérineau, de créer un lien entre leurs deux séries, Asphodèle et Le chant des Stryges. En effet, l’éditeur et fiancé d’Asphodèle, M. Freeman, est « habité » et « guidé » par un stryge. Du coup, il commet des crimes dont il ne se souvient même pas le lendemain…
Parallèlement, Gallagher et Cooper se lancent dans une grande quête à la connaissance des stryges. Angela Cooper ferait bien une thèse sur le sujet. Dans ses moments de grandes illusions, elle irait jusqu’à souhaiter en rencontrer un, en interviewer un… oui, il existe des personnes qui aimeraient avoir un stryge à la maison pour prendre un verre et causer un instant…
Cette période de la vie d’Asphodèle est antérieure à celle contée dans les deux premiers albums de la série, présentés ici… Tout commence en 1997 pour ceux qui tiennent des notes précises. Mais Asphodèle étant une sorcière, une des plus puissante du moment, il est bien délicat de dire son âge, même si dans les apparences, force est de constater qu’elle fait jeune et que son fiancé semble avoir beaucoup de goût…
Comme des crimes sont commis, il y a aussi dans cette histoire une enquête policière, assez sommaire, puisque nous savons, dès le départ, qui commet les crimes, enfin, plus exactement, dans quelle enveloppe charnelle se trouve le criminel…
Eric Corbeyran, scénariste fou et entièrement prolixe et débridé, propose, ici, à Djillali Defali, une intrigue de grande qualité. Le jeune dessinateur s’en empare et la rend tonique, vivante et rapide. Son trait est remarquable dans la mesure où chaque personnage semble vivant, plein de conviction, de réalisme, d’expression… Certains dessins sont si réussis que l’on croirait vraiment voir de la fumée se dégager de la tasse de café (page 17), le sang gicler du corps de la victime (page 23)… quant à la dernière page de cet album, je la trouve parfaite et digne d’un travail cinématographique… Chapeau, l’artiste, même si pour certains la bédé n’est pas un art !
Cette bande dessinée n’est pas une histoire policière, c’est une aventure fantastique. Elle m’a plu, comme l’ensemble de la série, parce que les auteurs ont su faire naviguer le lecteur entre réalité et mondes parallèles, sans tomber dans les excès de certains récits grotesques que nous avons pu tous croiser dans nos vies de lecteurs ou de spectateurs… Du coup, l’émotion est au maximum… Je dois vous avouer que depuis la lecture de cette série, je prends mes précautions, pour éviter de me faire suivre par des stryges, on ne sait jamais…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'ange noir [Texte imprimé] scénario, Corbeyran dessin, Djillali Defali...
    de Defali, Djillali (Illustrateur) Corbeyran, Eric (Scénariste)
    Delcourt / Insomnie (Paris)
    ISBN : 9782847893397 ; EUR 13,50 ; 06/10/2004 ; 48 p. ; Album
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Asphodèle

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Asphodèle, tome 3 : L'ange noir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Asphodèle, tome 3 : L'ange noir".