Asphodèle, tome 4 : La nuit du masque de Eric Corbeyran (Scénario), Richard Guérineau (Scénario), Djillali Defali (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Shelton, le 31 octobre 2006 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 3 065  (depuis Novembre 2007)

Rencontre ailleurs...

Cet album termine l’histoire commencée avec L’ange noir. Pour ceux qui auraient un petit trou de mémoire, disons, pour faire simple, qu’Asphodèle, sorcière, amoureuse de Brian Freeman, voit son chéri manipulé par un stryge. Du coup, il devient criminel… Mais comment faire pour le délivrer de cette main mise magique ? Gallagher et Cooper, deux spécialistes des stryges, sont là pour aider le couple mais on ne se débarrasse pas d’un stryge si facilement…
Cet épisode va surtout permettre au lecteur d’en savoir un peu plus sur Asphodèle, son père, sa mère… une sorcière qui vivait sur une des îles Nicobar, dans le golfe du Bengale. Tout cela se passait en 1768, année où les parents d’Asphodèle se rencontrèrent, enfin si on peut dire, mais je ne peux pas vous en dire plus…
Dans cet album, les scènes fantastiques sont beaucoup plus nombreuses puisque nous allons avoir plusieurs séquences dans les mondes parallèles… Cela pourra gêner plus d’un lecteur mais, en fait, c’est ce que les lecteurs de la série attendaient car on ne peut pas parler su diable tout le temps s’en en voir la queue…
J’ai trouvé le dénouement à la hauteur, les scènes assez violentes et vivantes, mises en scène avec talent par une équipe bien rodée où le dessinateur confirme ses compétences très cinématographiques… J’ai, aussi, adoré, après l’explosion de couleurs qui accompagne certaines des scènes finales et tragiques, les deux derniers dessins, en noir et blanc, qui font retomber la pression…
Lorsque j’ai terminé ces deux albums, je me demandais bien si une suite était possible. En effet, Asphodèle prononce ces mots lourds de conséquences pour le lecteur : Pour ma part, ma décision est prise et irrévocable, je ne me risquerai plus jamais en dehors des limites de ma réalité… Mais, c’est alors que je me suis souvenu de la réalité d’Asphodèle… Elle est sorcière ! Donc, tout est possible, même si elle se limite à sa propre réalité… Dieu soit loué !
Cette série est une des meilleures sur ce genre de thème. Pour ceux qui aiment le fantastique, n’oubliez pas qu’Eric Corbeyran est aussi le scénariste de cette série mythique, Le chant des Stryges, et de cette sorte de suite de la série Asphodèle, La loi des XII tables…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Asphodèle

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Asphodèle, tome 4 : La nuit du masque

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Asphodèle, tome 4 : La nuit du masque".