Le jour des fourmis de Bernard Werber

Le jour des fourmis de Bernard Werber

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Fourmi, le 8 avril 2001 (Wezembeek-Oppem, Inscrit le 31 mars 2001, 39 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 14 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (345ème position).
Visites : 5 447  (depuis Novembre 2007)

Attention où vous mettez les pieds!!!

Ce livre appartient à la désormais célèbre trilogie des fourmis : c'est le deuxième épisode.
Bernard Werber a relevé le périlleux défi de maintenir la qualité de son premier livre, d'imaginer de nouvelles trouvailles pour toujours nous captiver et nous émerveiller sur le monde qui nous entoure et dont nous ne soupçonnions pas toutes les richesses.
C'est un livre qui amène à se poser la question de la place de l’homme sur la terre, lui qui à première vue en est le maître.
Le véritable talent de Bernard Werber ?
Il parvient à nous apprendre énormément de choses en alliant avec brio hypothèses scientifiques, humour, amour et optimisme, le tout dans un style très accessible.
Le suspens est bien présent jusqu’à la fin.
La forme ressemble à celle du premier tome : on passe successivement du point de vue des humains à celui des fourmis sans oublier de nouveaux extraits de la très ingénieuse Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu.
Si les livres d'école étaient parsemés d’extraits de romans de B. Werber, le taux de réussite monterait en flèche !
Ceux qui étaient peut-être restés sur leur fin à la dernière page de « Les Fourmis » peuvent se rassurer : « Le Jour des Fourmis » leur promet de belles nuits blanches en perspective !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Trilogie des fourmis

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Excellente suite.

10 étoiles

Critique de JoshWB (, Inscrit le 13 décembre 2010, 28 ans) - 5 mars 2015

Après un premier tome brillant, Werber nous propose une suite excellente. Les personnages sont attachants, des plus grands aux plus petits, jusqu'aux plus microscopiques. Werber réussit à nous faire prendre du recul sur la race humaine, sur nos habitudes de tous les jours, à nous faire entamer une réflexion philosophique tout en nous plongeant dans un thriller haletant. Un régal pour nos matières grises !

Bonne démarche, mais manque d'épaisseur

8 étoiles

Critique de Fa (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 42 ans) - 12 novembre 2014

La rencontre de l'homme et de la fourmi. Tome 2.

Je me concentrerai ici sur la relation naissante entre l'homme et la fourmi, qui incarne l'altérité. Le pari est risqué : voir comment l'homme se comporterait dans pareil cas ; pour ce qui est des fourmis, il donne dans l'anthropomorphisme, mais n'est-ce pas le prix inévitable à payer pour conserver une structure narrative indispensable au roman?

On retrouve somme toute des portraits un peu gourds des personnages humais, auxquels il manquera la profondeur qui leur permette de dépasser la simple fonction qu'ils incarnent. En résumé tel personnage joue tel rôle et puis c'est tout. Cela manque un peu d'épaisseur.

Reste le pari très risqué de vouloir dépasser l'homme pour créer une histoire. Il est réussi, tout comme cette faculté de nous tenir en haleine comme tout bon policier.

Un bon moment donc, dans une série un peu vieillie par l'avancée de la science depuis 20 ans.

Un bon suspense

9 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 24 août 2009

Le deuxième volet de la série. Je trouve l’écriture fluide, l’histoire rafraîchissante (ça se perd avec les autres livres de Werber), l’ESRA est un plus dans ce tome comme dans tous ceux de la série et il y a beaucoup d’action. Très divertissant et j’ai adoré ! Dommage que ça se casse la gueule par la suite...

Encore un bon opus

9 étoiles

Critique de Lolo6666 (, Inscrit le 20 août 2009, 43 ans) - 20 août 2009

Bravo Werber. Plus long que "Les Fourmis", "Je n'ai pourtant pas déccroché. Une intrigue qui mêle enquête policière et conquête "doigtiale", qui passe de l'une à l'autre sans en perdre le fil, les conflits fourmis interne et les luttes externes, ralliements d'insectes, adoration divine et toujours les survivants Wells, des passages encyclopédiques qui ne manquent pas de piment.
Décidément, bien que je m'accorderais une pause "Werber", pour apprécier comme il se doit le dernier opus, j'aime beaucoup cet auteur.

Encore mieux que le premier!

10 étoiles

Critique de Chris (Bruxelles, Inscrite le 30 décembre 2003, 43 ans) - 8 septembre 2008

Le premier volet était captivant, mais celui-ci l'est encore plus. Revoici nos petites fourmis valeureuses qui vont à la rencontre des Doigts. Les Doigts sont 17 personnes coincées sous la fourmillière dans la forêt de Fontaineblau. La Reine Chli-pou-ni veut qu'on extermine tous les Doigts et lance une croisade contre eux mais 103 685, fameuse fourmi guerrière, mène la danse. En même temps, des meurtres sont commis sur des scientifiques qui développent des produits anti-fourmis : qui tue? Il n'y a aucune trace et tous les morts ont une mine épouvantée.

Le suspense est bel et bien à nouveau au rendez-vous et la fin du livre étonnante. Histoire à suivre dans le troisième volet de ces aventures.

Dans la continuité du premier

7 étoiles

Critique de Domimag (, Inscrit le 6 juillet 2007, 60 ans) - 9 juillet 2007

Werber reprend les mêmes ingrédients pour ce deuxième roman et ce n'est pas désagréable. Il alterne à nouveau les chapitres (très courts) entre les fourmis, les humains et l'encyclopédie du savoir absolu. La reine Chi-Pou-Ni règne d'une "patte" de fer sur sa cité et est résolument décidée à combattre les "doigts" (lire : les hommes). Forcément ça ne se passe pas comme prévu... et Werber amène encore une fois habilement les narrations "fourmis" et "humaines" à se rejoindre au final. Il prend toutefois un peu plus de liberté avec le côté "communautaire" de la fourmilière et 103...° est vraiment une fourmi "à part". Très instructif et divertissant. A lire sans délai mais vaut mieux avoir lu le premier opus de la série.

Un épique différent

8 étoiles

Critique de FightingIntellectual (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 35 ans) - 7 juin 2006

Un autre bouquin de Werber qui m'a vachement plu. J'adore ses roman polyphoniques où l'homme et son cosmos viennent à prendre conscience l'un de l'autre. Le jour des fourmis est un épique des plus intéressants, puisqu'il représente le combat de l'homme contre la nature d'une manière complètement différente, soit avec deux protagonistes anthropomorphiques.

Une belle lecture d'été

une enquête qui avance à pas de fourmis

9 étoiles

Critique de Elyria (, Inscrite le 25 mars 2006, 26 ans) - 1 avril 2006

Non, une enquête policière placée dans un roman à l'allure de revue d'anthropologie, vraiment une idée de génie, encore deux histoire en parallèles qui se tiennent et se rejoignent!

peut mieux!

6 étoiles

Critique de Jaja (namur, Inscrite le 4 avril 2005, 28 ans) - 9 avril 2005

J'ai lu énormément de Werber car j'adore son style... Il arrive à mélanger Science, Humour, Suspens... Et tout ça d'une manière spectaculaire...
Et pourtant, La trilogie des fourmis et sûrement le livre qui m'a le moins plu. Bien sûr, je n'ai pas été déçue... loin de là. Il arrive à garder ces énigmes qui font que l'on veut se retrouver à la fin le plus vite possible pour découvrir ce que cela cachait et pourtant on désire ne pas le finir trop vite pour savourer ces livres jusqu'au dernier instant. Bernard Werber est fortiche pour animer ces sentiments en nous...

Total respect pour cet écrivain qui je l'espère restera longtemps parmi les écrivains les plus célèbres...

Werber ne m'a pas encore déçue

9 étoiles

Critique de Fane (Nancy, Inscrite le 28 mai 2003, 39 ans) - 30 juin 2003

Je viens de finir le second volet, et c'est toujours un régal. On entre encore plus profondément dans le monde passionnant des fourmis, mais aussi de nombreux autres insectes. De leur côté, les survivants de la cave du Pr Wells adoptent le fonctionnement d'une secte et continuent à communiquer avec les fourmis afin d'être nourris ; Pendant ce temps, d'étranges meurtres sont commis, laissant les victimes apparemment mortes de peur, et la police sans preuve. Werber allie toujours aussi bien suspens et sentiments, rigueur scientifique et subjectivité, humour et philosophie, réalité du monde et imagination délirante. Le seul reproche est que le scénario est parfois un peu gros : Une fourmi

Mieux que le premier volet

7 étoiles

Critique de Virgile (Spy, Inscrit le 12 février 2001, 38 ans) - 5 septembre 2001

La machine est mieux huilée, plus de rythme et une ambiance un peu plus thriller. La saga se développe bien tout en laissant la place pour une fin encore meilleure...

confrontation

10 étoiles

Critique de Manhud Yrogerg (Bruxelles, Inscrit le 24 avril 2001, 40 ans) - 10 mai 2001

Ce qui est le plus intéressant dans ce livre est la confrontation entre le monde humain et le monde fourmi.
Ce livre est parfait comme tous les Werber

Werber II: le Retour

10 étoiles

Critique de Le Biblio (Waterloo, Inscrit le 4 avril 2001, 40 ans) - 12 avril 2001

Tout comme le premier volet de la saga de ces mystérieux insectes, j'ai dévoré ce livre en quelques heures. Aussi vite acheté, aussi vite lu.
Il faut avoir de l'audace pour inculquer la religion aux insectes, du flair pour établir une enquête policière avec un très bon suspense. L'auteur joue aussi avec le lecteur: faites attention aux noms de famille des personnages.
Il m'arrive de lire ce livre soit en ne prenant que la partie fourmis, soit la partie "doigtesques", tu comprendras cela assez vite lecteur, soit seulement les pages de l'encyclopédie. Ce livre a eu des conséquence dans ma vision de voir les choses.
Je m'émerveille et je relativise plus qu'avant.
J'ai même tendance regarder où se posent mes pas.
Un grand moment de lecture

Forums: Le jour des fourmis

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le jour des fourmis".