Boule de suif de Guy de Maupassant

Boule de suif de Guy de Maupassant

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Pétoman, le 2 avril 2001 (Tournai, Inscrit le 12 mars 2001, 41 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 27 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (293ème position).
Visites : 20 458  (depuis Novembre 2007)

Quand boule de suif salit...

" Boule de suif " est le titre du recueil de nouvelles qui a permis à Maupassant de se faire connaître.
A l'origine, " Boule de suif " était une nouvelle d'un ouvrage collectif intitulé: " les Soirées de Médan " (série de nouvelles écrites dans le contexte de la guerre entre la France et la Prusse) où, entre autres, a collaboré Emile Zola (" l'Attaque du moulin ").
" Boule de suif " est une nouvelle magnifique de par son côté littéraire et son côté social.
" Boule de suif " est une prostituée qui part en voyage en diligence avec de bons bourgeois. Elle propose aux autres de partager sa collation, se montre gentille pour tous " ces représentants de la Bonne Société ".
Voilà qu'à une étape, un soir, un officier prussien refuse que la diligence reparte si la petite prostituée française ne couche pas avec lui. Patriote, Boule de Suif refuse, mais sous la pression des autres qui ne veulent pas rester prisonniers, elle s'exécute. Le lendemain, dans la diligence, Boule de suif est cette " salope qui a couché avec l'officier prussien ".
Ainsi, la bourgeoisie pousse le peuple a commettre des actes, actes qui sont ensuite critiqués par cette même bourgeoisie.
C'est sublime!!!!!!!!!!!!!!!!!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une histoire poignante

9 étoiles

Critique de Sonic87 (, Inscrite le 28 mai 2014, 33 ans) - 22 janvier 2015

Maupassant nous conte dans cette nouvelle l'histoire d'une prostituée, généreuse avec les autres lorsque ceux-ci lui demandent quelque chose, mais qui n'aura rien en retour.
Issu d'une histoire vraie, ce récit est magistral, tant par son écriture que par sa leçon. L'auteur, écrivain et journaliste, nous démontre que l'hypocrisie et l'égoïsme peuvent venir de tous, même des gens de bonne condition, et qu'une jeune femme "du peuple" peut avoir bien plus de principes qu'eux.
L'écriture est accessible, claire.
Cette nouvelle aurait très bien pu être écrite à notre époque, tant l'être humain n'a pas changé.

Une peinture de la France pendant l’invasion prussienne de 1870

8 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 1 février 2014

Toutes les nouvelles de ce recueil, dont la plus longue est « Boule de suif », se déroulent pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Maupassant dépeint cette période avec réalisme, avec des personnages tellement bien campés qu’on a l’impression qu’ils ont vraiment existé. A commencer par Boule de suif qui reste le plus attachant. L’idée de faire coexister cette jeune prostituée avec des personnages issus de classes dirigeantes dans le contexte de l’invasion prussienne est excellente et permet à l’auteur de faire ressortir avec finesse l’hypocrisie et la rouerie de ces derniers. Sans prendre ouvertement parti pour un camp ou l’autre, Maupassant se contente de décrire les choses avec détachement en adjoignant à sa plume juste ce qu’il faut d’acidité et d’ironie pour faire ressortir les facettes les moins glorieuses de l’être humain.

De la même façon, les autres nouvelles mettent en scène une foultitude de personnages, qu’il s’agisse de Français ou d’Allemands, autant de petites fables qui évitent tout manichéisme. Si à travers ses personnages, Maupassant conteste l’invasion d’une puissance étrangère et légitime tout acte de résistance, il se garde bien de glorifier les victimes, préférant dénoncer ceux qui profitent de la guerre pour en tirer un quelconque bénéfice en mettant leur patriotisme en sourdine. Certains soldats prussiens sont même dépeints comme des êtres inoffensifs et déboussolés, ne comprenant pas pourquoi on les a forcés à quitter la chaleur de leur foyer pour envahir la France.

Pour l’auteur, la guerre amène toujours son lot de souffrances pour le peuple, toujours le premier à subir les décisions irraisonnées de dirigeants stupides et belliqueux. A l’époque, la guerre était encore généralement vue comme une action héroïque, mais Maupassant démontre qu’il n’en est rien, alors même que la boucherie de 14-18, prolongement de cette courte guerre de 1870, n’était encore que de la science-fiction.

Histoire captivante!

8 étoiles

Critique de Marja (, Inscrite le 1 octobre 2013, 50 ans) - 12 novembre 2013

J’ai beaucoup apprécié le livre de Boule de Suif. C’est une histoire captivante dès le début à cause du style d’écriture, étant bref et réaliste, ce qu’on attend d’un journaliste. Maupassant ne mâche pas ses mots mais il fait passer un message d’une manière très subtile en utilisant des caricatures et des métaphores. En plus, l’histoire est prenante du fait que le personnage de Boule de suif repose sur un paradoxe évident. Elle est une prostituée qui exerce sa profession sans scrupule et qui est jugée par les autres au nom de la morale. Mais dans ce livre on met l’accent sur son geste patriotique qui donne au lecteur du respect pour ce personnage. Boule de Suif est une défavorisée de la société qui ne mérite pas le respect de ses compagnons mais en plus de ses lecteurs !

subtilement construit

8 étoiles

Critique de Mariefleur26 (Paris, Inscrite le 11 décembre 2011, 23 ans) - 29 mars 2013

C'est une nouvelle qui m'a demandé un bon temps avant d'embarquer avec elle, mais quand ça s'est fait, passé 23h un soir, je n'ai rien regretté! Il me fallait tout simplement lire avec une autre perspective, d'un oeil qui ne cherche pas à accrocher sur un élément perturbateur, mais bien qui laisse tout entrer avec plaisir, car la richesse est omniprésente, au propre comme au figuré! À ne pas oublier, le style réaliste est avant tout axé sur le banal, mais Maupassant rend cela tout à fait intéressant. Son écriture nous fait voyager, en 80 pages seulement!

Tout simplement touchant

10 étoiles

Critique de Choupette (, Inscrit le 19 mars 2013, 46 ans) - 19 mars 2013

J'ai trouvé cette nouvelle vraiment prenante. En effet, dès les première pages j'étais captivée. J'ai trouvé l'histoire subtile et incroyablement bien développée dans la mesure où Maupassant arrivait à faire comprendre au lecteur que les principes d'une prostituée pouvaient être parfois plus forts que ceux des gens "de bonne famille". Je me suis même mise à ressentir la souffrances et les regrets à la fin de la nouvelle d'un caractère auquel je ne m'identifiais pas tout au début.
Pour ma part, j'ai eu l'occasion de lire le Horla et d'autres oeuvres écrites par Maupassant. Etant donné que cette nouvelle est celle qui l'a rendu célèbre en 1880, je suppose que je ne suis pas la seule à avoir apprécié autant cette lecture.
Le style d'écriture m'a beaucoup plu et je recommande de lire cette nouvelle si cela n'est pas déjà fait.

Du grand Maupassant

8 étoiles

Critique de Vladivostok (, Inscrit le 14 mars 2013, 31 ans) - 19 mars 2013

Cette nouvelle est à lire quand on a deux ou trois heures devant soi et qu'on a envie des choses dont je vais parler.
D'abord, c'est une nouvelle bien écrite. Un livre mal écrit est un livre inintéressant même si l'histoire en vaut la peine. Maupassant ayant appris à écrire avec Flaubert, l'on imagine alors qu'il a dû passer du temps avant de finaliser cette nouvelle.
Aussi, l'on retrouve chez Maupassant cette critique de la bourgeoisie qui, comme je le vois, en hérisse certains. Il faut se souvenir que la bourgeoisie est très critiquée au dix-neuvième siècle, mais c'est aussi parce qu'en ce siècle, la bourgeoisie est triomphante.
De même, cette nouvelle révèle l'hypocrisie, la cruauté qui caractérisent chaque être humain lorsqu'il se sent menacé.
A lire si ce n'est pas déjà fait.

Huis clos révélateur

8 étoiles

Critique de Millepages (Bruxelles, Inscrit le 26 mai 2010, 58 ans) - 17 mars 2012

Cette nouvelle a pour cadre la guerre franco-prussienne, aux désagréments de laquelle une dizaine de citoyens français tentent d'échapper en quittant Rouen pour Dieppe. Un coup d'œil sur la carte laisse entrevoir un voyage assez long en diligence et de surcroît par des routes enneigées, puisque l'action se situe en hiver 1870-1871.

Ces 10 personnes, des commerçants bourgeois, deux religieuses et une femme du peuple, vont donc passer un bon bout de temps confinés ensemble. Suffisamment de temps pour que les langues, les caractères et les âmes se délient. Et ce n'est qu'une demi-surprise de constater que la fille du peuple, une prostituée affublée du sobriquet de Boule de suif que lui vaut son embonpoint, fait montre de plus de principe et de grandeur que ceux dont le parcours a été ô combien plus enviable.

La générosité et la franchise de l'une est ici opposée à la sécheresse et à l'hypocrisie des autres dans une description sans doute exacerbée par le huis clos.

tous égoïstes!!!

5 étoiles

Critique de La-lectrice-en-chef (, Inscrite le 4 janvier 2012, 20 ans) - 2 février 2012

c'est une nouvelle poignante qui raconte l'histoire d'une prostituée qui part pour fuir l'occupation prussienne avec un groupe de voyageurs (ils sont 10 au total) mais en arrivant à l'auberge l'officier prussien refuse de les laisser repartir. pour cela boule de suif doit coucher avec lui mais celle-ci refuse puis accepte pour le bonheur de tous qui après refusent de lui adresser la parole. c'est une histoire très courte et très bien racontée mais elle est très triste aussi car boule de suif aide les autres voyageurs qui à la fin de la nouvelle ne lui adressent plus la parole. je trouve que la fin est marquante car la dernière image que l'on a en tête à la fin c'est celle de boule de suif en train de pleurer dans la voiture avec tous les autres personnages en train de manger et de rigoler. c'est une histoire triste

Un peu convenu...

5 étoiles

Critique de Henri Cachia (LILLE, Inscrit le 22 octobre 2008, 55 ans) - 9 juin 2011

Presque inconditionnel de Maupassant, je trouve que dans cette nouvelle il force un peu trop le trait des méchants bourgeois, et de la gentille fille du peuple. On s'attend à ce que cela se passe de la sorte;pas de surprise!
Un peu caricatural...
J'ai pris assez peu de plaisir...Contrairement à Pierre et Jean (il est vrai que c'est davantage un roman), et que Maupassant a pu à loisir développer finement la souffrance psychologique de Pierre.

ah ces bourgeois...

8 étoiles

Critique de Krapouto (Angouleme Charente, Inscrit le 4 mars 2008, 72 ans) - 4 mai 2011

Ils ont tous les défauts, et Boule-de-suif est un personnage bien sympathique. C'est elle seule qui a le sens de l'honneur. Car son "dévouement" n'aurait pas fait l'histoire, si ce n'était un prussien.La deuxième partie est révoltante, pauvre Boule-de-suif, elle aurait bien mérité un peu de reconnaissance..

C'est une nouvelle, et bien qu'elle soit plus étoffée que celles qui suivent, c'est un peu court à mon goût. Cette histoire méritait une suite pour en faire un roman, bien adapté au style de Maupassant.

La condition des grands

8 étoiles

Critique de Adrien34 (, Inscrit le 18 janvier 2009, 27 ans) - 10 juin 2010

L'histoire de la bourgeoisie pédante et hautaine ne mettant jamais ses mains dans la boue pour autrui et laissant la populace se noyer dans leur condition sociale.

De l'hypocrisie

9 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 33 ans) - 17 mars 2010

Boule de Suif est la nouvelle, plutôt le premier écrit, qui a fait rentrer Guy de Maupassant dans le monde de la littérature. Publié en 1880, on peut remarquer que sa carrière dura une dizaine d'années seulement avant de mourir complétement fou en 1893 alors qu'il n'était âgé que de 43 ans.

Dans Boule de Suif, il situe l'action pendant l'hiver 1870-1871 durant la guerre franco-prussienne. Dix personnes, des bourgeois pour la plupart, fuient Rouen en diligence pour gagner Dieppe. Durant le voyage, affamés, ils dévoreront les provisions que Boule de Suif, une prostituée, avait eu la présence d'esprit d'emporter. Ils font escale dans une auberge à Tôtes et ne pourront en partir. En effet, un Prussien exigera de passer la nuit avec Boule de Suif, ce qu'elle refusera catégoriquement. Finalement sous la pression des autres voyageurs, elle se sacrifiera.

Là, où le livre est révoltant, c'est durant la 2eme partie du voyage qui clôt la nouvelle. Les rôles s'inversent. Seule Boule de Suif a oublié de prendre de quoi manger. Personne ne partagera avec elle. Pire encore, elle se fera humilier puisqu'on lui rappelle sa condition.

Maupassant pointe ici l'égoïsme et le manque de reconnaissance des bourgeois. Le final est à la fois cruel et tragique. Au fond, pas sûr que les choses seraient différentes aujourd'hui 140 ans plus tard.

Impressionnée...

9 étoiles

Critique de Opalescente (, Inscrite le 8 novembre 2005, 35 ans) - 18 novembre 2008

Par tant de virtuosité. Maupassant, que je connaissais déjà par des nouvelles campagnardes que je n'estimais pas particulièrement, m'a cette fois-ci laissée sans voix avec sa "Boule de Suif". Observateur acerbe et sans illusion de ses contemporains, il brosse un portrait social complexe et juste, d'un grande cruauté où le lecteur indigné ne peut que crier son écœurement face au dénouement.
Les autres nouvelles, de bonne qualité, mais moins touffues sont plus anecdotiques. La Dot, le Lit 29, Rose, l'Aveu, La Parure. Elles ont toutes en commun d'être axées sur la médiocrité et l'attitude généralement méprisable et vile des gens, exceptée Rose, qui, de facture un peu plus classique, ne provoqua pas vraiment d'enthousiasme chez moi.
C'est donc un excellent recueil qui se lit vite, mais j'ai toutefois été parfois dérangée par la misogynie de l'auteur.

L'incontournable de Maupassant

10 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 4 août 2008

Après avoir lu plusieurs recueils de l’auteur, Boule de Suif est toujours ma nouvelle préférée. Je l’ai lu pour un cours à l’école, c’est ma première nouvelle que j’ai lue de l’auteur. Je crois que je ne serais jamais assez reconnaissante envers celle qui me l’a fait découvrir, Boule de Suif fait partie des lectures qui m’ont fait aimer la littérature.

Boule de Suif est cette prostituée qui se refuse à un commandant prussien par principe patriotique. Que de frustration que j’ai ressenti face à l’hypocrisie, la lâcheté et l’injustice envers notre Boule de Suif toute ronde :

« La femme, une de celles appelées galantes, était célèbre par son embonpoint précoce qui lui avait valu le surnom de Boule de Suif. Petite, ronde de partout, grasse à lard, avec des doigts bouffis, étranglés aux phalanges, pareils à des chapelets de courtes saucisses ; avec une peau luisante et tendue, une gorge énorme qui saillait sous sa robe, elle restait cependant appétissante et courue, tant sa fraîcheur faisait plaisir à voir. Sa figure était une pomme rouge, un bouton de pivoine prêt à fleurir ; et là-dedans s’ouvraient, en haut, deux yeux noirs magnifiques, ombragés de grands cils épais qui mettaient une ombre dedans ; en bas, une bouche charmante, étroite, humide pour le baiser, meublée de quenottes luisantes et microscopiques.

Elle était de plus, disait-on, pleine de qualités inappréciables. »

La finale est d'une rare beauté tragique. C’est une lecture marquante. Je l’ai relu à plusieurs reprises et mes sentiments sont toujours aussi vifs !

bon livre

10 étoiles

Critique de Livreblanc (, Inscrit le 17 février 2008, 23 ans) - 10 mars 2008

Maupassant est un très bon auteur.
Ce livre est très bon !!!
J' aime ce style d' écriture.

Ca ne passe pas.

2 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 7 juillet 2007

Désolé de ne pas me joindre aux critiques dithyrambiques.
De ma carrière de lecteur, des centaines d'ouvrages, boule de suif sera l'un des seuls que je n'ai pas lu jusqu'au bout.
C'est le principe de la nouvelle, mais les histoires sont trop courtes et manquent de développement.
Le style ne m'accroche pas et je ne trouve pas ce livre très intéressant.
Peut être y reviendrai-je ultérieurement, ce dont je doute.
Je ne connaissais pas, je suis venu à Maupassant et je repars déçu.
Tant pis et bonne lecture à ceux qui aiment.

Sociale épopée.

8 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 61 ans) - 28 juillet 2006

Magnifique écriture que celle de Maupassant, au service, là comme dans de nombreux autres cas, de la dénonciation de conventions bourgeoises, de l’hypocrisie bien-pensante. Ce qui pourrait n’être que du « politiquement-correct » avant l’heure, de la « bien-pensance » de gauche, prend ici le corps d’une vraie histoire, avec des personnages de chair aux … défauts clairement marqués !
C’est la guerre de 1870. L’hiver. La France est envahie par les Prussiens. A Rouen, envahi par les prussiens, des notables bourgeois veulent se réfugier au Havre. Ils obtiennent de l’occupant, petites compromissions déja, l’autorisation d’affrêter une diligence pour Dieppe, avec l’idée ultime de prendre là-bas le bateau pour Le Havre, non occupé. Au petit matin, sous la neige, le théâtre se met en place : trois couples de notables, tous plus odieux et suffisants les uns que les autres, deux religieuses (pas le beau rôle non plus !), un « démoc » (démocrate forcément ennemi des bourgeois) et Boule de Suif donc. Boule de Suif dont la profession, il faut bien le dire, la marginalise dans l’habitacle de la diligence. Boule de Suif est prostituée, et connue comme telle.
Maupassant se régale à dérouler son histoire au point de ne nous faire apparaître sympathique que Boule de Suif, tous les autres à des degrés divers sombrant dans la lâcheté, la bêtise, la méchanceté …
Ce serait un véritable plaisir que de raconter l’huis-clôs, dans la diligence d’abord puis à Tôtes, village où il vont rester bloquer plusieurs jours du fait de la « résistance » de Boule de Suif à ne point accorder ses faveurs à un officier prussien. Et croyez-vous que son héroïsme et sa ténacité seront récompensés ? Je vous laisse deviner tout en vous rappelent toutefois que nous sommes dans du Maupassant !
Du bonheur de lecture. On est dans la diligence, on est à Tôtes. On est même Boule de Suif.

Touchante!

7 étoiles

Critique de K-mi (, Inscrite le 19 juin 2005, 27 ans) - 20 juin 2005

La prostituée est réellement attachante, ses compagnons de route révoltants et détestables.
Un petit bout de femme avec un sens moral étonnamment touchant.

Maupassant comme on l'aime

9 étoiles

Critique de Oxymore (Nantes, Inscrit le 25 mars 2005, 45 ans) - 31 mars 2005

Boule de suif est un classique; étudié au collège, adapté à la télévision, bref un monument. Boule de suif c'est cette petite bonne femme de "mauvaise vie" qui prend part au voyage de notables normands pendant la commune. Tout est dit dans cette oeuvre; on y voit la lâcheté, l'arrogance, la véritable vertu d'un bout de femme....et tout cela au milieu d'eune guerre qui a marqué, des uhlans, des auberges normandes qui sentent le fumet....Et quelle femme que cette boule de suif !!

Trop triste pour moi...

3 étoiles

Critique de Mademoiselle (, Inscrite le 29 mars 2004, 30 ans) - 23 mars 2005

J'ai étudié ce recueil de nouvelles en cours de français. J'ai trouvé ça parfois un peu indigeste, cette écriture trop vieillotte. La seule que j'ai assez aimé est "Mademoiselle Fifi", peut-être parce que c'est celle qui finit le moins mal.

Formidable ! ! !

9 étoiles

Critique de Polimnye (, Inscrite le 26 novembre 2004, 27 ans) - 28 novembre 2004

"Boule de Suif" est l'histoire touchante d'une prostituée!
Elle a le coeur tendre et le sens des valeurs.
Beaucoup plus noble que ces compagnons de voyage , elle leur laissera ses vivres et leur liberté.
Très belle histoire à lire et à relire encore des milliers de fois!

SUPERBE

10 étoiles

Critique de Panache (Le Perreux sur Marne, Inscrite le 9 juin 2002, 29 ans) - 16 octobre 2002

on me l'a donné à lire au collège! je l'ai trouvé génial! Lisez et dites-moi si ça vous a plu!

Une merveille ?...

9 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 15 octobre 2002

Ah, oui !... Comme la plupart des nouvelles de Maupassant et comme son toman "Bel ami". Un sens de l'observation, ainsi que de l'âme humaine, particulièrement développé auquel il convient d'ajouter une énorme qualité d'écriture.
Un très grand écrivain du dix neuvième et un très grand écrivain tout court ! A lire sans aucun doute !...

Superbe petite nouvelle

9 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans) - 10 octobre 2002

Cette petite nouvelle est en effet sublime. En tout cas, moi, elle m'a beaucoup touchée car on trouve dans cette histoire des notions toujours d'actualité telles que l'hypocrisie. Je pense qu'il faudrait lire cette nouvelles à tous les adolescents...

un maître du suspense

10 étoiles

Critique de Macréon (la hulpe, Inscrit le 7 mars 2001, 83 ans) - 8 avril 2001

L'enthousiaste critique de Petoman est très bien complétée par l'ami Jules : l'hypocrisie est partout . Du temps où j'étais collégien, je me souviens que notre " titulaire " ou notre professeur de français nous lisait, en fin de trimestre, des nouvelles de Maupassant dont Boule de suif . Nous étions captivés par cet auteur, les histoires que notre professeur nous lisait étaient pour nous une fête .Cela nous changeait de nos pensums scolaires quotidiens.
Maupassant n'a pas vieilli. A l'époque dont je vous parle, nous autres, adolescents, étions fascinés par le côté un peu trouble des nouvelles du grand écrivain; son côté pessimiste, naturaliste bien entendu, " glacé " n'était pas pour nous déplaire .
Maupassant a eu de nombreux imitateurs, mais aucun n'est arrivé à l'égaler.
Son secret :?A part une sobriété exemplaire, il y avait aussi le choix des sujets, étranges, qui allaient loin, qui donnaient à penser et à rêver . Son secret ? En fait, indéchiffrable ...

Un sommet !

10 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 4 avril 2001

Cette oeuvre est véritablement un sommet du conte, par un des plus grands spécialistes de la langue française ! Bravo pour cette critique. Je m'élève cependant un rien contre le "jugement" porté contre la bourgeoisie... Celle-ci est indiscutablement concernée dans cette oeuvre, mais qui peut penser qu'elle aurait l'exclusivité de ce type de comportement ?... Il faudrait être aveugle pour le prétendre ! Il n'existe aucune barrière de classe à l'égoïsme, à l'hypocrisie et la connerie humaine !... Dans le livre de Paul Lombard "Un petit monde", c'est une certaine Fifi, non prostituée, qui se fait tondre pour être tombée amoureuse d'un allemand en 43. Et elle subira bien plus que la tonte !... On la promènera nue dans les rues de Marseille vers un âne au nom de la vérité bien connue que "si elle pouvait baiser avec un boche, elle pouvait tout aussi bien le faire avec un âne" !... Et c'est le "petit peuple" de Marseille qui mène seul la danse !... Cette histoire a, malheureusement, l'avantage d'être authentique !... Et elle ne doit pas être la seule du genre...

Forums: Boule de suif

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Boule de suif".