Le Bourgeois de Paris de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

Le Bourgeois de Paris de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire , Littérature => Russe

Critiqué par Jules, le 7 décembre 2004 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 2 773  (depuis Novembre 2007)

Une certaine vision de l'Occident

Dostoïevski haïssait le catholicisme comme il haïssait les sociétés occidentales. A ses yeux seule la religion orthodoxe et le peuple russe avaient réellement quelque chose à transmettre au reste du monde.

A son retour du bagne il rejettera totalement le nihilisme et en voudra beaucoup à tous ceux qui tendront à copier l’Occident. A ses yeux, celui-ci allait se perdre dans le scientisme ou le socialisme, aussi dangereux pour lui l’un que l’autre.

Dans cet ouvrage il reprochera surtout aux Français leur légèreté et cette volonté, typiquement occidentale de vouloir faire passer l’individu avant tout autre chose. Il reprochera également cet individualisme aux Anglais.

Il décrit Londres comme une ville qui bouge dans tous les sens où l’air est saturé de fumées et de charbon, la Tamise totalement polluée. Mais le commerce semble y triompher et cela ressemble à une victoire.

Mais attention !… Pour lui « C’est un tableau biblique, une sorte de Babylone, une prophétie de l’Apocalypse qui s’accomplit sous vos yeux. Ce qu’il y voit, lui, c’est un peuple qui boit et mange et « Tous sont ivres, mais sans gaîté, sombrement, lourdement, et tous sont si étrangement taciturnes…. Tous ont hâte de s’enivrer jusqu’à perdre conscience… »

Oui, l’Occident prône la fraternité, mais la réalité est qu’elle n’est arrivée qu’à développer l’individualisme, le culte de chacun pour son Moi et ses droits à lui !…

Alors le socialisme tente de modifier tout cela, mais comme il n’existe pas de véritable fraternité, il tente de la créer et raconte les profits que chacun pourrait tirer de la communauté qu’il créerait. Mais avant d’y arriver, chacun devrait abandonner une partie de lui-même au tout !…

Quant aux Français, ils poussent l’ordre bourgeois le plus loin possible puis, repus, ils se mettent à craindre pour tout ce qu’ils possèdent !… Pour Dostoïevski les bourgeois français peuvent être honnête mais ils « … ont complètement perdu tout sentiment d’honneur, et c’est pour cette raison qu’ils s’avilissent sans savoir ce qu’ils font de la vertu. »

Ceci ne sont que quelques extraits de la pensée de l’auteur et il aborde encore bien d’autres sujets, tous négatifs en finale.

Mais, si tout n’est pas faux, il est aussi certain que l’auteur est loin d’être objectif !… Parfois sa pensée est par trop schématique. Il n’empêche que certaines idées valent la peine d’être lues…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le Bourgeois de Paris

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Bourgeois de Paris".