Histoires inédites du Petit Nicolas, Tome 1 : de Jean-Jacques Sempé, René Goscinny (Scénario)

Histoires inédites du Petit Nicolas, Tome 1 : de Jean-Jacques Sempé, René Goscinny (Scénario)

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Mademoiselle, le 3 novembre 2004 (Inscrite le 29 mars 2004, 30 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (574ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 5 085  (depuis Novembre 2007)

Le retour du plus célèbre petit écolier

Je m'attendais à ce que la critique de ce livre ait déjà été faite et je suis surprise d'avoir l'honneur d'être la première à en parler.

Je ne peux pas vous faire un résumé, les histoires du petit Nicolas étant indépendantes les unes des autres. Vous y retrouverez tous ses copains (Alceste, celui qui est gros et qui mange tout le temps ou Geoffroy, qui a un papa très riche...). Il y a évidemment les parents qui se disputent pour se réconcilier aussitôt, Marie-Edwige, avec qui il se mariera plus tard ou encore Mr Blédurt le voisin avec qui le papa de Nicolas se dispute tout le temps.

J'ai lu tous les livres du petit Nicolas et je n'ai pas été déçue par celui-là. Il est long, 80 histoires quand même, et on peut le lire par petite dose (pour ne pas risquer l'overdose). Pour les soirées d'hiver, c'est l'idéal. J'ai franchement beaucoup rigolé même si par moment j'ai lâché un peu le livre car je saturais un peu.

Mais ça n'empêche pas que je le recommande fortement car il vaut vraiment le détour si vous êtes amateur du Petit Nicolas.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Histoires inédites du petit Nicolas
  Histoires inédites / Sempé, Goscinny
  • Histoires inédites du Petit Nicolas, Tome 1 :

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Souvenirs...

7 étoiles

Critique de Bernard2 (ARAMITS, Inscrit le 13 mai 2004, 68 ans) - 28 novembre 2013

C'est une chance que ces histoires, qui n'étaient pas publiées, aient pu être sauvées et nous soient aujourd'hui proposées. Quatre-vingts histoires ! Un régal à consommer à petite dose, en se rappelant l'époque où l'on attendait la sortie de notre hebdomadaire préféré pour retrouver le Petit Nicolas et ses copains.
Posologie : une histoire chaque soir avant de s'endormir. De quoi faire ensuite de beaux rêves, pendant deux mois et demi... en se souvenant de notre jeunesse.

Des bêtises rien que des bêtises!

9 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 32 ans) - 22 juillet 2010

Encore un tome d'histoires inédites du Petit Nicolas et il est savoureux. J'ai beaucoup apprécié la naïveté qui ressort de ce récit. On a vraiment l'impression de redevenir un enfant, de penser et de réagir comme tel. Et dans ce monde de brutes ;-) quel bonheur c'est!

On y retrouve les personnages habituels de ses histoires, Nicolas, ses amis, sa famille et le corps professoral de son école.

Cet ouvrage compte seize histoires toutes plus sympathiques les unes que les autres. On se surprend souvent à sourire soit parce qu'une histoire est cocasse, soit parce qu'elle nous rappelle des souvenirs ;-).

Laissez-vous porter! Vous allez retrouver votre enfance et je suis certaine que vous adorerez retrouver cette ambiance simple et douce! Je conseille vraiment ce livre aux petits mais aussi aux grands enfants. C'est un véritable bol d'air frais!

Un régal !

10 étoiles

Critique de CC.RIDER (, Inscrit le 31 octobre 2005, 59 ans) - 12 août 2007

Le petit Nicolas était un des personnages préférés du regretté René Goscinny qui nous a quitté en novembre 1977, il y a presque 30 ans déjà. Les éditions IMAV ont eu l’excellente idée de publier ces 80 histoires inédites et écrites il y a donc bien longtemps. On y retrouve un monde à jamais disparu, celui des années 50 avec le tout début du confort moderne : les premières voitures, les premiers téléphones, les premiers postes de télévision, les départs en vacances qui se transforment en véritables expéditions sans oublier les invitations ritualisées, les enfants bien sages et les habits du dimanche… On y redécouvre un art de vivre qui n’a rien à voir avec celui d’aujourd’hui.
René Goscinny savait merveilleusement faire parler son petit héros et lui faire découvrir le monde avec des yeux naïfs, amusés ou moqueurs. En effet, le petit Nicolas est bien un enfant de cette époque, rêveur, un peu capricieux, heureux de tout et souvent à l’origine d’un tas de catastrophes involontaires. Ses copains, Alceste le boulimique, toujours un sandwich ou un gâteau à la bouche est son meilleur ami. Mais, il y a aussi dans son monde, Geoffroy, le fils de grand bourgeois couvert de jouets par son père, Agnan, le premier de la classe et le chouchou de la maîtresse et quelques filles souvent très chipies exceptée Marie-Edwige, sa blonde voisine pour qui Nicolas éprouve un tendre sentiment.
Chaque histoire est une sorte de courte nouvelle, pleine d’humour et de petits évènements de la vie de tous les jour croqués sur le vif et retranscrits dans un langage d’enfant. L’humour malicieux de Goscinny nous y présente enfants et adultes tels qu’ils sont, c'est-à-dire, c'est-à-dire pas toujours très reluisants. Un régal !

Le Petit Nicolas, c'est rien chouette !

10 étoiles

Critique de Lalalaire (Vendée, Inscrite le 12 janvier 2005, 36 ans) - 21 avril 2006

C'est frais, c'est drôle et on se laisse emporter par ses petits rien de la vie quotidienne que nous raconte si bien Nicolas, avec ses mots à lui - si authentiques !

Et contrairement à ce que j'ai pu lire, non, "Le Petit Nicolas" ce n'est pas que pour les enfants ! Au contraire ! Car Nicolas décrit avec ses yeux d'enfant des relations humaines qui lui échappent. C'est pourquoi une relecture par des adultes est tout aussi plaisante.

Messieurs Goscinny et Sempé, merci encore pour ces 80 moments de bonheur ... car qu'on se le dise, le petit Nicolas, c'est terrible !

La naïveté, la pureté et l'innocence

10 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans) - 2 avril 2006

Les textes de Goscinny sont intemporels, parce que ses personnages pleins de fraîcheur sont éternels. Depuis l'invention de la cour de récré, probablement par un obscur baron de Charlemagne, il y a toujours, toujours des Agnan, des Geoffroy et des petits Nicolas, des surveillants surnommés "le Bouillon", parce qu'il disent "regardez-moi dans les yeux."

Goscinny en fin observateur de l'espèce humaine a remarqué qu'il y a très peu de choses qui séparent les garnements de chaque génération, jusqu'au jour où ils grandissent et deviennent à leur tour surveillants ou profs. Et ceux qui ont oublié leur enfance, leur cour de récré, alors? Il ne leur reste qu'à prendre du prozac.

Drôle, mais pas indispensable...

6 étoiles

Critique de Elyria (, Inscrite le 25 mars 2006, 26 ans) - 1 avril 2006

Des histoires toujours aussi amusantes avec les mêmes amis; mais pas indispensable non plus pour bien rigoler!

Le Petit Nicolas, un garçonnet adorable

9 étoiles

Critique de Manon (Paris, Inscrite le 31 juillet 2005, 28 ans) - 5 août 2005

J'ai eu ces histoires inédites pour Noël et j'ai été ravie. Quel plaisir de retrouver Le Petit Nicolas et ses copains (Alceste, Geoffroy, Maixent, Eudes, Joachim et bien sûr Marie Edwidge, la bourreau des coeurs ;-) !) ... Ces petits bonhommes sont trop ! Trop drôles, mignons, touchants, adorables... à croquer ! Et les dessins de Sempé, parfaitement adaptés, rajoutent une touche d'humour à chaque histoire croustillante. Bref, c'est drôlement chouette !

A dévorer et à lire et relire sans modération !

Ah ce petit

10 étoiles

Critique de Vivelaplongee (waremme, Inscrite le 24 octobre 2004, 26 ans) - 13 novembre 2004

Tout le monde connait le petit Nicolas non? Ben vous étiez sur Mars alors !!! Avec toutes ses histoires dans ce livre j'adore quoi lol 80 moments de bonheur à la seconde ... J'ai lu tout d'un coup, impossible de le refermer A vous de juger

Nostalgie, quand tu nous tiens !

9 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans) - 7 novembre 2004

Qui ne connaît pas le Petit Nicolas ?! Des mots magiques qui font briller les yeux et éclore des sourires. Un classique populaire qui ne prend pas une ride au fil du temps qui passe et se refile de génération en génération. J'avoue, je suis fan.
Le plaisir est toujours identique face au langage magique de Goscinny et à la plume attachante de Sempé. Belle idée de publier ces 80 histoires inédites qui dormaient depuis quarante ans dans des cartons qu'Anne Goscinny a retrouvés un peu par hasard.
Nous voici à nouveau avec Alceste, Eudes et Agnan, avec la maîtresse d'école, avec les copains de récré, avec les bêtises en tout genre. Des petits êtres amusants et intemporels qui évoluent dans un espèce d'univers rassurant pas vraiment en phase avec les réalités violentes de l'école actuelle, mais peu importe, c'est ça qui est bon, se retrouver au chaud en terrain connu et sécurisant. Et ça me fait plaisir, vraiment, de faire découvrir à mon marsu des histoires qui ont baigné mon enfance et que j'ai lues et relues jusqu'à plus soif.

Un extrait de la nouvelle "Ce que nous ferons plus tard":
"Clotaire nous a dit que lui, il aimerait bien être pompier, à cause du camion rouge et du casque ; ça, ça m'a étonné, parce que je croyais que Clotaire voulait être coureur cycliste ; il a un vélo jaune et il s'entraîne depuis longtemps pour faire le Tour de France.
- Bien sûr, m'a dit Clotaire, mais il n'y a pas tout le temps des courses. Je serai pompier entre les épreuves.
Joachim, lui, préférait être capitaine d'un bateau de guerre. On fait de chouettes voyages et on a un uniforme avec une casquette et des tas de galons partout.
- Et puis, nous a dit Joachim, chaque fois que je reviendrais à la maison, mes parents seraient drôlement fiers et ils feraient un banquet en mon honneur.
- Et toi, qu'est-ce que tu feras? j'ai demandé à Alceste.
- Moi, j'irai au banquet de Joachim, m'a répondu Alceste."

Forums: Histoires inédites du Petit Nicolas, Tome 1 :