Deux jours à tuer de François d' Epenoux

Deux jours à tuer de François d' Epenoux

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Clarabel, le 6 septembre 2004 (Inscrite le 25 février 2004, 43 ans)
La note : 1 étoiles
Moyenne des notes : 4 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (48 781ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 899  (depuis Novembre 2007)

Ark, répugnant ...

Bof, que dire de ce roman qui m'a pompé l'air magistralement ?! Une histoire grotesque, qui glace le sang : Antoine, marié à Cécile et père de trois enfants, un bon job, une belle maison et une vie merveilleusement confortable, décide de tout foutre en l'air en deux jours. Tout saboter. Tout envoyer en l'air. Deux jours à tuer, c'est le cas de le dire. Tuer quoi ? le temps, la famille, les amis et sa propre dignité. Si cela se nomme ainsi.. Car moi, un type qui décide de saccager les siens et les êtres qui lui sont proches, sous couvert de les épargner, je trouve ça répugnant ! Grotesque, minable, pitoyable et dégoûtant. Car pourquoi Antoine décide de tout plaquer ? Longtemps on nous laisse croire qu'il quitte sa femme pour une autre, une amie d'enfance, belle, brillante et fatalement irrésistible. Sans compter la bonne copine qui a surpris le couple illégitime en plein instant d'intimité et qui s'empresse de téléphoner à l'épouse-amie pour tout lui dire ... Bref, ça se passe de commentaires. N'y-a-t-il qu'un homme pour s'imaginer ça ? pour écrire une chose pareille ? Et ce livre s'adresse-t-il à la gent masculine, seule capable de comprendre cette pseudo ambiguïté masculine ? Car franchement je n'ai pas compris le leitmotiv de ce "pauvre petit bonhomme riche et bien-portant qui découvre que la vie passe vraiment trop vite et que, avant d'être un vieillard incontinent, il faut se dépêcher d'aller se culbuter quelques jeunettes toutes fraîches"... En fin de roman, une autre vérité apparaît mais elle n'éclaire pas tout autant, ni elle n'excuse, ne pardonne, ne justifie un tel comportement. Si vous poussez la curiosité de lire ce livre, vous serez saisi d'horreur, d'effroi, de dégoût et d'incompréhension. A moins, finalement, d'être un homme et de demeurer solidaire ?.. Mais bof, c'est minable !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

TRES BELLE ECRITURE

7 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 52 ans) - 21 mai 2010

J'ai vraiment beaucoup aimé lire ce livre, il est vrai que le thème et surtout la façon dont il est traité par François d'EPENOUX ne sont ni simples, ni habituels, mais c'est vraiment très bien écrit et cela aide à la lecture du livre.

L'histoire racontée par l'auteur sort en effet des chemins balisés et peut parfois choquer par ses descriptions très crues et très réalistes, mais à la fin du livre on comprend le comment du pourquoi des agissements d'Antoine dans ce roman.

Le livre vaut vraiment la peine d'être lu, si pas pour l'histoire, alors juste pour apprécier le réel talent d'écrivain de cet auteur trop peu connu à mon humble avis... le tout dans un petit livre qui se lit en quelques heures...

On peut ne pas aimer l'histoire, mais en tout cas que c'est bien écrit!..

Un livre qui me laisse perplexe et choquée...

4 étoiles

Critique de Boitahel (Paris, Inscrite le 27 janvier 2010, 35 ans) - 7 avril 2010

Là, je ne comprends pas...je dois sans doute vivre dans le monde des bisounours parce que ce livre m'a réellement choquée!!!

On ne comprend pas la violence d'Antoine ni envers ses amis, ni envers sa femme, encore moins envers ses enfants!!
L'explication véritable est donnée à la fin du livre, mais je pense qu'elle n'excuse un tel débordement de violence!!

J'ai au départ vu le film avec Albert Dupontel, son interprétation m'a donné envie de lire le livre... mais sans les images imposées par le film, le personnage d'Antoine est réellement horrifiant à lire!! Le film le rend presque plus doux!

Je ne suis pas certaine que cette réaction soit celle de tout le monde : il réussit à foutre en l'air plus de 40 ans de sa vie (pardon pour l'expression), et il finit par mourir tout seul, détesté de tous, sauf de son médecin (mais c'est normal, c'est son travail que d'accompagner les malades en phase terminale!!).
Il bousille des années d'amitié, de mariage et laisse derrière lui une femme décomposée, des enfants certainement très traumatisés et des amis... non pardon, à la fin, il n'a plus d'amis!!

Là où les bras m'en tombent, c'est le passage où il bat ses enfants!! On peut comprendre la démarche de vouloir minimiser les souffrances de ceux qui restent, mais par pitié, on ne peut pas battre ses enfants en invoquant ce prétexte!!!
Au risque de choquer, j'ai envie de dire : le jour où il meurt, il meurt... mais après ses enfants ont encore au moins 60 ans de vie devant eux... Comment se construit-on avec un père qui laisse une image aussi désastreuse derrière lui??

Cela dit, il n'y a pas que du négatif dans ce livre...avec une intrigue comme celle-là, j'ai été surprise par le style de l'auteur (c'est mon premier roman de François d'Epernoux) et la manière presque "naturelle" de décrire les scènes et de retranscrire les dialogues! Pour le coup, c'est réussi!!

Au final, je conseille davantage de voir le film (même nom que le livre) pour les talents d'acteur d'Albert Dupontel! Le livre seul est vraiment dur à encaisser!

Forums: Deux jours à tuer

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  "Deux jours à tuer" Film de Jean Becker 3 Killeur.extreme 21 novembre 2008 @ 10:03

Autres discussion autour de Deux jours à tuer »