Arsène Guillot de Prosper Mérimée

Arsène Guillot de Prosper Mérimée

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Veneziano, le 21 février 2020 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 42 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 509 

Splendeurs et misères de l'amour

Madame de Piennes, jeune et belle femme très pieuse, vient se recueillir à l'église, comme tous les jours. Elle remarque une autre jeune femme, fort maigre et nerveuse, tentant des efforts vestimentaires, qui souhaite déposer un cierge pour un motif semblant relever d'une superstition populaire. Quelques jours plus tard, elle apprend que la pauvre s'est jetée de la fenêtre et entreprend de lui venir en aide, son devoir de charité l'y invitant. Elle mandate le médecin pour s'en occuper. Elle peut se sortir de ses fractures, mais reste très fragile. Il ressort d'un échange avec l'intéressée qu'elle est poussée au désespoir par une condamnation à la "galanterie" par l'homme qu'elle adore. Jean-Max de Salligny, revenant d'Italie, vient saluer la dame-patronnesse qui comprend le lien qu'il détient avec la victime, tout comme le fameux personnage éponyme de la nouvelle, Arsène Guillot, qui aime la jeune femme de façon romantique et qui vient à mourir.
Cette nouvelle déconcerte par la gravité des sujets abordés, la prostitution, indicible à l'époque, et l'amour passionné à rebondissements. Cette oeuvre courte fait oeuvre de psychologie, d'analyse sociologique, d'une volonté de narration haletante et d'une ironie à peine larvée de la pratique religieuse. Il n'est pas dénué de beaux sentiments et fulgurances amoureuses. Beaucoup de choses s'y trouvent donc mêlés ; c'en est marquant.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Arsène Guillot

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Arsène Guillot".