Vinifera - tome 8 : BIO, le vin de la discorde de Eric Corbeyran (Scénario), Fabien Rodhain (Scénario), Federico Pietrobon (Dessin)

Vinifera - tome 8 : BIO, le vin de la discorde de Eric Corbeyran (Scénario), Fabien Rodhain (Scénario), Federico Pietrobon (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Divers

Critiqué par Blue Boy, le 11 janvier 2020 (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 273 

Instructif pour les amateurs de vins

Depuis quelques années, un jeune couple de viticulteurs a tenté l’aventure du vin bio. Pourtant, les doutes pointent, menaçant l’équilibre du couple. Elle, réaliste, accepte de faire des concessions en vendant une partie de leur production en supermarché. Lui, idéaliste, voudrait aller plus loin en poussant leur éthique au maximum : élimination totale du soufre, circuits courts…

Scénariste extrêmement prolifique, dont l’œuvre la plus connue restera « Le Chant des Stryges », Eric Corbeyran, passionné par le vin et la viticulture, n’hésite pas à réaliser des ouvrages de commande, comme c’est le cas avec cette collection, « Vinifera », inaugurée par Glénat l’an dernier. Ce projet pour le moins encyclopédique prévoit la publication de trente albums sur le sujet (avec des dessinateurs différents), de l’Antiquité à nos jours ! Avant cela, Corbeyran avait déjà produit « Châteaux Bordeaux », « In Vino Veritas » ou encore « Le Sang de la vigne »…

Avec « BIO, le fin de la discorde », huitième volet de la série, le scénariste marseillais aborde, en collaboration avec Fabien Rodhain, la viticulture biologique par le truchement d’un jeune couple qui doit se battre pour imposer sa vision du métier, entre son désir d’éthique et les impératifs pécuniaires. La narration, sans être remarquable – l’ouvrage se veut d’abord didactique et l’auteur connaît bien son sujet – reste crédible et bien construite, avec quelques concessions romanesques voire vaudevillesques un peu déplacées. Néanmoins, les amateurs de vin soucieux de déguster « propre » en tireront quantité d’informations utiles pour affiner leurs habitudes de consommation. Dommage que le dessin de Federico Pietrobon, qui se veut réaliste, n’ait qu’un intérêt artistique plus que limité, évoquant un mauvais roman-photo ou une brochure publicitaire des témoins de Jéhovah.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Vinifera

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Vinifera - tome 8 : BIO, le vin de la discorde

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Vinifera - tome 8 : BIO, le vin de la discorde".