Les morts ont du souci à se faire de Hannah Dennison

Les morts ont du souci à se faire de Hannah Dennison
(Murderous Mayhem at Honeychurch Hall)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Missef, le 26 décembre 2019 (Inscrite le 5 mars 2007, 55 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 935 

Mystères, secrets et petits meurtres à la sauce british.

Résumé éditeur: Branle-bas de combat à Honeychurch ! Le domaine, en pleine ébullition, s'apprête à accueillir la reconstitution d'une célèbre bataille. Mais la fête a du plomb dans l'aile quand on découvre le squelette d'une femme, une dague plantée dans un os...
Kat Stanford, enquêtrice à ses heures perdues, n'a pas d'autre choix que de reprendre du service. Et elle a fort à faire pour ramener le calme dans le village qui doit également faire face à une étrange épidémie de vols et de chantages.
Tout va de mal en pis quand la mère de Kat, qui écrit en secret des romans érotiques, se voit dérober son dernier manuscrit. Quelqu'un chercherait-il à la faire chanter ? À moins qu'un mystérieux manipulateur agisse dans l'ombre, tentant de réveiller de vieilles rivalités pour de bien sombres raisons...


Mon avis : Pour les amateurs de cosy mystery, c'est à dire d'histoires à la Agatha Raisin ou Jessica Fletcher, sur fond de ruralité anglaise, avec morts et mystères à résoudre. Ici, ce sont Kat et sa mère Iris qui prêtent main forte au policier local et haut en couleurs, l'inspecteur Shawn Cropper. Une lecture réjouissante et prenante parfaite pour décompresser pendant les vacances.
Il s'agit du tome 4, qui peut se dévorer directement ou après Petits meurtres en héritage, Bal mortel à Honeychurch et Un meurtre peut en cacher un autre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les morts ont du souci à se faire

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les morts ont du souci à se faire".