Expressions latines expliquées de Paul Desalmand, Yves Stalloni

Expressions latines expliquées de Paul Desalmand, Yves Stalloni

Catégorie(s) : Littérature => Divers

Critiqué par Veneziano, le 7 mars 2018 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 092ème position).
Visites : 658 

A mieux comprendre pour briller en société

Les locutions latines donnent du relief à une explication, une répartie et risquent de rendre le discours pédant. Assimilées à de vieux adages ou proverbes, elles semblent fort porter une part de bon sens qui en font la longévité de leur succès. Présentées dans un encadré écrites en gros, cinq à dix lignes suffisent à les expliquer, se retrouver moins bête ou un peu plus savant. Une ou deux expressions sont ainsi présentées par page, l'ordre logique n'apparaissant pas "a priori", mais un index étant situé en fin d'ouvrage.
Les développements s'avèrent aussi synthétiques que clairs et permettent de se remémorer ou découvrir le sens de "nota bene", "post scriptum", "urbi et orbi", "Pater familial", "incipit", mot cher à nous grands lecteurs, de profundis, de minimis non curat praetor, habeas corpus, pontifex maximus, sic ou dixit. Il s'ensuit que cet ouvrage paraît utile pour décrypter les sens oubliés ou non directement déchiffrables.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bijou dans le genre

9 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 67 ans) - 18 septembre 2018

Plus de 200 expressions latines usuelles qui ont, peu ou prou, encore cours dans la langue française, agrémentées d’une explication souvent humoristique et toujours de bon aloi. A tel point que sa lecture m’a donné le goût de retâter du catin … oups, pardon, du latin.

Un bijou dans le genre !

Extraits :

- Si vous êtes à priori un quidam cherchant de visu un livre ad hoc pour pouvoir, ad libitum, faire le distinguo entre un factotum et un professeur honoris causa, nous vous proposons cet in octavo qui fera de vous le primus inter pares.

- Comment prononcer ? On ne connaît pas vraiment la façon dont les Latins prononçaient leur langue. De plus, cette prononciation a évolué dans le temps. On retiendra ces principaux points :
* le c est toujours dur (K), comme dans coup.
* le g toujours dur (g), comme dans goût.
* La syllabe u se prononce ou, comme dans loup.
* La syllabe au reste une diphtongue et se prononce a-ou, comme dans raout.
* La syllabe ae, se réduit à un seul son « è », comme dans bête.

- Ira furor brevis est : la colère est comme une courte folie

- Memento mori : souviens-toi que tu es mortel

- Nosce te ipsum : connais-toi toi-même / en grec : Gnôthi séauton

- Salus per aqua : la santé par les eaux. Qu’on lit SPA. Mais les auteurs de cet ouvrage ne soulignent pas que la ville de Spa est à l’origine de ce vocable connu chez les curistes. En effet, cette localité de la province de Liège (qui vient de recevoir en 2018 le titre de – ville-) est réputée pour ses termes depuis le XV ème siècle.
chauvinistic sit vel non : on est chauvin ou on ne l’est pas !

- Cloaca maxima : le très grand ègoût

- Amicus verus rara avis : le vrai ami est un oiseau rare

- Homo sapiens : homme intelligent
Il y a l’homo erectus (qui se dresse), homo faber (qui fabrique), homo habilis ( qui transforme), homo ludens (qui joue) , homo aesteticus ( l’homme de l’art, homo economicus, homo festivus ( qui aime faire la fête), homo zappens ( qui change de chaîne de télé).

- Vanitas vanitatum et omnia vanitas : vanité des vanités et tout est vanité

- Unguibus et rostro : des ongles et du bec. En passant au français, l’expression a inversé l’ordre des mots : « se battre bec et ongles », en omettant, comme le fait souvent le latin pour les compléments de temps, de manière, de lieu, les prépositions et les articles.

- Festina lente : hâte-toi lentement

- Nomen … omen : le nom est un présage. L’idée est qu’il y aurait une sorte d’adéquation entre le nom d’une personne et sa nature profonde. Un boulanger qui s’appelle boulanger, idem pour un boucher, etc. Un quidam : « On m’a toujours dit que je portais bien mon nom. Je m’appelle Retors.
Cela étant dit, deux augures ne peuvent se regarder sans rire.

Forums: Expressions latines expliquées

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Expressions latines expliquées ".