Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill

Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill
(The Nix)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par ARL, le 24 janvier 2018 (Montréal, Inscrit le 6 septembre 2014, 32 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 288ème position).
Visites : 456 

Un premier roman fracassant

Il semble qu'à chaque rentrée littéraire, un jeune prodige américain se démarque par un premier roman magistral qui se trouve propulsé au sommet des ventes. Dans certains cas, les éloges sont réellement méritées. Dans d'autres, on suspecte un coup de marketing. Paru en août 2016 dans sa version originale, "The Nix" de Nathan Hill entre dans la première catégorie; un roman si bien écrit, si ambitieux et si réussi qu'on peut difficilement remettre ses mérites en question. L'intrigue est passionnante, les personnages irrésistibles. L'auteur a travaillé plus de dix ans sur ce premier roman, créant une oeuvre si aboutie qu'on se demande comment il pourra un jour l'égaler.

Il est clair que Nathan Hill y a mis toute la gomme; toutes les réflexions, les scènes, les idées qu'il avait emmagasiné depuis plus d'une décennie. Toute la recherche aussi. C'est peut-être le seul défaut des "Fantômes du vieux pays". Beaucoup, beaucoup de mots. Des analyses, des critiques, des personnages trop approfondis pour l'importance qu'ils occupent dans l'histoire. Des allées et venues dans le temps, des revirements, des surprises de dernier instant. Mais le talent de Hill est si éclatant qu'il arrive à soutenir l'intérêt du lecteur là où un autre le perdrait complètement. On peut même lui pardonner un coup de théâtre un peu dur à avaler vers la fin du récit tant le reste de l'oeuvre est épatant. Un grand roman américain.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les fantômes du vieux pays [Texte imprimé], roman Nathan Hill traduit de l'anglais (États-Unis) par Mathilde Bach
    de Hill, Nathan Bach, Mathilde (Traducteur)
    Gallimard / Du monde entier (Paris)
    ISBN : 9782070196494 ; EUR 17,99 ; 17/08/2017 ; 720 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Roman fleuve par excellence.

9 étoiles

Critique de Graine (, Inscrite le 14 mars 2018, 34 ans) - 14 mars 2018

Ce livre c'est Babel : un mélange de voix, de vies, de langues, de parcours, un labyrinthe humain inextricable où tous les parcours sont liés mais on ne le sait que si on prend du recul.
L'histoire démarre avec le récit de Faye et de Samuel, la mère et le fils. L'une se retrouve affublée du surnom "Calamity Parker" suite à l'agression d'un candidat à la présidence, l'autre est professeur de littérature anglaise en faculté et est confronté à la médiocrité passive de ses élèves et évacue son stress, son ennui (sa vie même?), dans un jeu en ligne "Elfscape" avec lequel il rencontre Pwnage, un otaku américain.. Et à partir de là plusieurs personnages clés du passé et du présent, chacun avec leur voie / voix forte (Bishop, Bettany, Laura, Frank, Alice, Sebastian..) se mettent à exister, vivre entre 1968 et 2011. le roman parle de famille, du secret, de l'héritage, de la transmission, de l'amitié, des choix que l'on fait par facilité, par nécessité, passivité, lâcheté, sans y penser réellement tout en espérant très fortement que les choses soient autres... le tout sur un fond historique documenté (les manifestations de Chicago, le mouvement hippie, la guerre du Vietnam, l'après 11 septembre...).
Bref, il ne faut pas avoir peur du format brique de 707 pages de ce roman et se laisser emporter!

Forums: Les fantômes du vieux pays

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les fantômes du vieux pays".