L'excavatrice de Boris Schreiber

L'excavatrice de Boris Schreiber

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Henri Cachia, le 10 décembre 2017 (LILLE, Inscrit le 22 octobre 2008, 56 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 511 

Il dit qu'il n'a rien à dire?...

Inutile de préciser que Boris Schreiber est un provocateur. Au point d'écrire un livre pour dire qu'il n'a rien à dire, quand tant d'autres n'arrêtent pas de parler pour justement ne rien dire.

Dans ce roman-journal sans date, il nous fait part de ses interrogations métaphysiques, le vide, le vertige du néant, la souffrance de l'incommunicabilité. Il prend à son compte les critiques qu'il redoute et qui l'ont obsédé tout au long de sa carrière d'écrivain. Tant de faits mineurs ou majeurs qui jalonnent ses écrits.

Autant dire que c'est sans doute le livre le plus difficile de ce romancier, et qu'il faut s'accrocher. Des mêmes petites phrases reviennent souvent dans des contextes différents, comme pour mieux marteler l'importance de celles-ci.

Sûr que Boris Schreiber est le plus insolent, le plus déroutant des écrivains contemporains. L'unique devrait-on dire. Comme on peut le lire en fin de quatrième de couv.

Extrait :

«... Je suis resté terriblement ringard en ce qui concerne les participations collectives. Je sais que j'aime les êtres humains mais non leurs collectifs. D'ailleurs ceux qui aiment leurs collectifs n'aiment pas les êtres humains... »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'excavatrice

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'excavatrice".