L'enfance d'un magicien de Hermann Hesse

L'enfance d'un magicien de Hermann Hesse

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Vince92, le 24 avril 2019 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 41 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 226 

Les racines du talent

Ce livre est un recueil de textes qui n’ont que peu de rapports les uns avec les autres. Si les trois premiers ont des bases autobiographiques ("Enfance d'un magicien", "Esquisse d'une autiogiographie" (1927). "Les belles années" (1916)) et permettent d’avoir une vision de l’enfance du grand écrivain allemand et de comprendre ainsi quelles furent les racines de son inspiration, les deux suivants (La quatrième existence de Joseph Knecht (1934) et L’homme qui voulait changer le monde (1911)) sont des textes qui sortent complètement de ce contexte.
Ce livre est intéressant mais contre toute attente, ce sont les deux derniers récits qui m’ont plus le plus et notamment « L’homme qui voulait changer le monde » qui raconte comment un homme qui n’a pas besoin de gagner sa vie fréquente les milieux intellectuels de son époque en Allemagne : tout d’abord il côtoie l’intelligentsia de son temps, peintres et poètes, avant de réaliser que ses compagnons sont pleins de vide. Il décide alors de vivre selon les nouveaux préceptes à la mode, ceux d’une d’une vie alternative (déjà il y a cent ans ! ), fondée sur la simplicité et le travail, loin des apparats de la vie urbaine contemporaine et de ses tentations. Mais très vite il s’aperçoit que l’amour a des vertus qui font que ces idées passent au second plan.
Les trois récits autobiographiques montrent, s’il était besoin de le faire, combien l’imaginaire et l’onirisme jouent une partie importante dans la démarche littéraire de l’auteur du Loup des steppes. Le contexte familial favorable- avec un grand-père mystique et mystérieux, un père aimant et une mère elle aussi versée dans une spiritualité hétérodoxe vont inciter le jeune Hermann à emprunter les chemins de traverse intellectuels. Rechignant à étudier, il s’invente des compagnons fictifs qui lui permettent de vivre des expériences sortant de l’ordinaire. Privilégiant le monde du rêve et de l’irrationnel, il tirera profit du contexte familial et de sa nature psychologique particulière qui feront de lui ce grand écrivain à qui l’on doit tant de nombreux textes marquants. Ces trois récits sont donc autant de documents qui permettent d’éclairer le lecteur sur les ressorts créatifs d’Hermann Hesse.
Ce recueil est en général très agréable, mêlant à la fois de pures créations aux souvenirs (peut-être modifiés pour les besoins de la narration) de l’auteur. Toujours écrits dans la belle langue de Hesse (et très bien édité par Calmann-Levy), le lecteur appréciera sûrement ce moment passé à lire ce recueil.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'enfance d'un magicien

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'enfance d'un magicien".