Le cas Malaussène (Tome 1-Ils m'ont menti) de Daniel Pennac

Le cas Malaussène (Tome 1-Ils m'ont menti) de Daniel Pennac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Free_s4, le 11 août 2017 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 43 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (39 053ème position).
Visites : 304 

Ce Malaussène m'a décu

Présentation de l'éditeur
«Ma plus jeune sœur Verdun est née toute hurlante dans La Fée Carabine, mon neveu C’Est Un Ange est né orphelin dans La petite marchande de prose, mon fils Monsieur Malaussène est né de deux mères dans le roman qui porte son nom, ma nièce Maracuja est née de deux pères dans Aux fruits de la passion. Les voici adultes dans un monde on ne peut plus explosif, où ça mitraille à tout va, où l’on kidnappe l’affairiste Georges Lapietà, où Police et Justice marchent la main dans la main sans perdre une occasion de se faire des croche-pieds, où la Reine Zabo, éditrice avisée, règne sur un cheptel d’écrivains addicts à la vérité vraie quand tout le monde ment à tout le monde. Tout le monde sauf moi, bien sûr. Moi, pour ne pas changer, je morfle.» Benjamin Malaussène.


J'ai été un peu déçu par ce volume de la série Malaussène.
J'étais grand fan des aventures Malaussène première génération - "La Fée Carabine" puis "La petite marchande de prose" et "Monsieur Malaussène, il y a ajouté depuis "Aux fruits de la passion".
Et je me suis perdu dans ce volume.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Le cas Malaussène
  • Le cas Malaussène (Tome 1-Ils m'ont menti)

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Paroles et musique

7 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 59 ans) - 13 septembre 2017

L’enlèvement d'un homme d'affaires et homme politique et financier "aux multiples fonctions" fait la une des médias ; on ne parle que de ça, même au fin fond du Vercors où Malaussène essaie de vivre en toute tranquillité, avec pour seules tâches d'admirer les couchers de soleil et de surveiller Alceste, l'auteur de l'explosive autobiographie "Ils m'ont menti". Livre qui a provoqué la mort de son père et la colère vengeresse de tous ses frères et sœurs.

Après un petit rafraîchissement grâce au répertoire en fin de livre, me voilà embarquée dans un voyage dans le temps, de retour parmi les héros de ma jeunesse aux inoubliables et improbables prénoms .
Les premières pages s'avèrent cependant un peu décevantes avec trop de rappels, de retours en arrière mais finalement Pennac réussit le tour de force de recréer exactement l’ambiance et l'esprit de la saga Malaussène avec ce délirant enlèvement de Lapieta, réunissant tous les membres de la famille sur ce coup médiatique.

On rit encore, étonné qu'après plusieurs décennies, on retrouve aussi vite le plaisir de lire "l'ancien" Pennac, celui d'avant "Le journal d'un corps", le ton alerte, vif, l'esprit de cette tribu toujours aussi déjantée.
Beaucoup moins déçue de ce à quoi je m'attendais, je surveillerai avec attention la sortie du tome II "Leur très grande faute".

Forums: Le cas Malaussène (Tome 1-Ils m'ont menti)

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le cas Malaussène (Tome 1-Ils m'ont menti)".